App Store : les processus de vérification auraient permis d'éviter des fraudes s'élevant à $1,5 milliard

D'après Apple, les vérifications des applications sur son App Store auraient permis d'arrêter des fraudes se chiffrant à 1,5 milliards de dollars.

Au cours du procès qui les oppose, Epic Games a accusé Apple de ne pas assez bien vérifier la validité des applications soumises sur son magasin en ligne. Apple réplique qu'au contraire, de nombreuses fraudes ont pu être évitées.

Des processus jugés insuffisants par Epic Games

La bataille entre les deux entreprises continue de faire rage et cette fois-ci, Epic Games a décidé de baser son argumentation contre Apple sur le fait que l'entreprise ne vérifierait pas correctement les applications soumises sur son App Store.

Epic Games en veut pour preuve qu'une copie de son jeu à succès, Fortnite, aurait été disponible sur le magasin d'Apple. Une application frauduleuse qui aurait été validée par les employés chargés des vérifications, ce qui démontre, selon Epic, que les processus mis en place par Apple sont insuffisants.

Apple a répondu, chiffres à l'appui, que les vérifications réalisées par ses employés auraient permis d'empêcher 1,5 milliards de dollars de transactions frauduleuses.

De nombreuses statistiques révélées par Apple

La firme en a profité pour détailler les différents résultats de ses processus de vérification en 2020 dans un communiqué de presse diffusé sur son site internet. Elle indique ainsi qu'elle aurait empêché près d'un million de nouvelles applications, ainsi qu'un million de mises à jour ne répondant pas à ses critères, de se retrouver sur l'App Store.

Parmi les raisons évoquées, on retrouve la présence de fonctionnalités cachées ou non documentées, le fait que certaines de ces applications étaient du spam ou des copies de programmes déjà existants ou encore des mises à jour pour ajouter des fonctionnalités interdites, comme la possibilité de parier avec de l'argent réel ou la présence de pornographie.

Apple continue donc de justifier l'utilisation obligatoire de son magasin et de son interface de paiement par sa volonté de protéger ses consommateurs d'applications dangereuses pour leurs données et sécurité. Nul doute qu'Epic Games trouvera à y redire dans les jours qui arrivent.

Sources : CNET , Apple

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
7
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Une plainte contre Google pour discrimination salariale est devenue un recours collectif représentant 10 800 femmes
Logitech annonce une année fiscale 2021 exceptionnelle, la meilleure depuis... toujours
Apple en hypercroissance sur ses derniers résultats
Alphabet : des résultats financiers records grâce à la publicité, Google Cloud et YouTube
Arrêté par le FBI, il voulait faire sauter un centre de données d'Amazon
Une amende antitrust de 2,3 milliards d'euros pour Alibaba en Chine
Une imposition minimum pour les grandes entreprises numériques sérieusement discutée
Uber versera 1,1 million de dollars à une personne non-voyante refusée 14 fois par des conducteurs
Aux USA, Amazon aurait licencié illégalement des salariées critiquant les conditions de travail de la firme
Flexgate : un juge américain accuse Apple d'avoir vendu des MacBook Pro défectueux
Haut de page