Robots et emploi : le risque du "chômage technologique"

0
Les robots creusent-ils le chômage ou sont au contraire des moyens de créer des nouveaux emplois ? Pendant un mois, la rédaction de Clubic enquête sur ce mouvement de fond, et vous livre chaque semaine une partie de la réponse.

La robotique, et plus largement le numérique, vont avoir un impact très important sur l'emploi de tous les pays industrialisés. Les emplois vont changer de nature, leur répartition géographique va être bouleversée mais, plus généralement, c'est le salariat qui va être profondément remis en cause dans les prochaines années.


Les économistes ont baptisé le phénomène le « chômage technologique ». Des emplois supprimés du fait des progrès techniques. Ce fut le cas pour les canuts, les palefreniers et, plus récemment, de nombreux postes d'ouvriers non qualifiés dans les usines automobiles ont été remplacés. Seront concernés demain des postes dans le tertiaire, qu'ils soient peu qualifiés comme les caissiers de supermarchés, mais aussi dans les centres d'appel ou les conseillers bancaires.

0258000008443656-photo-dominos-robot.jpg
Des métiers jusqu'ici à l'abri de la robotisation, comme la logistique, peuvent être automatisés par des drones ou des robots comme le Dominos DRU livreur de pizza.


Pour Romain Lucazeau, Senior Project Manager chez Roland Berger Strategy Consultants le phénomène va bien au-delà de la robotique seule : « A long terme, il y a une probabilité forte d'automatisation de 42% des emplois que l'on connait aujourd'hui. Cela ne dit pas que ces emplois vont directement disparaître, ce sont des postes qui vont être fortement automatisés. La digitalisation, dont la robotique n'est qu'un aspect, mais qui englobe aussi le commerce en ligne, le self-service, etc. »

De multiples fonctions vont connaitre des gains de productivité spectaculaires, comme ce fut le cas lors des précédentes révolutions industrielles. Cette révolution du numérique va s'étendre à de très nombreux métiers industriels, d'exécution, dans l'agriculture et dans les services. Des métiers qui, jusqu'à aujourd'hui n'étaient pas automatisables, qui vont l'être de plus en plus à l'image des métiers de la livraison, de la logistique. Des robots participent à la préparation des commandes dans les entrepôts d'Amazon et de multiples projets de drones et robots de livraison sont en phase de test partout dans le monde.

0258000008443660-photo-roland-berger-emploi.jpg
Le numérique et la robotique ne vont pas toucher uniquement que le secteur industriels ou le secteur primaire. Des métiers tels que le juridique, l'audit vont être touchés par le Big Data et des gains de productivités significatifs.


Personne ne peut dire dans quelle mesure la création de nouveaux postes pourra compenser les millions d'emplois bousculés par le numérique. « Nous allons assister à une migration de fonctions de front office vers des activités de conseil, pertinentes dans la relation avec le public », considère Romain Lucazeau. « Les bots conversationnels répondent très bien aux questions simples de premier niveau et une masse de gens qui font aujourd'hui du front office vont devoir migrer vers des activités à plus haute valeur ajoutée. »


Même des métiers très qualifiés comme le médecin généraliste va être aidé par des logiciels dans leur diagnostic avec des intelligences artificielles comme IBM Watson déjà utilisé aux Etats-Unis pour diagnostiquer des cas de cancer. « Cela ne veut pas dire qu'il y aura moins de médecins, mais ceux-ci auront le temps de parler avec leurs patients ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, faute de temps », estime l'analyste.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Uber ferme son bureau de Los Angeles, écarte des dizaines de salariés et délocalise aux Philippines
La France et l'Allemagne s'associent pour travailler sur le successeur du Rafale et de l'Eurofighter
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Le Cybertruck aurait passé le cap des 500 000 précommandes
Galaxy Z Flip : notre prise en main vidéo du nouveau smartphone à écran pliable de Samsung
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top