L’Humanité, Konbini et Les Jours financés par Google, mais pour quoi faire ?

30 septembre 2022 à 14h35
2
Google application © © Brett Jordan / Unsplash
© Brett Jordan / Unsplash

Le géant de la recherche va financer les projets dans le cadre d'une campagne ayant pour objectif de soutenir l'innovation dans le secteur de la presse.

Google tente de soigner son image auprès des éditeurs de presse après avoir entretenu des relations parfois houleuses avec le milieu.

Google veut améliorer ses relations avec les éditeurs de presse

La firme a lancé en 2018 les « challenges de l'innovation », une campagne qui a pour but de financer les projets développés par de petites rédactions de cinquante journalistes au maximum.

L'objectif pour Google est probablement de pacifier ses relations avec les éditeurs de presse dans le monde. Le géant américain a été régulièrement accusé de capter la majeure partie des revenus publicitaires générés pas les articles et autres contenus réalisés par les journaux en ligne.

En avril dernier, Google a donc ouvert son appel à projets en Europe et a reçu près de 600 candidatures de tous les pays du Vieux Continent pour finalement en retenir 47 à travers 21 pays. La France est le territoire le plus représenté avec pas moins de huit lauréats.

Les rédactions sélectionnées vont ainsi recevoir de la part de l'entreprise américaine une somme au maximum de 150 000 euros afin de réaliser leurs projets.

Huit lauréats français vont recevoir jusqu'à 150 000 euros pour développer leurs projets

Parmi les heureux élus, le site d'actualités Les Jours, spécialisé dans l'analyse des médias, qui s'est demandé « comment enrichir l'investigation » avec des visualisations et cartographies des groupes d’influences. C'est ce qu'explique Ludovic Blecher, directeur innovation de Google News Initiative.

Parmi les autres lauréats, on peut citer le média en ligne Konbini, qui va utiliser cet argent pour diversifier les actions de gamification de ses contenus afin de séduire un public plus jeune, ou encore L'Humanité, le célèbre quotidien qui a présenté un projet ayant trait au web3 avec la création d'une organisation autonome décentralisée (DAO) qui utilisera la blockchain.

L'éditeur So Press (So Foot, So Film, Society,…), le site Futura ou encore Africa Business+ et la newsletter Voxe vont également recevoir une dotation de Google après avoir réussi à convaincre les équipes de l'entreprise américaine.

Source : 20 Minutes

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
2
3
chinou51
Et vive la « liberté » de la presse !..ou pas.
ABC
Tartuffes
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Un antivirus hyper efficace et gratuit ? Voici la bonne solution
Apple iPhone 14 Plus : une jolie baisse de prix chez Amazon avant Noël
Chrome : Google annonce un mode économie d'énergie et de mémoire !
Elon Musk a transformé des bureaux de Twitter en chambre... parce que le travail n'attend pas
Juste avant Noël, l'écran gamer Samsung Odyssey G3 chute à 145€
Le micro Trust Gaming GXT 258W Fyru est complètement bradé sur Amazon
Huawei Band 7 : le bracelet connecté chute à moins de 50€ juste avant Noël
Chez Twitter, Musk aurait fait renvoyer les femmes en priorité
Idée cadeau : la liseuse Kobo Clara est 20€ moins chère pour Noël !
Idée cadeau | EcoSphere : un écosystème complet dans une sphère
Haut de page