Le Microsoft Store protégera ses utilisateurs des développeurs facturant des logiciels gratuits

Thibaut Popelier
Spécialiste Gaming
08 juillet 2022 à 18h00
13
Microsoft store © Microsoft
© Microsoft

Le Microsoft Store va bientôt subir quelques petits changements en ce qui concerne sa politique. En effet, le géant américain souhaite stopper les abus qui concernent certaines applications normalement gratuites.

Reste à voir si cette nouvelle règlementation sera réellement dissuasive.

Fin de la récréation !

Depuis l'avènement des boutiques en ligne, il n'est pas rare de tomber sur des applications malveillantes et autres arnaques. Un phénomène que la firme dirigée par Satya Nadella va essayer d'endiguer. Ainsi, à partir du 16 juillet prochain, le Microsoft Store recevra une mise à jour au sein de sa politique consacrée aux développeurs. Ces derniers ne pourront plus surfacturer certains de leurs services.

La politique en question vise notamment à empêcher les créateurs de facturer des services ou des applications disponibles gratuitement à d'autres adresses. Par exemple, un logiciel gratuit téléchargeable sur Internet ne pourra plus être payant sur le Microsoft Store. La multinationale entend viser précisément les logiciels open source. En effet, des personnes peu scrupuleuses n'hésitent pas à les récupérer pour ensuite les vendre illégalement au sein de différentes boutiques en ligne.

Des aménagements dans tous les sens

Mais ce n'est pas tout, car Microsoft entend au passage réguler les prix sur les applications vendues anormalement cher. Par exemple, pour télécharger un simple lecteur vidéo, des développeurs font parfois grimper les prix jusqu'à 16,99 dollars. Une telle pratique ne sera plus possible à partir de la semaine prochaine. Cependant, la marque doit encore clairement définir les tarifs qu'elle jugera outranciers ou non.

Enfin, les applications hébergées par le Microsoft Store dotées d'un programme d'installation au format .exe ou .msi devront quant à elles être distribuées avec un certificat de signature numérique. Cela pourrait permettre de certifier la sûreté de ces logiciels. D'autres nouvelles politiques comme l'interdiction des fake news sur les apps servant à renseigner l'utilisateur sur l'actualité entreront également en vigueur ce 16 juillet 2022.

Source : XDA Developers

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
13
10
SPH
Ca, c’est une bonne nouvelle. Perso, je n’ai jamais (selon mes souvenirs) eu ce problème d’achat de logiciels gratuits. Mais, ça ne m’empêche pas d’applaudir des 2 mains
Bombing_Basta
La source, toujours télécharger à la source, d’autant plus sur PC où les « stores » ne sont qu’un intermédiaire inutile.
Pronimo
Bah après justement les stores ont des procès de scans de virus ou autres voir éventuellement des vérifications humaines (mais bon je commence a douter la dessus!), en plus, les applications natives sont dans une sandbox et n’accèdent pas au système: c’est quand meme un facteur plus rassurant pour les utilisateurs de passer par le store que de télécharger a la source.
MisterDams
Source devenue parfois galère à trouver à cause du référencement de sites qui veulent récupérer le trafic, ou proposer des versions incluant des spywares
Bombing_Basta
Pour ça une des solutions c’est wikipedia, avec le lien vers le site de l’éditeur toujours dans l’encadré de l’article.
MattS32
Lien que n’importe qui peut modifier, et en cas de modification vers un site malveillant, le délai avant que la communauté s’en rende compte et corrige peut être plus ou moins long…<br /> Il y a une époque où il y avait toute une série de site en .info qui avaient été créés pour des logiciels open sources, et certains avaient bel et bien été référencés sur Wikipedia…
Wen84
En vrai, il suffit surtout de voir qui publie l’app sur le store, si c’est pas l’entreprise d’origine, c’est pas bon signe. Je suis pas fan des store, mais bon… au moins ça permet de gérer les majs des apps de manière transparente.
MattS32
Wen84:<br /> au moins ça permet de gérer les majs des apps de manière transparente.<br /> Dans le cas du Microsoft Store, non, pas forcément.<br /> Il y a des applications qui sont publiées « nativement » sur le Microsoft Store, là effectivement, l’installation et les mises à jours se font de façon transparente par le store.<br /> Mais il y a aussi des applications qui sont simplement des applications classiques distribuées via le MS Store. Dans ce cas, ce n’est pas transparent. Lors de l’installation initiale le store se contente en fait de télécharger et lancer l’installeur de l’application, comme si tu la téléchargeais sur un site. Et dans ce cas, l’application n’apparait ensuite même pas dans ta liste d’applications obtenues via le store, donc il ne va jamais te signaler les mises à jour et encore moins les installer automatiquement (et quand tu vas sur la fiche de l’application dans le store, tu as toujours le bouton « Installer », comme si elle n’était pas installée).
Bombing_Basta
Oui c’est un risque.<br /> Tout comme il y a un risque que les serveurs de l’éditeur se fassent pirater.<br /> Rien n’est sûr à 100%.<br /> Bon après je pars du principe que chacun a un cerveau et sait s’en servir pour faire un minimum de vérif, c’est peut-être là mon erreur.
Nymoi
Ce n’est pas trop tôt ! Heureusement que « Microsoft » ne conduit pas de véhicule, ils verraient un piéton sur la route et ils freineraient en urgence 10 ans plus tard, quand même !<br /> J’ai déjà eu du GRATUIT que tu sais que c’est PAYANT seulement quand tu l’as installé !<br /> Une des raisons qui m’a fait abandonner les Applis de Crosoft.
Wen84
Oui, je sais que c’est un cas possible. APrès perso, je n’ai jamais constaté ça, même avec des apps classiques. Car à priori, meme pour les apps classiques, il y a moyen de faire une meilleur intégration avec le store. Un exemple les majs d’itunes sont totalement transparente, hors c’est pas une app du store à la base.
jedig73
serais la fin des techniques d’uptodown( sur leur site, font payer des logiciels gratuit via un prix de sms) ??? si seulement …
KlingonBrain
La multinationale entend viser précisément les logiciels open source. En effet, des personnes peu scrupuleuses n’hésitent pas à les récupérer pour ensuite les vendre illégalement au sein de différentes boutiques en ligne.<br /> Sauf qu’il n’est absolument pas illégal de vendre un logiciel libre. Et cela quand bien même quelqu’un n’en est pas l’auteur.<br /> Parce que beaucoup de logiciels libres sont gratuits, beaucoup de gens pensent (à tort) que la gratuité serait un impératif imposé. Alors que non, pas du tout.<br /> Le but du logiciel libre, c’est la liberté, non la gratuité : « Free speech, not Free beer ».<br /> Cela dit, il peut être effectivement illégal de mettre un logiciel libre sur certains « stores », car certaines clauses de leurs contrats peuvent s’avérer incompatibles avec certaines licences libres, notamment la GNU GPL. Dans ce cas la, il faudrait avoir la permission de tous les ayant droit, à savoir l’ensemble des auteurs du logiciel.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page