5G : Theresa May ignore les États-Unis et autorise Huawei (partiellement)

Alexandre Boero Contributeur
25 avril 2019 à 19h07
0
Theresa May

La Première ministre britannique ne souhaite pas suivre les recommandations américaines et veut autoriser Huawei à participer au déploiement de la technologie de cinquième génération sur son territoire.

La situation se décante outre-Manche pour Huawei. La Première ministre Theresa May semble décidée à faire fi des recommandations des États-Unis et de ses propres ministres, qui ne veulent pas que le géant chinois prenne une part active dans le déploiement de la 5G au Royaume-Uni. C'est en marge d'une réunion du Conseil de sécurité nationale (NSC) que la Première ministre britannique a donné son feu vert à l'équipementier Huawei pour le laisser prend part au processus, selon les informations relayées par le Telegraph.

Theresay May s'oppose au lobby anti-Huawei

Alors que le Times rapportait il y a quelques jours avoir eu vent de financements de Huawei par le gouvernement chinois, dénoncés par la CIA, Theresa May veut tourner le dos aux puissants alliés américains, convaincus que la société se livre à une activité d'espionnage pour le compte de Pékin. Pire, l'occupante du 10 Downing Street tourne le dos à ses propres institutions.



Il y a quelques semaines, le comité de surveillance du centre d'évaluation de cybersécurité de Huawei (HCSEC), un organisme dépendant du gouvernement britannique, dévoilait un rapport faisant état de nouveaux risques sur la sécurité des réseaux de télécommunications, précisant que plusieurs centaines de vulnérabilités décelées dans des produits Huawei ont été remontées aux opérateurs.

Un accès limité... mais un accès quand même

Selon le Telegraph, le Royaume-Uni veut ainsi permettre à Huawei d'obtenir un accès limité pour aider à la construction et au déploiement d'infrastructures comme des antennes. Si la firme de Shenzhen ne disposera pas d'un accès aux fameux cœurs de réseaux, elle pourra tout de même contribuer de manière significative à l'arrivée de la 5G sur l'île, malgré la réticence de certains opérateurs, comme BT ou Vodafone.

L'affaire semble bien engagée pour Huawei en Europe. Après l'Allemagne il y a quelques jours et la Belgique, qui ne trouve pas de trace d'un quelconque espionnage de la société pour le compte de la Chine, « l'aval » du Royaume-Uni est salué par les représentants de l'entreprise. De son côté, la France prend son temps pour définitivement se prononcer.

8 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Des députés proposent de taxer les véhicules en fonction de leur poids
Un chercheur lance une pétition pour rendre gratuits les articles liés au réchauffement climatique
La nouvelle Livebox d'Orange est enfin dévoilée !
Red Dead Redemption 2 : la version PC réclamera
Des équipes d'Amazon chargées de scruter les images des caméras de surveillance de la marque
Le gouvernement américain bannit huit nouvelles entreprises chinoises de la tech
Pour Michel Mayor, prix Nobel de physique 2019, l'humanité ne migrera pas sur d'autres planètes
Blizzard demande leur carte d'identité aux pro-manifestants de Hong Kong pour supprimer leur compte
LDLC.com à nouveau élu Service Client de l'Année 2020
Xavier Niel défend le projet Libra... dans lequel il a investi

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top