Après Facebook et Instagram, c'est désormais Google News qui est banni en Russie

25 mars 2022 à 10h11
5
google news

Depuis deux deux jours, les habitants de la Russie n'ont plus accès à Google News. L'agence russe de contrôle des médias a annoncé le bannissement du service de Google dans le pays en réponse aux nombreuses sanctions imposées par l'entreprise et les États européens.

Google News est accusé de donner accès à « de nombreux documents contenant des informations non fiables sur l'opération militaire spéciale en Ukraine ». La guerre de l'information continue.

Clap de fin pour Google News

L'agence de presse Interfax nous apprend que l'agrégateur d'informations Google News a été banni de Russie il y a deux jours sur décision de Roskomnadzor, le Service fédéral de supervision des communications et des médias de masse. Le service de Google est accusé de partager de la propagande anti-russe en masse auprès des citoyens du pays des tsars.

Après Facebook et Instagram plus tôt dans le mois, c'est donc un nouveau géant du numérique qui voit l'accès à certains de ses services bloqué en Russie, en réponse aux nombreuses sanctions imposées par ces entreprises et les États européens. Le site TechCrunch a pu confirmer l'arrêt de ces services en contactant un représentant de Google qui affirme : « Nous avons pu confirmer que certaines personnes avaient des difficultés à accéder à l'application et au site Google News en Russie et ce n'est pas dû à un quelconque problème technique de notre côté. Nous avons travaillé dur pour garder les services d'informations comme News accessibles au peuple de Russie aussi longtemps que possible. »

Cette décision de la Russie semblait donc inévitable et Google s'y attendait depuis ses premières sanctions prises contre le pays.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
pecore
C’était en effet tout à fait prévisible et c’est même surprenant que cela ait pris autant de temps.
LeToi
Je croyais que Google News référençait les sites locaux ? Si les sites russes sont fiables et bien contrôlés par l’état, il ne devrait pas y avoir de problème à l’utiliser, pas de risque de trouver des actus déplaisantes ?<br /> Sauf si on peut accéder aux Google News des autres pays…
Francis7
Ca me rappelle un ancien James Bond (me souviens pas du titre) où le méchant prétendait que contrôler l’information, c’était avoir le pouvoir et pouvoir diffuser ce que l’on veut à outrance. C’est la guerre moderne.<br /> Je n’accuse pas les russes d’être des méchants, j’avais des connaissances et amis d’origine russes ou d’URSS ou de Yougoslavie à Paris. Années 90.<br /> Mais je ne suis pas pro russe non plus dans cette guerre.
Peggy10Huitres
Depuis deux deux jours, les habitants de la Russie n’ont plus accès à Google News.<br /> Pas certains qu’ils s’en soit rendu compte !
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Découvrez Proton, la toute nouvelle identité visuelle de ProtonMail
Opera VPN Pro est désormais disponible sur Windows et macOS
Zoom sur Fronton, le botnet russe qui multiplie les fake news sur les réseaux
YouTube retire 70 000 vidéos de désinformation pour contrecarrer la propagande russe sur la guerre en Ukraine
Face au malware XorDdos, Microsoft recommande son navigateur Edge aux utilisateurs de Linux
Ce bug dans PayPal permet à un hacker de manipuler les transactions
Attention, ce malware se cache dans un ficher Word vérolé, lui-même caché dans un PDF
Les Anonymous déclarent la cyberguerre à Killnet, un groupe de hackers pro-russes
Offrez-vous le meilleur VPN pour gagner en cybersécurité à prix cassé
Méfiez-vous de cette arnaque : un faux site DHL peut récupérer vos identifiants bancaires
Haut de page