Les robots sont-ils un risque mortel pour l'emploi ?

Alain Clapaud
24 mai 2016 à 17h16
0
Les robots creusent-ils le chômage ou sont au contraire des moyens de créer des nouveaux emplois ? La nouvelle série de Clubic Pro s'interroge sur ce mouvement de fond. Pendant un mois, la rédaction de Clubic enquête et vous livre chaque semaine une partie de la réponse.


Suite aux récentes prises de position de Bill Gates et Benoît Hamon en faveur d'une "taxe robots", nous vous proposons de découvrir (ou redécouvrir) ce dossier qui traite des questions de la robotisation et de l'emploi.


Alors que l'on parle aujourd'hui de 4e révolution industrielle, l'accélération apportée par le numérique fait peur. Nombre d'emplois industriels mais aussi de services vont être profondément touchés par ce mouvement.

Dès les premières révolutions industrielles, la mécanisation a entraîné la disparition d'emplois manuels peu qualifiés. La révolte des luddites entre 1811 et 1812 en Angleterre et celles des canuts de Lyon face à l'arrivée des métiers à tisser mécaniques a montré très tôt que certains métiers étaient amenés à disparaître face à la poussée des machines.

Aujourd'hui, les robots sont courants sur les chaines de montage automobile. Pour des tâches de soudure ou de peinture, il serait difficile aux industriels de trouver du personnel qui accepte de tenir ces postes très durs physiquement et actuellement opérés par les robots industriels. La robotique apporte donc en ce sens des améliorations dans les conditions de travail.

08434738-photo-robot-emploi-travail.jpg


Dans les années 80 et 90, la première vague de robotisation s'est accompagnée d'une progression significative du PIB des pays industrialisés. Une richesse qui a permis de compenser les postes détruits dans l'industrie par des postes à plus haute valeur ajoutée, notamment des ingénieurs, des informaticiens, des roboticiens, ainsi que dans d'autres secteurs d'activité, principalement dans les services. C'est un processus de destruction créatrice qui a été formalisé dès les années 40 par l'économiste Joseph Schumpeter.

Néanmoins, la transformation numérique des entreprises et la numérisation de l'économie sont en train de bousculer cette évolution progressive de nos sociétés. Ainsi, le cabinet Roland Berger Strategy Consultants, souligne qu'une entreprise du numérique comme WhatsApp, valorisée 19 milliards de dollars n'emploie en fait que 55 personnes. Du jamais vu dans l'économie telle que les hommes ont connu pendant des siècles.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en conduisant, même en main libre
Sur Reddit, les développeurs d'Apex Legends dérapent et insultent leur communauté
Windows Defender obtient 3 fois le score maximum aux tests AV-Test
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
WoW Classic : Blizzard dit s’attendre à des files d’attente monstrueuses à l’ouverture
Selon Google, 1,5% des mots de passe seraient compromis
Starman et sa Tesla Roadster viennent d'achever leur première orbite autour du Soleil
Une étude montre que les cyclistes
C’est officiel : Disney+ ne sera pas disponible au lancement en France

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top