Découvrez The London Resort, le futur parc d'attractions ultra-moderne qui concurrencera Disneyland Paris

Alexandre Boero
Journaliste-reporter, chargé de l'actu
16 juin 2020 à 08h24
9
© London Resort
© London Resort

L'ambition n'est pas mince pour la future destination britannique, dirigée par un Français, dont la construction pourrait débuter en 2021, pour une ouverture prévue en 2024.

Et si le London Resort devenait, dans quelques années, le principal concurrent de Disneyland Paris en Europe ? C'est toute l'ambition d'une destination qui va prendre racine dans la péninsule de Swanscombe, à un peu plus de 20 kilomètres de Londres à vol d'oiseau, et à à peine deux petites heures de Paris en Eurostar. Avec un budget qui devrait, au moins, atteindre les 4 milliards d'euros.

Un parc de 200 hectares découpés en sept « lands »

Le projet emmené par London Resort Company Holdings (LRCH) en impose. Pour le London Resort, les promoteurs ont vu grand : un parc d'attractions de 535 acres (216 hectares), soit 136 stades de Wembley ou deux fois la taille d'Europa Park, premier concurrent de Disneyland Paris avec près de 6 millions de visiteurs en 2019.

Vendu comme étant « l'un des plus grands projets de construction à travers l'Europe », le projet nécessitera un investissement colossal qui aboutira, en 2024 si tout va bien, à l'inauguration d'un premier parc d'attractions (un second est attendu dès 2029) et d'un véritable quartier de divertissements qui comprendra 3 500 chambres d'hôtel, des boutiques et des restaurants.

À l'intérieur, le parc sera doté des dernières technologies en la matière et promet de faire voyager ses visiteurs au travers de sept « lands » ou parties, aux noms évocateurs : High Street (qui serait la place centrale des lieux), Starport, The Jungle, The Isles, The Kingdom, The Woods et The Studio. Les différentes sections du parc s'inspireront d’œuvres ayant marqué le cinéma, la littérature, la musique et le divertissement, avec l'intention de créer des expériences uniques et inédites. 70% des attractions devraient être couvertes, pour permettre une ouverture du parc 365 jours par an.

Les 7 parties du London Resort (© London Resort)
Les 7 parties du London Resort (© London Resort)

Un Français et ancien d'Euro Disney à la tête de London Resort

À la tête du London Resort, on retrouve un Français, Pierre-Yves Gerbeau, très attaché au Royaume-Uni et d'ailleurs célèbre pour avoir été écarté de l'Organisation olympique française après avoir apporté son soutien à la candidature de Londres pour les Jeux olympiques de 2012, plutôt qu'à celle de Paris. Mais l'homme d'affaires est surtout connu pour avoir gravi les échelons au sein d'Euro Disney, où il a occupé la vice-présidence des opérations et attractions du parc à la fin des années 90, un poste éminemment important pour le fonctionnement interne de la destination.

Le projet, dont la construction physique devrait démarrer en 2021, ne manque pas d'atouts. Proche de Londres, le resort aboutira à la création de milliers d'emplois. Le chiffre de 9 000 emplois une fois la construction achevée (dont 6 500 à temps plein) est évoqué pour le seul parc d'attractions. 2 300 personnes devraient aussi travailler au sein des hôtels. Avant cela, au pic de sa construction, le chantier devrait mettre jusqu'à 6 300 âmes à contribution. The London Resort favorisera également l'émergence de nouveaux quartiers et la régénération d'une friche industrielle.

Le London Resort aura son propre château, et si l'on se fie au concept art, il sera très impressionnant ! (© London Resort)
Le London Resort aura son propre château, et si l'on se fie au concept art, il sera très impressionnant ! (© London Resort)

Une association au fort potentiel avec Paramount Pictures

Autre force du projet : son association avec Paramount Pictures. Un temps associé au nom du resort (qui devait dans un premier temps se nommer London Paramount Entertainment Resort), le célèbre studio de cinéma s'était d'abord retiré avant d'autoriser finalement la LRCH à exploiter ses licences. Il devient alors possible d'imaginer des attractions autour des univers Titanic, Transformers ou Interstellar, pour ne citer qu'eux.

Le 3 juin, le London Resort a annoncé le lancement d'une consultation publique d'ici la fin de l'été ou, au plus tard, au début de l'automne, pour bâtir une destination durable de classe mondiale, portée par un rapport environnemental.

Le studio Paramount Pictures sera à l'honneur (© London Resort)
Le studio Paramount Pictures sera à l'honneur (© London Resort)

Alexandre Boero

Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste-reporter, chargé de l'actu

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, éc...

Lire d'autres articles

Journaliste, chargé de l'actualité de Clubic. En soutien direct du rédacteur en chef, je suis aussi le reporter et le vidéaste de la bande. Journaliste de formation, j'ai fait mes gammes à l'EJCAM, école reconnue par la profession, où j'ai bouclé mon Master avec une mention « Bien » et un mémoire sur les médias en poche.

Lire d'autres articles
Vous êtes un utilisateur de Google Actualités ou de WhatsApp ? Suivez-nous pour ne rien rater de l'actu tech !
google-news

A découvrir en vidéo

Rejoignez la communauté Clubic S'inscrire

Rejoignez la communauté des passionnés de nouvelles technologies. Venez partager votre passion et débattre de l’actualité avec nos membres qui s’entraident et partagent leur expertise quotidiennement.

S'inscrire

Commentaires (9)

bmustang
un parc qui sera jamais rentable et disparaitra dans - 20 ans
LeToi
Va falloir changer de nom définitif par contre
TofVW
J’ai du mal à croire que les européens vont être attirés par un parc d’attraction situé dans un pays au climat si détestable (Marne-la-Vallée, ce n’est pas terrible non plus, mais c’est tropical comparé à Londres), avec toutes les contraintes frontalières que cela implique depuis le brexit, alors qu’Europa Park et Port Aventura sont beaucoup plus accessibles pour les allergiques à Mickey.
zeebix
Et il faudra faire un Visa pour s’y rendre ?
Cmoi
Mouais…lorsqu’il sera construit on verra…car les projets de parcs d’attractions, sur le papier on en voit beaucoup mais après plus rien…<br /> Comme d’ailleurs le Paramount Park Murcia à Murcie en Espagne…Projet abandonné.<br />
trollkien
+1, j’aurai pas dit mieux.<br /> Déjà que mettre disneyland à Paris est un choix très discutable, autour de l’aeroport de toulouse, marseille ou nice aurait été un choix plus judicieux niveau climat (Mais bon vu que pour beaucoup la france c’est Paris ce n’est pas étonnant),<br /> Aller se fourrer dans le climat londonien Moué bof à moins que ils prévoient de faire un parc 100% couvert.<br /> Après, ca revient moins cher de prendre un avion low cost pour aller à londres que d’aller sur paris
Domotique94
Quand je lis les commentaires, je constate que pas mal de gens commentent sans lire l’article au préalable. Le parc sera couvert afin d’être ouvert toute l’année. La dessus ils sont très malin. Pour le reste on verra bien avant de tirer des conclusions.
kmarouane
«&nbsp;Pierre-Yves Gerbeau[…]où il a occupé la vice-présidence des opérations et attractions du parc à la fin des années 90&nbsp;»<br /> C’est pas rassurant ça.<br /> Disneyland Paris n’a jamais été rentable, depuis l’ouverture, ça n’est quand 2017 que les américain on repris les parcs et depuis beaucoup plus de projet en vu.
kmarouane
Je vois pas trop des touristes se prendre la têté à descendre à Marseille ou Toulouse pour aller voir Mickey quand ils sont en vacances à Paris.<br /> Et ils ne faut pas oublié de Disney n’a pas acheté que les terres pour le parc, une grosse partie de Marne-la-Vallée. Don Val d’Europe, racheté par une société française en 2017. Et une grosse partie les lotissment.
trollkien
Alors oui j’entend bien qu’il y a un gros Business plan non seulement le parc eurodisney mais aussi ce qu’il y a autour.<br /> Et par ailleurs il est vrai que les étrangers (surtout non occidentaux) on Paris comme seule référence pour la France (testé et approuvé au Japon en tout cas).<br /> Maintenant je trouve juste dommage d’avoir voulu absolument faire ce business plan à paris qui au dela dêtre la capitale et «&nbsp;un pays dans le pays&nbsp;», est juste pas du tout l’idéal en terme de climat à part la courte période estivale.<br /> Perso j’y suis allé deux fois, une fois en amoureux au printemps, 3 jours de flotte et de froid, en famille un noël, on a oublié de prendre la tenue de ski (mais c’est vrai que dans le sud l’hiver on met au pire un pull).<br /> Hormis la suprématie parisienne qui a surement été à la base du choix de l’emplacement, il y a de nombreux endroits, aussi facile d’accès pour les touristes internationaux, et bien plus pour les francais, qui auraient été de bon choix
TofVW
trollkien:<br /> on a oublié de prendre la tenue de ski (mais c’est vrai que dans le sud l’hiver on met au pire un pull)<br /> Parce que tu as déjà vu des guignols en combi de ski l’hiver en région parisienne? A part les espagnols, moi jamais; et encore j’ai vu d’autres espagnols se moquer d’eux…
trollkien
C’était une forme d’allégorie, du second degré si tu préfères.<br /> Toutefois je préfère largement faire des parcs d’attraction en t-shirt qu’en pull blouson.
TofVW
Ah ça c’est sûr. Même si Disney sous la neige, quand même, ça a de laggle.
Voir tous les messages sur le forum
Haut de page

Sur le même sujet