🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% ! 🔴 Soldes dernière démarque : jusqu'à - 80% sur le high-tech

Microsoft : 11 000 salariés poussés vers la sortie ? L'entreprise voudrait à son tour dégraisser

18 janvier 2023 à 08h36
20
Logo Microsoft © © Turag Photography / Unsplash
© Turag Photography/Unsplash

Après Google ou encore Amazon, ce serait au tour de Microsoft de licencier nombre de ses employés.

Après avoir appris récemment que Microsoft souhaitait révolutionner l’expérience Windows grâce à l’IA, voilà une moins bonne nouvelle qui vient de tomber au sujet de l’entreprise…

Licenciements massifs : le monde de la tech dans la tourmente ?

En tout début d’année, Amazon annonçait le plan de licenciement le plus massif de son histoire en prenant la décision de supprimer pas moins de 18 000 postes. Après Twitter, Meta ou encore Salesforce, les grands acteurs de la tech ont indéniablement pris un grand coup et annoncent successivement des suppressions de postes conséquentes. Et comme vous l'aurez compris, cela est loin d'être terminé.

Selon les informations du média Sky News, Microsoft se préparerait à son tour à annoncer la réduction de ses effectifs. Et malheureusement, plusieurs milliers de postes seraient une fois de plus concernés…

Microsoft : plus de 10 000 emplois sur la sellette ?

Le 24 janvier prochain, Satya Nadella, le P.-D.G. de Microsoft, informera les investisseurs des résultats financiers de son entreprise. Mais avant cette prise de parole, la société américaine devrait annoncer la suppression de 11 000 postes, ce qui représenterait alors près de 5 % de ses effectifs. En effet, pas moins de 220 000 employés composent à l’heure actuelle les locaux de la firme de Redmond. Toujours selon Sky News, 6 000 d'entre eux sont situés au Royaume-Uni (bien que nous ignorons encore si oui ou non ces postes seront concernés par la vague de licenciements à venir).

Durant la pandémie, les grandes entreprises technologiques ont pour beaucoup d’entre elles procédé à des recrutements massifs. Mais près de trois ans plus tard, ces dernières doivent maintenant faire face à un ralentissement économique mondial. Bien que les rapports soient (regrettablement) fiables, espérons tout de même que ce plan de licenciements ne sera pas finalisé. Dans le cas contraire, nous ne devrions pas tarder à le savoir…

Source : Sky News

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
20
14
nourdemars013
ils se font des marges stratosphériques sur le cloud en faisant copain copain +lobbying avec les etats , ils ont jamais fait autant de benef de leurs histoires … drole de monde l’époque pour licencier c’etait le dernier recours est bien loin.d’ailleurs ancien PDG et fondateur de SANOFI qui est a la retraite depuis des années avait évoqué le sujet et notamment sur la fermeture de labo de recherche en France . le genre de chose qu’il aurait jamais laissé faire les anciens PDg avait un mnimum de conscience et surtout de vision à long terme.la microsoft vire pour faire remonté le cours de bourse c’est tout
qotzo
même si je suis d’accord avec toi, soyons cyniques : si tu es patron et que tu as besoin de 10 personnes pour faire le boulot, pourquoi garderais-tu 20 personnes ?<br /> La gentillesse, l’altruisme n’ont jamais payé (et c’est le cas de le dire !)
nourdemars013
la on parle pas d’une PME mais d’une entreprise 60 milliards de benef par an ce que des sociétés du CAC40 ne font pas en 15ans 20ans donc ya de la marge , les salariés tu peux toujours créer de nouveau business 80 % de leurs salariés c’est des gens très diplômés qui s’adaptent .
iodir
Il ne faudrait surtout pas qu’ils licencient le stagiaire qui bosse à mi-temps sur Windows 11. Sinon, on n’aura pas de thème sombre sur regedit en 2035.
MattS32
nourdemars013:<br /> tu peux toujours créer de nouveau business<br /> Ben oui voyons, c’est tellement facile, pourquoi donc les dirigeants de Microsoft n’y ont pas pensé
Yannick2k
pourquoi en avoir embauché 20 ?<br /> c’est quand même dingue d’énormément embaucher… pour se dire qu’au final on peut licencier on arrivera à faire le boulot quand même !
Yannick2k
c’est vachement la priorité
MattS32
Yannick2k:<br /> pourquoi en avoir embauché 20 ?<br /> c’est quand même dingue d’énormément embaucher… pour se dire qu’au final on peut licencier on arrivera à faire le boulot quand même !<br /> Tout simplement parce que le niveau d’activité dans une entreprise n’est le plus souvent pas constant, et c’est parfois compliqué de le lisser suffisamment pour que ça soit économiquement viable de tourner à effectif constant. Donc logique d’embaucher à certains moments du monde tout en sachant très bien dès le début qu’on ne le gardera pas…<br /> Un exemple extrême avec le monde de la logistique : en période de Noël, tu as une activité qui est multipliée par 3-4, si ce n’est plus. Donc forcément, tu embauches des gens en novembre et tu en vires en janvier. Parce que tu peux pas garder toute l’année l’effectif dont tu as besoin que pendant un mois. Et tu ne peux pas lisser la charge sur l’année pour avoir un effectif constant égal à ton effectif moyen.<br /> Dans le logiciel, c’est pareil, la vie d’un projet logiciel, c’est quasiment toujours une phase de développement pendant laquelle tu augmentes progressivement la taille de l’équipe, puis une phase où c’est relativement stable, puis une fois que les fonctionnalités sont stabilisées et qu’il n’y a plus que de la maintenance, la taille de l’équipe va petit à petit diminuer, parce qu’il y a de moins en moins de choses à faire. Bien sûr le plus souvent les gens vont être réaffectés à d’autres équipes. Mais ce n’est pas toujours possible.<br /> C’est grâce à ça que le SSII/ESN prospèrent en France. Comme il est plus difficile de moduler son effectif, on fait plus appel à la sous-traitance, et du coup ça réduit au final les licenciements en mutualisant : quand il n’y a plus de besoin chez un client, on peut éventuellement trouver une place chez un autre.
tfpsly
Pour l’instant les nombres d’employés virés seraient : Ms peut-être 11k (articles à confirmer), Google 12k, Facebook 11k, Amazon 10k ou plus, Salesforce 8k, Twitter 80% ~ 5.5k ?, Booking.com 4,3k, Cisco 4k, Uber 3,7k, Apple 0.<br /> Un site qui semble suivre les différentes annonces : https://layoffs.fyi/<br /> EDIT - une liste à jour sur CNBC :<br /> Amazon 18k, Google 12k, Facebook 11k, Microsoft 10k, Salesforce 7k, Tesla 6k, Twitter 3,7k, Coinbase 2k, Stripe 1,1k, Lyft 700, Crypto.com 500<br /> EDIT: Google 12k A difficult decision to set us up for the future
ultrabill
Tu continues à payer les maçons qui ont fini de construire ta maison, toi ?
octokitty
Point de vue cours boursier (qui ne veut dire grand chose), c’est l’un des géants qui a le moins souffert sur 1 an.<br /> Le Nasdaq est encore au-dessus des 11 500 points, la bulle n’est pas encore totalement dégonflée.<br /> J’imagine que l’Inde est relativement épargnée du plan social.
merotic
Ça ne va pas aider à corriger les buggs de W11 qui se produisent à chaque mise à jour de la mort.<br /> Déjà que la qualité des OS ne cessent de baisser car ils sont devenus comme Yahoo à une époque où le site était en version béta non stop.
Yannick2k
Etant donné que chez MS il y a toujours qql chose à changer/modifier/refaire, ton argument ne vaut rien <br /> je suis +/- d’accord avec toi, sauf que ça fait plusieurs années que ces grosses boites embauchent, et maintenant que les finances sont un peu plus fragile, ça débauche !!!
kopper
MOUAH AH AH ! La news d’enfer ! C’est là qu’on voit que le succès de Windows 11 parle de lui-même…
nathakzra35
Comme quoi , Elon Musk s’est fait défendre par les médias car il a fait des licenciements massifs, mais au final il avait un temps d’avance sur les autres entreprises Tech. Lui c’était un grand méchant , les autres c’est juste dommageable.
MattS32
C’est toute la différence entre des licenciements réfléchis et touchant une « petite » partie de l’effectif parce qu’il y a une baisse d’activité et un coup de pied au cul mis à plus de la moitié de l’effectif, sans prendre la peine de réfléchir et d’organiser ça proprement, et sans que ça soit suite à une baisse d’activité, puisqu’à côté de ça il a demandé aux autres de bosser beaucoup plus, quitte à dormir illégalement sur place.
nathakzra35
Au vu des Twitter files, c’était pas un coup de pied au cul mais bien un ménage de printemps (ou d’automne). Moi je regarde le résultat, il y a plus de personnes à perdre leur emploi dans les grandes entreprises. Microsoft c’est le double de Twitter. Et c’est bien ce qui importe le plus non? Si il dirigeait une entreprise de 100 salariés et en virait 70, le pourcentage est fort mais le nombre de personne sans emploi reste faible.
Marc_Lupin
Après Windows c’est Windoors . Monde cupide quand tu nous tiens !
tfpsly
Google va virer 12 000 personnes.<br /> Google – 20 Jan 23<br /> A difficult decision to set us up for the future<br /> As an almost 25-year-old company, we’re bound to go through difficult economic cycles.<br />
drozdi
Tu as embauché ton maçon en CDI ? Sérieux …
MattS32
Le maçon, généralement non. Une nounou/garde d’enfant qui viendrait à domicile par contre, il y a moyen qu’elle soit en CDI. Mais c’est pas pour autant qu’on la garde une fois que les enfants n’ont plus besoin d’être gardés…<br /> Le I de CDI, il veut dire indéterminée, pas infinie hein…<br /> Un CDI n’est pas un contrat qui ne se termine pas, mais un contrat dont la durée n’est pas fixée à l’avance lorsqu’il est signé (sachant qu’en droit français, c’est théoriquement obligatoirement « indéterminé » si tu as besoin du salarié pour plus de trois ans… mais en réalité, tu peux en avoir besoin plus de trois ans sans pour autant en avoir besoin jusqu’à sa retraite…).<br /> Il est normal que quand l’activité baisse et qu’il n’y a donc plus de quoi occuper tous les employés, des licenciements soient effectués. En fait, même en France, c’est théoriquement… obligatoire de le faire ! En effet, parmi les obligations d’un employeur vis à vis de ses salariés, il y a l’obligation de leur donner du travail (hé oui, c’est une faute de l’employeur de ne pas donner de travail à un employé… ceci dans le but de protéger l’employé contre une forme de harcèlement moral visant à le pousser à la démission : la mise au placard). Si tu n’as pas de travail à leur donner suite à une baisse d’activité, il faut donc normalement les licencier…
drozdi
Merci pour la leçon de droit mais c’est pas moi qui ait parlé de maçon en premier en fait.
ultrabill
Question de principe Tu engages quelqu’un pour ses compétences à un moment donné pour répondre à un besoin.<br /> Après, les salariés tu ne peux pas les changer de service n’importe comment, tout le monde n’est pas « recyclabe » en interne. S’il fallait impérativement garder à vie des salariés en CDI aucune boîte ne prendrais de risque.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Samsung publie (enfin) un correctif pour ses SSD 980 PRO
Discord perturbe la fréquence mémoire des GeForce : corrigeons le problème
Ear (2) : les futurs intras de Nothing fuitent en photo, petits ou grands changements ?
AMD annonce le prix et les dates de disponibilité de ses Ryzen 7000X3D
Unpacked 2023 : Samsung dévoile ses nouveaux Galaxy Book3, prêts pour un face-à-face avec Apple ?
Samsung Unpacked 2023 : meilleurs... et plus chers, découvrez les nouveaux Galaxy S23
Artifact, cette appli propulsée par l'IA à mi-chemin entre TikTok et Google News
Comment ChatGPT a changé les plans de Google
Mars : Perseverance a complété sa réserve de secours d'échantillons
Partage de compte sur Netflix : ça ne va pas être simple (mais on vous explique)
Haut de page