Après Polestar, PSA opte à son tour pour Android Automotive

14 août 2020 à 10h45
7
Android Polestar 2
© PSA

Le groupe PSA a révélé qu'il utiliserait Android Automotive dans ses voitures à partir de 2023, avec la volonté de disposer d'un système optimisé pour ses futurs modèles.

Le partenariat a été validé, mais la date de 2023 permettra au groupe de développer au maximum l'interface, qui pourrait même être personnalisée pour chacune des marques du groupe.

Polestar en pionnier, Volvo également intéressé

La marque Polestar, qui dépend de Volvo et plus largement du groupe chinois Geely, a été la première à opter pour le système open-source de Google pour son système d'info-divertissement. La Polestar 2, véhicule électrique qui doit encore faire son entrée en France, est le premier modèle à en disposer officiellement, avec des premiers retours très positifs au sujet du système. Le SUV électrique de Volvo, le XC40, sera également équipé avec, et le groupe General Motors a annoncé qu'il opterait aussi pour cette interface.

Android Automotive pourrait se retrouver dans de nombreux modèles supplémentaires après l'accord avec PSA. Le groupe français possède en effet les marques Peugeot, Citroën, DS, Opel et Vauxhall et a signé un accord de fusion avec Fiat Chrysler Automobiles. L'entité, nommée Stellantis, comportera plusieurs marques italiennes et américaines, et il ne serait pas étonnant de voir l'ensemble du géant de l'automobile adopter à l'avenir le système d'exploitation de Google.

Un système indépendant et différent d'Android Auto

Contrairement à Android Auto, qui est un système miroir pour appareils fonctionnant avec le système d'exploitation de Google, Android Automotive OS est un système à part entière. Développé par le géant de la recherche sur Internet, il fonctionne indépendamment de tout appareil mobile et offre aux automobilistes la possibilité d'intégrer en natif de nombreuses applications au système d'info-divertissement de leur voiture.

En effet, Android Automotive permettra également aux constructeurs une personnalisation des différents paramètres du système. L'objectif est évidemment d'y intégrer les paramètres de gestion de chacun des aspects du véhicule, à l'image de ce qui se fait dans le système d'info-divertissement de Tesla. S'ils le veulent, ils pourront aussi ajouter une surcouche afin d'apporter un aspect unique à leur système, tout en utilisant les bases fournies par Android. On retrouvera là le même principe que sur un smartphone, où les marques ajoutent leur personnalisation avec leur finition propre, à l'image de l'Oxygen OS de One Plus, ou d'Emotion UI de Huawei

Source : Insideevs

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
7
9
Malko61
Où comment se retrouver encore et toujours avec des systèmes obsolètes à cause de la fragmentation liée aux surcouches constructeurs…
malak
C’est toujours mieux que des systèmes privés mal conçus par ces constructeurs auto… De plus, Google a très certainement anticipé, comme pour android qui évolue positivement sur ce point.
zeebix
C’est une très bonne nouvelle, d’autant j’adore les modèles récents PSA, autant leur système d’info divertissement est un peu lent et pourrait être plus évolué, c’est pile poil ce qu’il manquait.<br /> Malko61:<br /> Où comment se retrouver encore et toujours avec des systèmes obsolètes à cause de la fragmentation liée aux surcouches constructeurs…<br /> Non au contraire, actuellement les systèmes auto ne sont que peu mis à jour, si ce n’est de petites corrections et ajouts vraiment simple et imposais de se procurer ces mises à jours en concessions … (hors très haut de gamme), c’est quasi impossible de faire pire.
Furax
J’ai acheté une voiture neuve l’année dernière et que je vois le système embarqué, il était en fait obsolète avant même que je l’achète. <br /> Le souci pour moi est de voir Google s’étendre encore dans un peu plus de choses qu’on utilise tous les jours, mais au niveau purement technique perso je n’y vois que peu d’inconvénients (pour le moment! :))
Malko61
Justement, le problème deviendra le même que sous Android, du moins, si l’interface constructeur n’est pas contraint par Google. Certes, ca ne devrait pas être pire que les systèmes propriétaires. Mais idéalement, il faudrait un système dans l’esprit d’Android One, dans lequel la marge d’intervention des constructeurs soit limitée, permettant des mises à jours rapides, sans que le constructeur n’ai besoin de 2 ans pour mettre à jour son interface.<br /> Sans oublier qu’un véhicule n’a pas une durée de vie de 3 ans, et devra donc permettre un suivi dans le temps. 10 ou 15 ans, mais je crois que l’on peut réver.
cyrano66
Techniquement une presque bonne idée.<br /> Parce que c’est vrai que les systèmes propriétaires multibugués sont quand même bien pourris<br /> Puis comme ça ma voiture aura son compte Instagram, naviguera avec Google map j’écouterais la musique sur Google play. Le péage Google pay s’en chargera,…le rêve !!
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Dropbox Plus déploie de nouvelles fonctionnalités de sécurité
Aux États-Unis, des millions de dollars en crypto finançant des groupes terroristes ont été saisis
Instagram vérifiera l'identité de comptes
Rockstar Games : Lazlow Jones, un producteur emblématique du studio, fait ses valises
CATL veut supprimer les modules des packs batteries pour permettre une autonomie de 800 km
Civilization VI et ses extensions sont disponibles sur Android
Windows 10 permettra de choisir quel GPU utiliser pour chaque application
Spotify et Tinder soutiennent Epic pour dénoncer les pratiques anticoncurrentielles d'Apple et Google
Pourquoi craquer pour Surfshark, le VPN le moins cher du marché
Lucid déclare avoir un SUV électrique en préparation, dont le prototype est fonctionnel
Haut de page