Test Garmin Venu 2 : la plus citadine des montres connectées sport est-elle toujours en forme ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
01 décembre 2021 à 08h20
8
Garmin Venu 2 - Programme sport © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Il aura fallu attendre presque deux ans pour que Garmin sorte une nouvelle version de sa montre connectée Venu. Toujours dédiée au grand public, la Venu 2 vient gommer la plupart des défauts de son ancêtre mais augmente au passage son tarif. Le jeu en vaut-il toujours la chandelle ? Réponse dans ce test.

Garmin Venu 2
  • Design fin et léger
  • Système plus réactif qu’auparavant
  • Autonomie doublée par rapport à la Venu
  • Précision des relevés
  • Pas mal de fonctions utilitaires
  • Écran AMOLED qui manque un peu de luminosité en plein soleil
  • Pas de navigation ou de fil d’Ariane
  • Prix en hausse de 50€ (mais ça les vaut)
  • Garmin Pay pas très répandu (mais en progrès)

Commercialisée à 399€, la montre connectée sport de Garmin tente de bousculer le marché et en particulier des concurrentes comme la Galaxy Watch 4 ou l’Apple Watch Series 7 qui rôdent dans le même segment tarifaire. Car il faut bien se le dire : la Garmin Venu 2 cherche à être aussi bonne dans le suivi de santé que dans les fonctions utilitaires.

Le géant américain a-t-il réussi à mûrir suffisamment sa recette ? C’est ce que nous vous proposons de vérifier dans les paragraphes suivants.

Garmin Venu 2 : spécifications techniques

A priori, la fiche technique de la Venu 2 ne change pas beaucoup par rapport au premier modèle. Il faut dire que cette smartwatch était déjà très complète. La nouvelle tocante de la marque américaine semble cependant améliorer quelques points critiques, dont l’autonomie qui est doublée par rapport à la première génération. 

Fiche technique Garmin Venu 2

Spécifications techniques

Smartphones compatibles
iPhone (iOS), Android
Capacité de stockage
4Go
Autonomie
11 jours / 22h en mode GPS

Connectivité

Prise en charge des SMS / MMS
Oui
Prise en charge des appels
Oui
NFC
Oui
GPS
Oui

Capteurs

Accéléromètre et boussole électronique
Oui
Capteur de lumière ambiante
Oui
Analyse du sommeil
Oui
Podomètre
Oui
Capteur de rythme cardiaque
Oui
capteur ECG
Non
Capteur SpO2
Oui

Écran

Forme du cadran
Rond
Taille de l'écran
1,3in
Type d'écran
AMOLED
Résolution
490 x 490 px
Écran tactile
Oui
Écran couleur
Oui

Caractéristiques physiques

Épaisseur
12,2mm
Largeur
45,5mm
Longeur
45,5mm
Poids
49g

On retrouve au final une montre sportive avec un capteur cardiaque de nouvelle génération, ainsi que le suivi du SpO2. La belle n’intègre pas de capteur ECG, Garmin n’ayant pas encore sauté le pas. Ajoutez à ceci la possibilité de payer sans-contact ou stocker la musique de différents services de streaming dans la mémoire de stockage. Cerise sur le gâteau, on retrouve l’écran AMOLED qui était déjà très séduisant sur la première Venu. 

Il semble bien que tous les éléments soient présents pour faire de la Venu 2 une smartwatch incontournable !

Design et finitions

Visuellement, il sera difficile de faire la distinction entre les deux générations de la Venu. Le nouveau modèle adopte un boitier plus grand, passant de 43 mm à 45 mm. On note aussi la présence d’une Venu 2S qui offre un format plus petit de 40 mm.

Garmin Venu 2 - Design © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Si la belle gagne en largeur, elle reste plutôt fine avec une épaisseur de seulement 12.2 mm. Le poids total, bracelet compris, est de 49 grammes. Un vrai poids plume qu’on oublie très vite une fois au poignet !

Garmin Venu 2 - Boutons © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Il faut dire que la belle utilise un boitier constitué en majorité de plastique, avec une lunette en métal. Le rendu final est donc très sobre. Nul doute que cette smartwatch est l’une des plus élégantes de la marque américaine et saura séduire nombre d’amateurs de belles tocantes.

Garmin Venu 2 - Dos © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

À son dos, on remarque l’apparition d’un nouveau capteur de rythme cardiaque. Il est aussi capable de mesurer le niveau de SpO2, chose maintenant commune à toutes les montres connectées. Bien entendu, Garmin récupère son fameux port de charge, identique sur toutes ses smartwatches depuis plusieurs années.

Les premières impressions sont donc très bonnes, la Venu 2 ne nous déçoit pas.

Écran

Profitant de l’agrandissement du boitier, l’écran de la Venu 2 subit lui aussi un petit gain de taille. La dalle AMOLED passe ainsi de 1.2’’ à 1.3’’. Un changement léger qui permet toutefois à la montre connectée américaine d’afficher plus efficacement données et graphiques.

Garmin Venu 2 - Graphique © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La définition de l’ensemble passe à la vitesse supérieure. On est maintenant sur une dalle de 419 x 419 px contre 390 x 390 px auparavant. L’affichage est toujours aussi fin. Inutile de dire que la technologie AMOLED est bien plus agréable à l’œil que les classiques écrans transflectifs utilisés par Garmin sur ses Forerunner et Fenix !

Garmin Venu 2 - Écran jour © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Le seul défaut de cet écran réside dans sa puissance. En plein jour, la dalle manque un peu de luminosité. Les bords arrondis tendent de plus à attirer les reflets, ce qui peut vite devenir gênant les jours de plein soleil. Rassurez-vous, la Venu 2 reste quand même utilisable dans la grande majorité des situations.

Garmin Venu 2 - Écran Always On © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Cette année, on profite aussi d’un mode Always On qui manquait cruellement à la première génération. Très gourmand en énergie, celui-ci vous permettra d’avoir l’heure toujours visible en laissant une partie de la dalle allumée.

Si elle n’atteint pas la qualité d’affichage d’une Galaxy Watch 4, la Garmin Venu 2 reste parmi les meilleures montres du marché pour ce qui est de la qualité de son écran.

Système d’exploitation

Si vous avez déjà utilisé une montre Garmin, vous ne devriez pas être trop dépaysé par la Venu 2. Elle reprend le schéma de fonctionnement de son ancêtre, privilégiant une navigation centrée sur l’écran tactile plutôt que les boutons.

Garmin Venu 2 - Widgets © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

On remarque toutefois dès les premières secondes d’utilisation que le système est bien plus réactif sur la Venu 2. Le look a aussi été travaillé afin d’offrir quelque chose de plus moderne, dans un petit style « cyberpunk et néon » pas désagréable pour un sou.

Garmin ConnectIQ - Magasin © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin ConnectIQ - FaceIt © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

En plus des nombreux cadrans pré-installés, vous pourrez télécharger une multitude de widgets, applis et watchfaces depuis le magasin ConnectIQ de Garmin. Vous pourrez même personnaliser vos cadrans avec le module FaceIt. Comme toujours chez le constructeur américain, la personnalisation est très poussée !

Il se peut d’ailleurs que vous vous sentiez un peu perdu dans le système si vous n’avez jamais mis les mains sur une montre Garmin. Les options sont nombreuses, très nombreuses… Rien que pour activer le mode Always On, il faut passer par cinq sous-menus différents. La patience sera de mise pour dompter la Garmin Venu 2. Le jeu en vaut cependant la chandelle si vous aimez avoir au poignet un maximum d’informations et gérer l’ensemble en profondeur. La réactivité améliorée de cette nouvelle smartwatch apporte un confort supplémentaire qui la place bien au-dessus de son ancêtre en termes d’ergonomie.

Application Garmin Connect

Vous aimez les données à foison ? Avec Garmin Connect pour Android et iOS, vous allez être servi !

Garmin Connect - Menu 1 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Menu 2 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Menu 3 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Rares sont les applications aussi touffues sur le marché. La moindre métrique relevée par la Venu 2 est décortiquée en long, en large et en travers sur l’appli américaine. 

Garmin Connect - Menu muscu 1 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Menu muscu 2 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Plus que complète depuis des années, Garmin Connect s’est toutefois dotée dernièrement d’un affichage dédié à la musculation. Ce dernier donne un aperçu des zones musculaires sollicitées lors d’une session via un graphique du corps et un code couleur très simple. Sans être indispensable, cette cartographie corporelle permet de garder un œil sur les zones du corps qu’on veut améliorer et de savoir si on a assez bossé ou pas.

Pour le reste, il n’y a pas de changements majeurs. Garmin Connect est à l’image des montres de la marque : il faut du temps pour prendre en main cette application tant elle est bourrée de possibilités. Il est juste dommage de constater que Garmin ne permet toujours pas de gérer les champs de données de chaque activité depuis son application. Il faut passer par la montre pour paramétrer chaque cadran, ce qui est assez rébarbatif car rien n’est sauvegardé en ligne. Vous changez de montre ? Vous devrez régler à nouveau tous les champs de données à votre convenance…

En dehors de ce défaut qui ne rebutera que les plus acharnés, on voit difficilement quoi que ce soit à reprocher à Garmin Connect.

Fonctions sport

Ne vous fiez pas aux courbes épurées de la Venu 2 : bien qu’elle cherche à séduire le grand public, cette montre connectée est une vraie sportive. Elle embarque ainsi plus de 25 profils sport. Si elle fait l’impasse sur le triathlon, la belle propose quand même de quoi satisfaire les masses. De la simple marche à pied au ski en passant par la natation en piscine, la Garmin Venu 2 est très complète. Bien entendu, la smartwatch suit aussi de près votre santé avec de nombreuses métriques comme le rythme cardiaque, le rythme respiratoire, le niveau de SpO2, le VO2Max ou encore le temps de récupération et la charge d’entraînement.

Garmin Connect - Menu activité 1 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Menu activité 2 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Menu activité 3 © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Mais mettre en avant de simples profils n’est pas suffisant pour le constructeur américain. La belle va plus loin que la plupart de ses concurrentes grâce à la mise en œuvre de plusieurs programmes automatisés Garmin Coach. Il vous suffit de choisir votre entraînement parmi le 5 km, 10 km, semi-marathon ou marathon, de sélectionner une durée et le logiciel s’occupera de vous fournir un planning. Si jamais vous ratez une session, le programme pourra s’adapter de façon à rattraper le temps perdu. C’est le top pour les débutants ou les personnes qui veulent un coup de pouce pour préparer un gros évènement.

Garmin Connect - Programme Garmin Coach © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Connect - Programme Entraînement © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Mais une fois de plus, ce n’est pas assez pour Garmin. En plus de ses profils et de son programme de coaching adaptatif, le constructeur met à notre disposition des dizaines de sessions d’entraînement, vidéo à l’appui. Il y en a pour tous les goûts, du yoga léger au fitness HIIT le plus intensif. La montre est même en mesure d’afficher des animations sur son écran afin de vous guider pour chaque partie de votre session. À l’heure actuelle, aucune autre montre connectée ne va aussi loin dans le coaching.

Garmin Connect - Trace GPS © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La Venu 2 séduit d’autant plus qu’elle possède des capteurs très précis. Que ce soit pour le suivi du rythme cardiaque ou de l’oxygénation du sang, il est difficile de lui trouver le moindre défaut. Même la précision GPS surclasse la concurrence directe, avec très peu d’écarts de la trace dans des conditions assez difficiles.

Garmin Venu 2 - Navigation © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Est-ce que tout est parfait sur cette Venu 2 ? Malheureusement non. Le plus gros point noir est l’absence d’un système de navigation digne de ce nom. Il y a bien une option nommée Navigation mais elle est plus que spartiate. Elle se contente d’indiquer la direction des coordonnées qu’on vise avec une grosse flèche. Il est impossible d’avoir un itinéraire point-par-point comme sur la Suunto 9 Peak ou la Polar Grit X Pro.

Garmin Venu 2 - Liste sport © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic
Garmin Venu 2 - Sport © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Toujours dans la déception, il n’y a aucune fonction fil d’Ariane pour les activités de marche, course ou randonnée. C’est pourtant quelque chose de très répandu maintenant, même sur des montres plus entrée de gamme comme l’Amazfit GTR 3 Pro. On se consolera en utilisant des applications tierces comme Maps4Garmin ou WormNav qui peuvent pallier ce manque de fonctions dédiées à la navigation.

Fonctions utilitaires

En général, les montres dédiées au sport sont très spartiates quand il s’agit de nous proposer des fonctions utilitaires. Il n’y a qu’à voir les productions de Suunto et Polar pour s’en convaincre : un simple contrôleur de musique, la météo… et c’est à peu près tout.

Garmin Venu 2 - Musique © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

La Venu 2 prend le contre-pied de ses concurrentes. Tout comme la Forerunner 745 et la Fenix 6X, la montre américaine se débrouille très bien pour aller plus loin que le simple suivi de la santé. Ça commence par la gestion de la musique, hyper complète. Vous pouvez non seulement transférer vos morceaux préférés sur la mémoire de la Garmin Venu 2, mais aussi gérer vos abonnements de podcasts ou télécharger des musiques provenant d’Amazon Music, Deezer, Spotify, etc… Branchez vos écouteurs Bluetooth préférés à la montre et à vous les joies du sport en musique !

Côté notifications, la belle est aussi dans le haut du panier. Elle est capable d’afficher le contenu des messages qui arrivent sur votre smartphone et permet d’y répondre par des réponses pré-enregistrées.

Cerise sur le gâteau, le paiement sans-contact via NFC est aussi de la partie. Hélas, le système Garmin Pay reste peu répandu en France, ce qui limite son utilisation. On note quand même un accroissement de la prise en charge par les banques depuis nos précédents tests. Si auparavant Garmin Pay n’était compatible qu’avec une dizaine de banques, le service en gère maintenant presque une vingtaine, la plupart étant des néo-banques.

À ceci viennent s’ajouter des fonctionnalités plus classiques comme la météo, l’agenda, le réveil-martin et autres minuteurs. Le magasin ConnectIQ ajoute de son côté la possibilité de télécharger des centaines d’applications tierces, des widgets et cadrans.

Au final, il ne manque qu’un assistant vocal à la Garmin Venu 2, mais est-ce vraiment indispensable ?

Autonomie

Lors de notre test, la première génération de montre Venu nous laissait un peu sur notre faim côté autonomie. Il faut dire que le constructeur américain nous avait habitués à des montres très endurantes, tenant la charge au moins deux semaines d’affilée. Avec ses 5 jours d’autonomie, la Venu faisait un peu office de vilain petit canard. Mais avec la Venu 2, le cygne déploie enfin ses ailes pour notre plus grand plaisir !

Non content de nous offrir un système bien plus rapide que sur la première génération, la Venu 2 double au passage l’autonomie. Garmin nous promet ainsi jusqu’à 11 jours d’utilisation, faisant de sa montre connectée à écran AMOLED l’une des plus endurantes du moment. Il conviendra toutefois de faire quelques concessions pour arriver à ce résultat. L’élément le plus gourmand est le capteur de SpO2. En l’activant uniquement la nuit, on passe à 7 jours d’utilisation. Avec des relevés 24/7, l’autonomie tombe à 4 jours environ. Si vous n’avez cure de votre niveau de SpO2, nous vous recommandons de vous en tenir aux relevés manuels, beaucoup moins gourmands en énergie.

Garmin Venu 2 - Recharge © Johan Gautreau
©Johan Gautreau pour Clubic

Évitez aussi d’activer le mode Always On de l’écran AMOLED. Ce dernier fait fondre la batterie comme neige au soleil, l’autonomie tombant à 48 heures seulement. Ouch !

Et en mode sport ? Là aussi, on profite d’un beau gain d’endurance. La Garmin Venu 2 est ainsi capable de tenir la charge environ 22h avec le GPS activé en permanence. Un temps qui tombe à 8 heures si vous désirez profiter de votre musique avec des écouteurs Bluetooth. On comprend mieux pourquoi le profil triathlon n’est pas intégré à cette smartwatch. La Venu 2 reste toutefois plus endurante que la fameuse Forerunner 745.

Garmin Venu 2 : le verdict de Clubic

9

La première Venu nous avait largement séduits. La nouvelle génération le fait aussi en gommant tous les petits défauts de son aînée. Système plus réactif, autonomie doublée, design affiné : Garmin frappe très fort avec sa Venu 2. 

Aussi efficace pour le sport que pour les fonctions utilitaires, la belle n’a pas grand-chose à se reprocher. Il n’y a que l’absence d’un véritable système de navigation qui rebutera les utilisateurs les plus exigeants. À moins d’être un randonneur acharné, vous pouvez donc foncer sur la Garmin Venu 2 sans hésiter. C’est clairement l’une des meilleures productions de la marque américaine dans le style « montre sportive citadine ». Un véritable coup de cœur !

Les plus

  • Design fin et léger
  • Système plus réactif qu’auparavant
  • Autonomie doublée par rapport à la Venu
  • Précision des relevés
  • Pas mal de fonctions utilitaires

Les moins

  • Écran AMOLED qui manque un peu de luminosité en plein soleil
  • Pas de navigation ou de fil d’Ariane
  • Prix en hausse de 50€ (mais ça les vaut)
  • Garmin Pay pas très répandu (mais en progrès)

Design 9

Écran 8

Fonctions sport 10

Fonctions connectées 7

Autonomie 9

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
4
Tadahiro-Nomura
Il manque l’information principale pour se type de montre : est-elle capable de lire un GPX ?
Johan_Gautreau
Bonjour,<br /> Comme précisé dans le test, il n’y a pas de fonction de cartographie. La montre n’est pas capable de prendre en charge les fichiers GPX. Il faut plutôt s’orienter vers des modèles comme la Forerunner 945 ou la Fenix 6 pour ce genre de fonctionnalité.
jeep1932
Bon test, j’ai depuis plusieurs année un bracet vivosport que j’aprécie mais il est bien vieillissant et limité au niveau des fonctions. Pour le renouveler, j’hésitais depuis pas mal de temps entre un bracelet (plus discret, moins imposant) et une montre. De préférence garder l’écosystème GARMIN, auquel je suis habitué.<br /> j’ai sauté le pas hier, et je ne suis pas déçu. je me suis offert la venu S<br /> encore merci pour le test
Johan_Gautreau
Merci pour ton retour sur le test et content que la Venu 2S te plaise !<br /> Garmin a fait du super boulot avec la Venu 2, tous les défauts de la première génération ont été gommés. Maintenant je me prends à rêver d’une Venu 3 avec une vraie navigation et cartographie à l’appui ^^
jeep1932
je trouve les 2 boutons pas très ergonomique,<br /> et reste a trouver des tutos pour paramétrer les exercices.<br /> Il y a tellement de possibilités chez garmin!!<br /> j’utilise depuis des lustres Exercise timer (opérationnel sur smartwatch) et Exercices d’étirement ( more stretching) et j’aurais aimé transférer les exercices et pourquoi pas l’historique, sur venu ?? vous connaitriez une possibilité?
Johan_Gautreau
Je doute qu’il soit possible de transférer des exercices paramétrés depuis une autre plateforme. Il est toutefois possible d’en sélectionner des dizaines depuis l’application Garmin et même de créer vos propres programmes.
pascalreedsmith
Je l’ai achetée, et vite renvoyée pour cause d’ergonomie merdique (à mon gout).<br /> Dommage car les capteurs et mesures étaient assez précis, mais etre obligé de réfléchir pour des operations basiques pendant que je cours, ça m’a refroidi direct.<br /> Le store Garmin est plutot pauvre en applis, et paramétrer ses écrans reste la galère.<br /> L’écran par contre est assez bon en plein soleil.<br /> L’application iPhone est assez complète, mais pareil, l’ergonomie laisse à désirer.<br /> Autre point gênant: le cable propriétaire.
jeep1932
Assez d’accord avec le commentaire précédant.<br /> Mais ou je suis vraiment déçu, c’est comme dit plus haut, j’ai acheté la montre suite a l’article, et a peine un mois plus tard, GARMIN sort la venu 2 plus.<br /> Le plus, l’assistant vocal.<br /> Au téléphone, on me répond que pas acheté sur le site de GARMIN = rien.<br /> Envoyé un mail a GARMIN, expliquant que moyennant finance, on pourrais procéder a un «&nbsp;échange&nbsp;» .<br /> Réponse:<br /> Merci pour votre mail.<br /> Il n’y a pas de réductions actives en ce moment<br /> cependant nous vous invitons à rester connecté à travers les newsletters.<br /> Voila, ma petite expérience, bonne journée a tous
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Apple iPad (2022) : des nouveautés, et des frustrations
Test Apple TV 4K (2022) : la dernière box TV d'Apple frise la perfection
Test Fitbit Sense 2 : la montre connectée sport de Google rate le coche
Test de l'option Power de Shadow : nos impressions sur le PC dans le cloud sous stéroïdes
Test Sennheiser Ambeo Soundbar Plus + Ambeo Sub : une immersion sonore sacrément bien négociée
Test Withings Body Comp : la balance connectée qui prend soin de votre santé
Test Marshall Acton III : une mini enceinte de salon à la puissance surprenante
Test TCL 55C635 : un téléviseur abordable qui marque des points
Test Mate 50 Pro : Huawei peut-il encore se hisser parmi l'élite ?
Test Microsoft Surface Laptop 5 : élégant, plus puissant… mais indécrottable
Haut de page