🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Tesla dépose un brevet sur une méthode permettant d'extraire le lithium à moindre coût

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
12 juillet 2021 à 15h30
19
Batterie lithium-ion

L’annonce avait été faite lors du dernier Battery Day de Tesla. Le constructeur vient maintenant de déposer un brevet sur sa nouvelle technique d’extraction du lithium.

Avec cette nouvelle méthode, le constructeur américain de voitures électriques pourrait extraire le lithium de la roche pour un coût beaucoup plus faible, de l’ordre de 33 %, tout en respectant l’environnement d’après les premières déclarations.

« Extraction sélective du lithium à partir de minéraux argileux »

C’est ainsi que l’on peut traduire l’intitulé de la demande de brevet que Tesla vient de déposer. Comme l’a expliqué brièvement Elon Musk en simplifiant fortement la méthodologie, il s’agit de recourir au chlorure de sodium, comme le sel de table, pour séparer le lithium d’une terre argileuse.

La méthode complète est bien entendu sensiblement plus complexe que ce simple résumé en une phrase, mais, comme Musk l’a indiqué lors du Battery Day, c’est une nouvelle méthode d’extraction qui diffère de ce qui se fait actuellement et qui est plus respectueuse de l’environnement. Le minerai passe dans un broyeur pendant 3 heures à une vitesse de 500 tr/min dans lequel du chlorure de sodium a été ajouté au préalable, à hauteur de 3 %.

Le résultat de ce broyage est ensuite placé dans un réacteur en verre pour une lixiviation à l’eau. Celle-ci porte la température à 90°C pendant 20 minutes. Le tout est ensuite filtré à 5 microns. Le détail complet de ce procédé est exposé dans la demande de brevet Tesla Lithium Extraction Patent
déposée par le constructeur auprès des autorités américaines.

Une mise en application dans le nouveau gisement de Tesla

Le constructeur de Fremont a récemment acquis un gisement de lithium au Nevada d’une surface de plus de 4 000 hectares et il compte appliquer sa nouvelle méthode d’extraction du lithium sur place.

Tesla va pouvoir tester à grande échelle le procédé à proximité de sa Gigafactory de Sparks dans le Nevada, spécialisée dans la fabrication des batteries pour le constructeur.

Source : Electrek

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
19
16
Garden_Dwarf
Extraire à moindre coût c’est bien, recycler c’est mieux. Même si il y a des projets dans ce sens, on y est pas encore …
philouze
France, SNAM, 98% de revalorisation, mais méthode «&nbsp;chaude&nbsp;» énergivore :<br /> Automobile Propre – 13 Jul 18<br /> Recyclage des batteries : notre visite au cœur d'une usine française<br /> Allemagne, Umicore , 95% de revalorisation, mais en méthode «&nbsp;froide&nbsp;» très faiblement énergivore :<br /> Automobile Propre – 29 Oct 18<br /> Recyclage des batteries : Audi et Umicore vers un process à l’infini<br /> Et tout ça, c’est pour les cellules mortes, car toute cellule reexploitable finit d’abord sa vie en batterie statique pendant une dizaine d’années.<br /> je ne vois pas ce qu’il te faut de plus, et surtout, chose incroyable, ces gens qui crament jusqu’à 40 tonnes de pétrole via leur réservoir sans le moindre espoir de réutilisation ni recyclage, sont pris soudain d’une incroyable exigence de recyclage pour la techno concurrente.<br /> Pourtant, elle, n’a que 300 kg de matière à recycler, pas des dizaines de tonnes.
xterminator1
Et voilà comment petit à petit Tesla/SpaceX/TheBoringCompany &amp; Co vont maîtriser de bout en bout leur procédés, qui vont permettre à être indépendant des autres compagnies et, un jour d’être autonomes sur une autre planète.<br /> Tiens, ne serait-ce pas l’objectif d’Elon Musk de créer une ville autonome sur Mars ?
Yves64250
Les gaz brulés du moteur c’est pas du carbone ? ça se recycle pas seul dans l’air?<br /> L’arbre mange le CO2
zoup01
Tesla va aussi déposer un brevet pour brûler du charbon proprement sans co2 <br /> Avec 184tonnes de charbon brûlé par seconde ( dont 70% pour produire de l’électricité, il y a de quoi faire )<br /> Parce que le lithium sans électricité, ça sert à rien.
DaMastah
OK mais quel est le rapport ?
Nico_b
bah ils sont dans le stockage pour les ENR et aussi dans le solaire, mais bon vous voulez qu’ils fassent votre café aussi ?
zoup01
quel est le rapport entre le pétrole (carburant) et le lithium (réservoir ) ?<br /> je ne vois pas comment comparer les recyclages . ( à moins de comparer les choux et les carottes)
rexxie
Il n’y a pas de recyclage à grande échelle parce que les batteries durent très longtemps, et ont une deuxième vie en stockage fixe.<br /> Du coup, il n’y a pas encore de volume suffisant pour justifier le déploiement de telles entreprises.
pecore
Un recyclage efficace associée à une technique d’extraction à faible cout et respectueuse de l’environnement, c’est presque trop beau et cela mérite donc confirmation dans le temps. Mais si cela se vérifie bravo à Tesla et Musk et en avant pour un avenir sans moteur à combustion.
Nmut
C’est justement le gros problème: ça ne se recycle pas et sature l’atmosphère. Les arbres et autres plantes que l’on épargne ne suffisent plus (moins de plantes et de puits carbone et plus de production).
Adrift
Ca c’est de l’industrie de bout en bout; de la roche tout ce qu’il y a de brut a la bagnole et aux stations de recharge!!<br /> Tesla va devenir comme Samsung!
Phi01
Et les hommes mangent la nature et rejette du CO2 <br /> Que trouve-t-on quand on cherche un peu<br /> Les gaz d’échappement, les particules fines, les condensats des échappements de moteur diesel, et les extraits de solvants organiques provenant des particules d’échappement de moteur diesel causaient, in vivo et in vitro, diverses formes de dommages à l’ADN incluant des adduits volumineux, des dommages oxydatifs, une rupture des brins, une synthèse non programmée, des mutations, des échanges de chromatides sœurs, changement morphologique des cellules des mammifères et des mutations chez la bactérie14. Augmentation de l’expression des gènes impliqués dans le métabolisme xénobiotique, stress oxydatif, inflammation, réponse antioxydante, apoptose et cycle cellulaire dans les cellules des mammifères ont été observés.<br /> Les gaz d’échappement de moteurs essence provoquent des dommages chromosomiques chez la souris et une modification de l’expression des gènes au niveau des poumons chez le rat, impliquant un processus apparenté au métabolisme xénobiotique et à l’inflammation. Dans les cellules des mammifères, les particules fines des gaz d’échappement de moteurs essence ainsi que les extraits organiques induisent des adduits à l’ADN, des ruptures de brins d’ADN, des dommages oxydatifs de l’ADN, des aberrations chromosomiques, des modifications morphologiques des cellules, ainsi que des mutations chez les bactéries. Dans les cellules mammifères, les extraits des gaz d’échappement des moteurs essence altèrent l’expression des gènes impliqués dans l’inflammation, le métabolisme des xénobiotiques, la progression tumorale et le cycle cellulaire. La phase gazeuse de ces gaz d’échappement était mutagène chez les bactéries. Le Groupe de Travail a conclu à l’existence d’une « indication forte » de mécanisme génotoxique pour la cancérogénicité des solvants organiques extraits des particules issues des gaz d’échappement de moteurs essence.<br /> Source :<br /> Monographies du CIRC Volume 105 – Gaz d’échappement des moteurs Diesel et des moteurs à essence, et certains nitro-arènes <br /> L’élevage accentue l’effet de serre et la déforestation<br /> À cause des humains, l’Amazonie émet plus de gaz à effet de serre qu’elle n’en absorbe<br />
Niverolle
98%, 95% du cuivre, du nickel, etc. Mais toujours pas un mot à propos du lithium (qui est pourtant le cœur du sujet) ! Par le passé, il était simplement neutralisé sous la forme de carbonate destiné aux bétons spéciaux. Dit autrement, il finissait dilué dans l’environnement… Bref, ce silence de la part des ténors du recyclage, me fait penser que l’on n’a pas beaucoup progressé sur la question (il faut dire qu’une filière «&nbsp;propre&nbsp;» d’hydroxyde de lithium n’est surement pas simple à mettre en place, i.e. sans passer par des trucs du genre calcination à plus de 1000°C suivit d’une digestion à l’acide sulfurique).
Yves64250
Phi01:<br /> Les gaz d’échappement de moteurs essence provoquent des dommages chromosomiques chez la souris et une modification de l’expression des gènes au niveau des poumons chez le rat,<br /> La souris et le rat enfermé dans une boite close,aucun humain n’est enfermé dans une boite avec l’échappement.
cid1
En réponse à Yves.E tout à fait logique.
philouze
Tout simplement parce qu’à moyen terme, le lithium il en faut peu (10kg par batt de 300kg) et qu’il est surabondant. Il est bien valorisé comme inclusion dans les bétons.<br /> Mais ça va changer, une filière américaine est sur le coup et justement, elle manque de batteries. Elle mise sur le long terme en proposant que les batt d’aujourd’hui seront dans 15 ans le plus gros fournisseur de lithium. Pour l’instant elle collecte les «&nbsp;batteries des tiroirs&nbsp;» qui représenteraient des centaines de milliers de tonnes déjà accumulées.<br /> C’est une filière froide de mémoire.
Niverolle
L’abondance d’un élément ne veut pas dire que celui-ci est facilement et immédiatement disponible (sans quoi, on exploiterait massivement l’hydrogène naturel). Si la réserve (c’est à dire, la partie exploitable de la ressource totale) de lithium de qualité batterie ne semble pas être un facteur limitant (même si elle est loin d’être infinie), il n’en est pas de même des procédés d’extraction qui sont lents et/ou polluants. Donc, si on veut passer rapidement au 100 % électrique, il va falloir rendre le recyclage obligatoire (car je doute qu’il ne devienne jamais rentable sinon), sans quoi on va ravager inutilement des territoires autrement plus vaste que l’on ne le fait déjà. Mais pour cela il faut sortir du «&nbsp;je m’en fout du moment que ca pollue loin de chez moi&nbsp;»… En soit, une petite révolution !
Axel-Swailli
Et avec tout ça on sauve la planête du CO² en introduisant l’électrique qui pour avoir vie a besoin de lithium alors on défôreste de large zone de plusieurs dizaine de millier d’hectare pour y creuser le sol afin d’extraire ce précieux lithium (c’est très écologique tout ça) Au final c’est comme pour l’agriculture où on a besoin de plus en plus de terre alors on rase des fôrets entières pour pouvoir cultiver (exemple le Brésil . . . ) Plus on se veut écolo responsable et plus on détruit notre environnement c’est paradoxal
philouze
"en introduisant l’électrique qui pour avoir vie a besoin de lithium alors on déforeste de large zone de plusieurs dizaine de millier d’hectare pour y creuser le sol afin d’extraire ce précieux lithium "<br /> cette réflexion nécessite des ordres de grandeur, justes si possible.<br /> Le lithium c’est soit du pompage soit du minier. dans le cas du pompage c’est à la fois un sous-produit d’autres besoins (potassium) mais en plus on parle de déserts, et d’un volume (comparé au minier conventionnel) sans aucune commune mesure.<br /> Dans le cas du minier, là aussi pour l’instant on parle surtout de désert australien. Mais oui, effectivement, si on ouvre la mine portugaise, des forêts seront concernées.<br /> On parle de 800 hectares, pas des dizaines de milliers.<br /> La mine «&nbsp;géante&nbsp;» de tesla devrait faire, si elle exploite toute la zone, 4000 ha<br /> la mine de greenbush, australie, qui actuellement fournit la majorité du lithium-batterie planétaire c’est 10 000 ha.<br /> Pour les ordres de grandeur, la seule lignite allemande c’est 160 000 ha. Une seule zone, d’un seul produit (le charbon) d’un seul pays.<br /> Pour caricaturer, une seule mine de charbon allemande représente 5 à 10 fois la surface minière cumulée de toutes les grandes mines de lithium du monde.<br /> Le lithium, même quand il alimentera des milliards de VE, n’aura jamais qu’une fraction de l’empreinte mondiale du carbone, ou du phosphate, car il est une extraction d’un stock, utilisé minimum 10 ans avant recyclage, pas d’un flux.<br /> La confusion des deux dans les esprits est organisée, pour mettre sur un pied d’égalité les perdants de la transition (charbon, pétrole) et le nouveau venu, le couple ENR+ stockage.<br /> Ne colportez plus cette fausse info.
Phi01
Essaie de voir le documentaire «&nbsp;A contresens&nbsp;» il parle de l’extraction ainsi que du recyclage du lithium.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

La France accueille e-Vadea, un nouveau réseau de bornes de recharge électrique
Soldes Cdiscount : les trottinettes électriques à prix choc cet été
Peugeot 408 : la prochaine hybride rechargeable se dévoile sous toutes les coutures
Devinez en combien de temps se sont vendus les 50 exemplaires de la Citroën Ami Buggy !
Voici Jetson ONE, le premier eVTOL volant à une place qui vole vraiment (Vidéo)
Le nouveau vélo cargo électrique d'Urban Arrow fait sensation !
Electric Scooter 4 Pro : la plus puissante des trottinettes électriques Xiaomi officiellement dévoilée
Cette Tesla a parcouru 1,6 million de km ! Mais il aura fallu changer le moteur 8 fois...
La petite Fiat 500e est la voiture électrique la plus vendue en France en mai
Lime a lancé ses scooters électriques en libre-service aux USA, bientôt en France ?
Haut de page