Après Polestar, PSA opte à son tour pour Android Automotive

14 août 2020 à 10h45
0
© PSA

Le groupe PSA a révélé qu'il utiliserait Android Automotive dans ses voitures à partir de 2023, avec la volonté de disposer d'un système optimisé pour ses futurs modèles.

Le partenariat a été validé, mais la date de 2023 permettra au groupe de développer au maximum l'interface, qui pourrait même être personnalisée pour chacune des marques du groupe.

Polestar en pionnier, Volvo également intéressé

La marque Polestar, qui dépend de Volvo et plus largement du groupe chinois Geely, a été la première à opter pour le système open-source de Google pour son système d'info-divertissement. La Polestar 2, véhicule électrique qui doit encore faire son entrée en France, est le premier modèle à en disposer officiellement, avec des premiers retours très positifs au sujet du système. Le SUV électrique de Volvo, le XC40, sera également équipé avec, et le groupe General Motors a annoncé qu'il opterait aussi pour cette interface.

Android Automotive pourrait se retrouver dans de nombreux modèles supplémentaires après l'accord avec PSA. Le groupe français possède en effet les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall et a signé un accord de fusion avec Fiat Chrysler Automobiles. L'entité, nommée Stellantis, comportera plusieurs marques italiennes et américaines, et il ne serait pas étonnant de voir l'ensemble du géant de l'automobile adopter à l'avenir le système d'exploitation de Google.

Un système indépendant et différent d'Android Auto

Contrairement à Android Auto, qui est un système miroir pour appareils fonctionnant avec le système d'exploitation de Google, Android Automotive OS est un système à part entière. Développé par le géant de la recherche sur Internet, il fonctionne indépendamment de tout appareil mobile et offre aux automobilistes la possibilité d'intégrer en natif de nombreuses applications au système d'info-divertissement de leur voiture.

En effet, Android Automotive permettra également aux constructeurs une personnalisation des différents paramètres du système. L'objectif est évidemment d'y intégrer les paramètres de gestion de chacun des aspects du véhicule, à l'image de ce qui se fait dans le système d'info-divertissement de Tesla. S'ils le veulent, ils pourront aussi ajouter une surcouche afin d'apporter un aspect unique à leur système, tout en utilisant les bases fournies par Android. On retrouvera là le même principe que sur un smartphone, où les marques ajoutent leur personnalisation avec leur finition propre, à l'image de l'Oxygen OS de One Plus, ou d'Emotion UI de Huawei

Source : Insideevs

7
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Bill Gates ne croit pas du tout aux avions et aux poids-lourds électriques
Emmanuel Macron se moque des opposants au déploiement de la 5G
L'UE envisage de renforcer les limites d'émission de CO2 pour le secteur automobile
Clubic évolue (en douceur)
5G : plusieurs dizaines d'élus de gauche veulent repousser le lancement de la technologie
AMD dévoile le design de sa Radeon RX 6000 sur Twitter
Le data center sous-marin de Microsoft refait surface après deux ans d'immersion
Après Bouygues, au tour de RED by SFR d'augmenter des forfaits sans possibilité de refus
PS5 : des jeux jusqu'à 79,99 €, soit 10 € de plus que sur l'ancienne génération ?!
NVIDIA achète ARM pour 40 milliards de dollars
scroll top