Renault, Honda et Volvo signent avec Qualcomm pour s'équiper du châssis numérique Snapdragon

05 janvier 2022 à 13h10
3
Volvo Snapdragon © Volvo
© Volvo / Qualcomm

Les trois constructeurs ont chacun signé un accord avec Qualcomm visant à équiper leurs futurs véhicules du « Snapdragon Digital Chassis », pour doter ces derniers d'une architecture de nouvelle génération, qui offrira tout un tas de fonctionnalités aux conducteurs.

C'est dans le cadre du CES 2022 que Qualcomm a annoncé avoir conclu un accord avec les groupes Renault, Honda et Volvo. Ces derniers vont permettre aux constructeurs de bénéficier des technologies du fabricant de puces américain. Pour Renault notamment, il s'agit d'une suite logique puisque les deux entreprises avaient fait une annonce commune il y a quelques mois seulement. Qualcomm équipe déjà la Mégane E-Tech de sa technologie Snapdragon Cockpit Platforms, composant clé du châssis numérique Snapdragon, qui offre aux conducteurs une amélioration de l'environnement numérique de leur véhicule, avec l'info-divertissement, l'audio, l'informatique et l'écran avancés.

Le Snapdragon Digital Chassis, très prisé des constructeurs, qu'est-ce que c'est ?

Dans le but de créer une architecture de nouvelle génération, Qualcomm va fournir à Renault, Honda et Volvo son Snapdragon Digital Chassis, en français donc le châssis numérique Snapdragon, dont nous parlions plus haut. Mais de quoi s'agit-il ? Qualcomm nous présente son châssis numérique comme « un ensemble de solutions technologiques pour la construction de véhicules connectés intelligents, qui sont plus sûrs, personnalisables, immersifs et évolutifs en permanence », et qui permet aux constructeurs automobiles « de redéfinir les véhicules du 21e siècle et de créer de nouvelles opportunités pour l'industrie ». Bon, dans le détail, c'est évidemment un peu plus compliqué que ça, puisque ce châssis touche à la connectivité, aux communications, au cockpit numérique, à l'assistance au conducteur et à l'autonomie.

La première chose à savoir, c'est que toutes les plateformes qui composent le Snapdragon Digital Chassis sont connectées au Cloud. Le véhicule moderne, aux yeux de Qualcomm, doit être connecté au Cloud « presque 100 % du temps », de façon à détecter et traiter en permanence les informations de son environnement. Qu'en est-il donc des grandes plateformes qui composent ce châssis numérique ?

  • Snapdragon Auto Connectivity Plaform : ici, on touche à la connectivité du véhicule, comprenant tout ce qui est 5G, Wi-Fi, Bluetooth, géolocalisation précise et communications en ligne à bord.
  • Snapdragon Cockpit Platforms : on retrouve ici un cockpit et une visualisation numériques, qui viennent modifier l'interaction et l'expérience dans le véhicule, avec des écrans et un audio améliorés pour proposer de la navigation optimisée, du divertissement pour les passagers notamment à l'arrière, et l'hébergement de nombreuses applications utilisables dans le véhicule.
  • La Snapdragon Ride Platform est, comme son nom l'indique, la plateforme qui porte sur les niveaux d'assistance et la conduite automatisée, de niveau 2+ SAE et 3. On n'entre donc ici ni dans l'automatisation complète ni quasi-complète, puisqu'il faudra d'abord franchir une étape majeure : celle de l'évolution de la règlementation.
  • Et enfin, nous avons la plateforme Snapdragon Car2Cloud, qui permettra une mise à jour en direct du véhicule et facilitera la gestion des différentes fonctionnalités proposées au conducteur, outre la connectivité SIM et les services d'abonnement.
Volvo Snapdragon Qualcomm © Volvo / Qualcomm
© Volvo / Qualcomm

Des constructeurs qui s'arrachent les technologies Qualcomm pour accélérer leur plongée dans l'automobile immersive de pointe

Qualcomm veut donc offrir, avec son châssis numérique Snapdragon, une expérience totalement immersive aux conducteurs, et des capacités de personnalisation presque infinies aux constructeurs. Qualcomm mise gros sur l'automobile et sur le Digital Chassis, espérant d'ailleurs générer, sur le secteur, plus de 13 milliards de dollars de commandes dans les années à venir. Après l'annonce de septembre dernier de l'intégration de la technologie Snapdragon Cockpit Platforms dans le système de la Mégane E-Tech, Renault veut continuer à accélérer « le rythme de l'innovation pour nous aider à répondre aux demandes changeantes de nos clients », explique le directeur général de Renault Software Labs, Thierry Cammal. « Avec une plateforme révolutionnaire comme le Snapdragon Digital Chassis, nous contribuerons à faire progresser les objectifs du groupe Renault consistant à offrir les expériences les plus immersives et les plus sûres à leurs clients », a pour sa part déclaré le vice-président et directeur général Automobile de Qualcomm, Nakul Duggal.

Déjà partenaire des constructeurs Hyundai, BMW, General Motors et donc Renault, Qualcomm a aussi des liens avec deux autres représentants mondiaux de l'automobile : Honda et Volvo. Concernant Honda d'abord, le pas en avant promet d'être très rapide. La marque japonaise équipera ses véhicules adressés au marché américain de la technologie Snapdragon Cockpit Platforms à compter du second semestre 2022. Pour le reste de la planète, il faudra attendre 2023.

Qualcomm véhicule © Qualcomm
© Qualcomm

Quant à Volvo, c'est son SUV électrique Polestar 3 qui va bénéficier de la 3e génération du Snapdragon Cockpit Platforms, tout comme un autre modèle attendu cette année. Tous deux bénéficieront de la plateforme et de capacités Wi-Fi et Bluetooth avancées, garantissant une vitesse globale du système 2,5 fois plus rapide. Le rendu graphique (5 à 10 fois plus rapide) et le traitement du signal audio (2,5 fois plus rapide) vont aussi bénéficier des nouveautés de Qualcomm, optimisées avec Google par ailleurs.

La fin de la commercialisation du moteur thermique , essence et diesel, est annoncée pour 2035 en France. Cette annonce du gouvernement suit la tendance mondiale : de nombreux pays ont déjà annoncé la mort du diesel et de l’essence.
Lire la suite

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
meudla
Voiture avec conduite autonome connectées en permanence : a la prochaine guerre numérique (Corée du Nord,…) Elles vont être crashés a distance accélérateur à fond, volant à fond… Encore plus rentable pour l’agresseur si les bus et autres sont également connectés… Et si quelqu’un connait un système connecté totalement invulnérable en plus à un prix grand public, je suis preneur cela n’existe simplement pas… On va vers le pire de manière aveugle.
bmustang
répondre aux demandes changeantes de nos clients ? mais bien sur, qualcomm a les yeux rivé sur nous h24 pour savoir ce que l’on veut !? haha ! les moutons qui vont croire ça ?
Urleur
au final sa coûteras beaucoup plus chers en réparation qu’une voiture thermique et pas sûr d’avoir les pièces de rechange, c’est beau la technologie d’aujourd’hui.
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

ID. Buzz : le van électrique de Volkswagen se montre en photo, en vidéo et tout en couleur
Honda tacle la voiture à hydrogène de Toyota
Mais, pourquoi Tesla se lance-t-il dans l'audio ?
Opibus annonce le premier bus électrique conçu et fabriqué en Afrique
Stellantis accélère sa stratégie autour du marché de la voiture d'occasion
Yamaha dévoile EMF, un scooter électrique futuriste à batterie interchangeable signée Gogoro
L'Autopilot de Tesla sera au coeur d'un procès crucial en février
En 2021, Tesla bat les constructeurs allemands en Allemagne... mais Volkswagen n'est pas loin
Tesla vante la puissance de calcul de ses véhicules... mais il faut un Raspberry pour y profiter de CarPlay
Les draisiennes électriques sont désormais légales, direction les pistes cyclables
Haut de page