Un classement place l'école 42 en 1ère position des meilleures écoles informatiques de France

11 mai 2020 à 07h18
36
Sophie Viger - École 42 © Alexandre Boero pour Clubic.com
Sophie Viger, Directrice de 42 (© Alexandre Boero pour Clubic)

CodinGame a établi le classement en se basant sur les résultats des meilleurs étudiants de chaque école française.

42 vient de recevoir une récompense honorifique qui devrait donner le sourire à l'un de ses fondateurs, Xavier Niel. L'école, fondée en 2013 et qui délivre la première formation en informatique entièrement gratuite, ouverte à toutes et tous sans condition de diplôme à partir de 18 ans, arrive en tête du classement 2020 des meilleures écoles d'informatique en France.

Élue parmi 144 écoles françaises

Le classement établi par CodinGame, site spécialisé dans la programmation, se base sur la moyenne des résultats des 10 meilleurs étudiants des 144 écoles françaises d'informatique qui forment des développeurs. Les élèves ont été évalués selon plusieurs critères comme l'optimisation de code, la dextérité algorithmique, la maîtrise de l'intelligence artificielle et la résolution de problèmes.

En tête de ce classement, on retrouve donc 42 , l'école dirigée avec succès par Sophie Viger , qui avait pris la deuxième place de l'édition 2018 et qui s'était brillamment illustrée en glanant le classement des meilleures écoles de code au monde en 2017. La directrice de l'école a naturellement accueilli la nouvelle avec enthousiasme. « Ce classement 2020 CodinGame est une preuve supplémentaire que l'on peut enseigner l'informatique de manière innovante, sans autre critère de sélection que le talent et la motivation ».

Au classement, 42 devance l'École nationale supérieure d'informatique et de mathématiques appliquées de Grenoble, ENSIMAG ; et Télécom ParisTech.

classement CodinGame © CodinGame

42 brille par son innovation pédagogique

L'école 42, qui veut s'ériger en modèle en militant notamment pour une parité hommes-femmes qui paraissait il y a peu encore être une douce utopie dans le monde de la tech, fonde notamment sa réputation sur son innovation pédagogique, basée sur le peer-learning, une méthode participative sans cours ni professeurs basée sur un cursus 100% pratique par projet, comme le rappelle CodinGame.

Sur place, les étudiants travaillent à leur réussite ainsi qu'à celle de leurs camarades, ce qui renforce la cohésion de groupe, indispensable.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
36
15
theHercule
Pourquoi les 10 meilleurs élèves, et pas tous les élèves? Sans doute encore un bidouillage statistique pour obtenir les résultats voulu. Le force d’une formation c’est quand même de faire progresser les élèves dans leur ensemble, pas de sélectionner les meilleurs à l’entrée et ne rien faire après…<br /> Et l’école 42 est l’école la plus archaïque en terme de méthode d’enseignement.<br /> Flicage excessif. Favorise le travail en heur sup à la limite de la légalité (il se sont fait tiré les oreilles), et sous maque se sommeille (alors que toutes les études sur la productivité montre que c’est juste une méthode stupide de travail que le gain en temps de travail est plus que compensé par la très importante baisse de productivité) Mais ce sont des méthodes qui servent à faire des robot obéissant. (un cerveau en manque de sommeil est beaucoup plus perméable à l’endoctrinement)<br /> De quoi préparer les élèves au patron qui font du management du siècle dernier, peu productif, peu efficace et peu innovant (free s’écroule lentement… des box bugués pendant plusieurs mois…pas d’innovation depuis 10 ans…).<br /> Mais j’ai une pensé pour les élèves qui eu ne sont pas responsables. C’est plutôt les responsables de cette formation qui sont à blâmer.<br /> Mais je souligne l’effort pour faire venir plus de femme, même si le pourcentage parait toujours très bas. Et encore faut-il créer un environnent de formation favorable et faire ne sorte qu’elles finissent aussi la formation…<br /> Peer-learning, : vous voulez dire qu’il font des projets en groupe. Ça c’est de l’innovation! (ironie).
wackyseb
42 est une très très bonne école. J’ai embauché 2 élèves de cette école et les petits jeunes sont très autonomes et aussi très prolifiques. De bonnes idées critiques. Ils sont TOP.<br /> Ça me change des derniers qui ne faisaient que le minimum et ne proposaient rien ou pas grand chose.Aucune prise de décision, aucune réflexion sur des améliorations, de l’optimisation. Bref j’ai certainement pas eu de chance car avant 42, j’en ai eu des bons quand même.<br /> Que çà soit rattaché au groupe Iliad ou pas n’est pas la question. Free ce n’est plus que l’ombre du succès que çà a été par le passé. Ils sont passé dans la logique inverse de ce qui a fait leurs succès.<br /> Bien sur, comme souvent les meilleurs partent au USA où le salaire ajoute 2 zéro à la paie.<br /> En France, on ne sait pas rétribuer les gens à leur juste valeur. Certains sont trop payé alors qu’ils n’apportent rien et d’autres sont malheureusement pas assez payé. On l’a bien vu avec le milieu hospitalier ces dernier temps.
megadub
Je ne doute pas de l’excellence de l’école mais le fait de sortir sans diplome est quand même un gros souci.
carinae
Que les meilleurs partent aux USA …je ne suis pas si sûr de ça … Ceci étant …vu que la plupart du temps les gens qui travaillent dans l’informatique sont embauchés par des SSII et que le seul moyen pour beaucoup d’entre elles d’avoir des contrats est de jouer sur la masse salariale…il ne faut pas s’étonner de voir des salaires bas en rapport des compétences demandées… Mais c’est aussi et souvent la faute des clients qui veulent les produits et/ou compétences en payant le moins…<br /> Le secteur hospitalier n’est qu’un cas parmi tant d’autres… Le capitalisme ne reparti pas également les richesses…ce n’est pas nouveau.<br /> Quant au 42 l’idée est intéressante mais ce n’est pas eux qui s’étaient fait tirer l’oreille pour travail abusif ? Ou je me trompe?<br /> D’ailleurs l’aspect parité ça signifie quoi ? Qu’il y a des quotas ? Si c’est le cas ça la fout mal pour une école ouverte à tous …
megadub
carinae:<br /> la plupart du temps les gens qui travaillent dans l’informatique sont embauchés par des SSII<br /> La plupart ne sont pas les meilleurs qui, eux, trouvent d’autres moyens d’être beaucoup mieux considéré
stbx00
En recherchant la source de classement je n’ai trouvé que ça :<br /> CodinGame Blog – 9 Jan 17<br /> Which Students are Really the Best Developers in the World?<br /> Which Universities Have the Best Coders in the World? Hackerrank tried to answer this very question recently. They held a programming competition involving approximately 5500 students and a hundred different schools. Using their results, they<br /> Mais ça date de 2017 avec 42 en tête suivi de 2 françaises au classement mondial… Est-ce qu’il y a d’autres sources plus récentes ?
megadub
Suffit de chercher « classement codingame 2020 »
Proutie66
"Je ne doute pas de l’excellence de l’école mais le fait de sortir sans diplome est quand même un gros souci.<br /> "<br /> Je ne suis pas d’accord.
megadub
Pour la reconnaissance internationale c’est important quand même.
raymondp
En tout cas, c’est une utopie qui marche, et moi je dis chapeau. C’est aussi une chance pour ceux qui ne sont pas formatés pour avoir de bonnes notes partout et qui n’auraient eu aucune chance dans les filières classiques. Ils sont forts dans leur passion et c’est le principal. C’est un peu un côté « à l’américaine » : donner leur chance à ceux qui sont motivés, même s’ils ne viennent pas du sérail des grandes écoles.<br /> Quant à ceux qui râlent et qui critiquent : arrêtez d’être jaloux ! cela ne va pas vous grandir
carinae
Mouais …je pense surtout que c’est une question d’opportunités et de volonté personnelle…mais bon ce n’est que mon avis
megadub
Et bon c’est aussi savoir gérer sa carrière… tout le monde ne l’est pas, c’est pas grave
PierreKaiL
Je rejoins Megadub, si il n’y a pas de diplôme l’intérêt en prend un sacré coup. L’informatique est vaste, très vaste, si il n’y a pas de diplôme comment savoir si la spécialité du candidat est validée.
sshenron
Vu la vitesse à laquelle le domaine des technologies informatiques évolue, je ne pense pas qu’un diplôme permette de valider indéfiniment une spécialité.<br /> Pour ma part certaines entreprises comme AWS m’avaient fait faire des exo plutôt que de présenter mes diplômes.<br /> Maintenant pour la négociation du salaire le diplôme joue très certainement …
nirgal76
Ca peut pas être plus mal que mes profs d’info à l’université de l’époque (1994 pour la dernière année) qui avaient passés leur vie à enseigner ou faire de la recherche au sein de l’université, et jamais vu une seule entreprise de leur vie. C’est en arrivant dans le monde du travail (après le service !) que je me suis rendu compte de comment les mecs étaient largués, loin de tout dans leur petit monde.
sshenron
Je garde une expérience mitigée voir mauvaise de mes études en informatique. Je rejoins tout à fait ce que tu dis.<br /> J’ai eu droit, à des prof qui manifestement de voyaient pas l’intérêt de mettre à jour leur cours. Se retrouvant ainsi à devoir apprendre des techno obsolètes, du bourrage de crâne (écrire au tableau tous les design pattern). Ils nous rassuraient en disant qu’il n’était pas nécessaire de maitrise un langage, l’algorithmie suffi. Je me vois bien dire ça en entretien …<br /> Le tout dans un niveau d’Anglais proche du néant.
megadub
Moi je suis ravi de mon experience à l’IUT, pas que ça m’a bien préparé au monde pro mais simplment parce que j’y ai apprus les bases théoriques
nirgal76
L’IUT ça a été oui, c’est après que c’est devenu beaucoup moins passionnant. L’université quoi…
raymondp
Moi j’ai fait l’université aussi. C’était génial à partir de la licence. On a fait beaucoup de théorie, mais surtout on a beaucoup codé, et des trucs assez ardus. Tous les profs étaient pas tops, mais la plupart aimaient leur matière, et quelques uns étaient vraiment des pointures. J’ai beaucoup aimé parce qu’on a fait de la théorie de la programmation (la machine de turing, tout ça), de l’IA, des bases de données, du logiciel de base, du graphisme (modelisation, placage de texture, ray-tracing) et d’autres trucs, qu’on aura jamais l’occasion de voir dans sa carrière professionnelle.<br /> C’est plutôt en arrivant sur le marché du travail que j’ai déchanté, les mecs qui sortent d’école te regardent de haut, alors qu’ils n’ont pas fait la moitié de ce qu’on fait en fac.<br /> Franchement, du python, du C++ ou tout autre langage, tu as toute la vie pour t’y mettre tout seul, c’est pas compliqué. De toute façon cela change tout le temps.
sshenron
@raymondp<br /> Les sujets ont l’air bien intéressants <br /> Je ne suis pas tout à fait d’accord avec toi quand tu dis: « tu as toute la vie pour t’y mettre tout seul, c’est pas compliqué ».<br /> Il ne suffit pas de faire quelques tutos, Hello Word, débarquer dans une entreprise et penser être productif. D’ailleurs il y a de fortes chances de ne même pas passer l’entretient.<br /> À la sortie des études, même avec une bonne volonté on se retrouve face à des recruteurs qui cherchent des étudiants productifs. En demandant de voir les projets dans lesquels on a participé, le nombre de lignes de codes pondues dans un langage, la liste des framework que l’on maîtrise… Je ne dis pas que c’est bien ou pas, mais simplement un retour d’experience <br /> Comme tu le dis, « cela change tout le temps » mais ce n’est pas pour autant facile. Je me pète les dents sur du Rust <br /> Une théorie « des 10.000 heures » sur le sujet de l’apprentissage (à prendre ou à laisser), donne un indice sur l’implication à avoir.
pemmore
j’ai connu ça malheureusement, 2 ans d’avance au moins sur art et métiers, à l’époque et diplôme non reconnu, aucune entrée possible dans l’administration.
pemmore
Je n’ai pas d’infos actuellement, mais avant le jumelage de Rennes Beaulieu avec une université chinoise il y avait beaucoup de jeunes Bretons partant la-bas, et évidement l’Angleterre, l’île de France n’étant qu’un pis aller pour nous, si en plus une ssii, c’est avoir fait des études pour rien.<br /> Les copains de mon fils aucun n’a eu besoin de passer par ce truc d’esclaves, un peu moins payés mais coût de la vie moins élevée et le travail ne manque pas.<br /> Je comprend pas l’utilisation l’utilisation de ssii, chaque boîte a ses secrets de fabrique; des programmes spécifiques construits en interne, et une ssii c’est un trojan qui rôde dans la boîte.
sshenron
Une SSII permet de toucher à plusieurs entreprises, projets, de se faire une bonne experience en attendant de vouloir (ou pas) se poser. J’ai eu la chance de bosser avec un Tech Lead avec 19 ans d’experiences en SSII, face à un collaborateur qui avait autant d’années d’experience mais dans la même et unique boite il n’y avait pas photo …<br /> J’essaie de voir le bon coté <br /> Je suis plutôt partisan des entreprises qui partagent une partie de leur savoir en open source (surtout quand elles en utilisent), oui il y en a :). Du coup parler de « trojan qui rôde dans une boîte » en pensant qu’un collaborateur va sortir des idées est bien triste.
nirgal76
Bah, j’suis en SSII mais chez le même client depuis 21 ans alors je n’ai pas bénéficié de cet avantage des SSII (même si j’ai changé plusieurs fois de SSII dans ce laps de temps).
nirgal76
Ca vient aussi du fait que ce n’est pas des études d’infos que j’ai faite (même s’il y en avait une partie mais c’était de l’automatisme), donc les intervenants n’étaient peut être pas au top pour ça. License et maitrise ça allait encore, mais le DESS a été d’un chiant…mal foutu, peu de choses et d’applications concretes. T’avait l’impression d’un truc qui se montait et se cherchait, alors que ça existait depuis longtemps. Des gens dans leur bulle, le genre chercheurs, mais enseignants par obligation donc rien à foutre.
carinae
Ben c’est très simple… L’informatique c’est le cœur de métier des SSII ce qui n’est pas le cas des autres boîtes. Du coup beaucoup de dirigeants préfèrent avoir à gérer un budget plutôt que du personnel qui coûte cher et qui n’est pas dans l’ADN de la boîte…. Mais c’est vrai partout ce principe se décline dans l’industrie, la sécurité… simplement on en parle moins
Hulk69
Les diplomes, Il n’y a que la France que ca interesse… Perso j’ai mon master en interview en angleterre on passe de 0 a 3s dessus. C’est style t’as un master super je m’en fou, t’as quoi comme experience!
carinae
Depuis 21 ans chez le même client … respect !, Moi au bout de 5-6 ans j’ai des envies d’ailleurs
tfpsly
Même le raytracing de base, tu peux l’apprendre en un weekend à la maison. Juste quelques notion de maths. Après l’optimiser pour le faire tourner en temps réel c’est autre chose <br /> En fait ce n’est pas une école ou une autre qui fait que l’on apprend à bien programmer; c’est le temps passé devant un clavier.<br /> Perso ce que je constate, c’est que beaucoup de programmeurs ne comprennent pas grand chose au fontionnement d’un CPU. Passé les estimations de performances en 0(n), peu font attention à l’utilisation du cache CPU, peu utilise un profiler, et on se retrouve avec des logiciels tournant plus lentement sur nos machines aujourd’hui qu’il y a 15 ans.
carinae
Oui c’est très anglo-saxon. Ceci étant j’ai tout de même l’impression qu’en France on commence à y faire moins attention. D’ailleurs c’est un peu le cas du 42. Mais bon les lignes sont dures a faire bouger…
nirgal76
Quand le boulot plait et est suffisamment varié, c’est pas difficile de rester (et les missions C++, ça ne court pas les rues, 90% de ce que fait ma boite, c’est du java, très peu pour moi).
tfpsly
Les deux sont nécessaires, la théorie, les concepts, principe ne s’apprennent pas un clavier à la main, mais se mettent en pratique avec un clavier. J’ai appris jeune ado devant mon écran avec la doc de TurboPascal 5.5 avant internet.<br /> OK. Mais pas besoin d’école pour la théorie; un livre, un site, un PDF etc. suffisent.<br /> Les algo de tri, de gestion de la concurence, du parallélisme, comme d’algorithmie, preuve de code, optimisation, théorie des langages, réseuax de neurones ne s’apprennent pas uniquement avec un clavier.<br /> Mais il faut un passage clavier Pour les cas particuliers; faire qu’un quicksort s’arrête que le nombre d’entrée soit paire ou impair etc. Un NN : le passage clavier est probablement plus intéressant que la théorie à mon avis.<br /> Théorie des architectures, les mécanismes de cache, s’apprennent en école<br /> Heu bof, pas vraiment d’accord.<br /> Combien ici maîtrise « la réorganisation des instruction à la volée » dans le pipe d’exécution d’un processeur?<br /> Ce n’est pas si intéressant, c’est trop variable par famille/génération/modèle de CPU; par contre avoir des exécutions avec le moins de tests ou avec des tests facilement prévisibles l’est plus; pour prendre avantage de cette réorg., mieux utiliser le L1i etc.<br /> Avis personnel, cela vient de la généralisation de langage type Java<br /> +1 Java (on s’en fout des persf, tout est (gros) objet alloué indépendamment n’importe où en mémoire sans linéarité + faut faire confiance au compilo/JIT) et tout ce qui est venu indépendamment en même temps : tendance à faire des structs/classes monstrueusement énormes et qui ne rentre pas dans une cacheline flinguant L1+L2, abus des appels virtuels etc.
megadub
Hulk69:<br /> Les diplomes, Il n’y a que la France que ca interesse…<br /> Pas du tout c’est tellement pas le cas que c’est pour ça que ça a été réformé en France pour coller au mieux aux standards internationaux. En France non plus on ne parle pas du diplôme à l’entretien hein… sauf que si t’es pas bac +5 c’est pas aussi simple.<br /> Faut pas croire que parce que dans certains pays le mérite est mieux considéré que les diplomes ne sont pas nécessaires.
tfpsly
Livres, pdf sont des supports. l’enseignement va au-delà […] , après tout dépend si vous vous cantonnez à la réutilisation de concepts développés par les autres ou si vous souhaitez devenir un acteur actif.<br /> Livre ou enseignement n’apporte qu’un début de connaissance, je ne fais aucune différence entre les deux. La réutilisation de concept sans réfléchir est justement ce que je vois chez ceux faisant une école mais n’apprenant pas par eux-même (quand ils sont ado, ou le soir etc.).
keyplus
bof dans cet ecole privé dont on a beaucoup a dire la selection est aussi drastique qu en classe prepa<br /> en classe prepa tu es selectionner sur ton niveau en math physique ici sur ta capacite a bosser 10h par jour pour salaire de cacaouete
keyplus
bof si tu veux etre embauche par microsoft ou google tu as tout interet a sortir du miti ou caltech<br /> c est un mythe de croire qu il n y pas de sélection par le diplôme aux usa<br /> d’ailleurs tout les pdg des gafa sortent de grandes universités américaine où la sélection vaut largement la sélection à polytechnique
tfpsly
keyplus:<br /> bof si tu veux etre embauche par microsoft ou google tu as tout interet a sortir du miti ou caltech<br /> Oui, pour une embauche à la sortie de l’école, sortir d’une grande école américaine aide beaucoup. Sinon faudra être assez chanceux pour passer la pré-sélection (ils doivent recevoir des milliers de CV chaque jour), ou se faire assez d’expérience et réseautage avant.
keyplus
sinon un classement sérieux<br /> https://www.usinenouvelle.com/comparatif-des-ecoles-d-ingenieurs-2021<br /> après pour l autonomie d 'apprentissage des étudiants c 'est vrai qu ils ont assez peu d’autonomie mais ce n est pas complétement leur faute vu que dans la mammouth on ne t apprend pas à être autonome et on ne leur donne pas de methodes pour faire progresser leur autonomie et se débrouiller tout seul( enfin ceux qui le veulent car la moitié en a rien à braire)
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

· S | F · Votre chronique futuriste part à la recherche des Furtifs
Critique Tales from the Loop : une série qui (dé)peint l'irréalité
Un bidouilleur a créé un clavier qui imite le bruit d'une machine à écrire avec un Arduino
Google et Facebook optent pour le télétravail jusqu'en 2021
Promo forfait mobile : pourquoi craquer pour l'offre Free 60 Go à 9,99€/mois ?
Bon plan VPN : l'abonnement Surfshark tombe à 1,85 €/mois ce week-end
Déconfinement le 11 mai : comment calculer la zone de 100km autour de son domicile ?
L'excellent Xiaomi Redmi Note 8 passe sous la barre des 165€
Forfaits mobiles : RED, Free, B&You et Sosh, découvrez toutes les promos du week-end
Masques sanitaires, Boeing, Redmi Note 8, Motorola Razr : le récap' des actus tech de la semaine
Haut de page