Test Garmin Forerunner 745 : la nouvelle référence des montres sport ?

Johan Gautreau
Expert objets connectés
26 octobre 2020 à 12h09
10
9

Dire que Garmin est très prolifique ces derniers temps serait un doux euphémisme. Instinct Solar, Venu Sq, Forerunner 745 : les sorties s’enchainent chez la marque américaine. Nous allons nous pencher dès aujourd’hui sur le dernier modèle cité qui a tout pour devenir la nouvelle référence des montres connectées sport dédiées au running

Est-il encore besoin de présenter la gamme Forerunner ? Reconnue depuis des années pour la qualité de ses représentantes, elle s’agrandit cette année avec la Forerunner 745. Cette montre connectée vient combler l’espace entre la 735XT de 2016 et la plus récente 945 avec cartographie intégrée. 

Commercialisée à 499€, la 745 reprend ce qui a fait le succès de ses aînées tout en ajoutant quelques nouveautés comme les suggestions quotidiennes d’entrainement. Les amateurs de course à pied et autres triathlètes sont toujours le cœur de cible de Garmin. Il ne nous reste qu’à vérifier dans les faits si cette nouvelle génération de Forerunner vaut le prix demandé. 

Forerunner 745 : fiche technique

La famille Garmin est actuellement divisée en trois grandes gammes. D’un côté on a les montres fénix dédiées aux activités outdoor. De l’autre, on a les jeunes modèles Venu qui visent le grand public. Et pour finir il y a les smartwatches Forerunner dédiées aux coureurs.  

Dans les grandes lignes, chaque montre possède plus ou moins les mêmes capacités, le logiciel ne variant que légèrement d’une gamme à l’autre. Une version possédera la cartographie, une autre le paiement sans contact, et ainsi de suite... 

C’est donc sans surprise que la Forerunner 745 se révèle très proche de ses aînées sur le papier : 

  • Boitier 44 mm avec bracelets 22 mm  

  • Écran 1.2” LCD réflectif couleur – 240 x 240 px – Gorilla Glass  

  • 4 Go de stockage interne pour la musique  

  • Bluetooth, ANT+, Wi-Fi  

  • GPS + GLONASS + Galileo  

  • Capteur de rythme cardiaque + SPO2  

  • Étanche 5 ATM  

  • NFC avec Garmin Pay  

  • 43,8 x 43,8 x 13,3 mm 

  • Poids : 47 grammes (avec le bracelet)  

  • Autonomie : 7 jours en mode connecté / 16h en mode GPS 

Comme toujours, c’est hyper-complet. La Forerunner 745 est l’une des montres les plus évoluées de la marque américaine. Il ne lui manque que la cartographie qui est dévolue à la 945 en très haut de gamme. Mais pour le reste, vous en aurez largement pour votre argent ! 

Design : sans conteste une montre Forerunner ! 

Rien ne ressemble plus à une Forerunner qu’une autre Forerunner. Ce n’est pas la nouvelle addition à cette gamme qui viendra casser les codes. La 745 est donc très similaire à ses consœurs. Disponible en quatre coloris, la belle ne change pas nos habitudes, allant à l’essentiel visuellement parlant. 

On se retrouve ainsi avec une montre connectée au boitier en plastique d’excellente qualité. Faisant moins de 44 mm, ce dernier devrait passer sans trop de soucis sur les petits poignets, surtout que la tocante américaine est très légère. Elle ne pèse en effet que 47 grammes. Autant dire qu’on ne la sent presque pas une fois au poignet ! 

À gauche, la Venu Sq. À droite, la Forerunner 745. Un même constructeur, deux approches.

Faute d’écran tactile, la navigation s’effectue avec les cinq boutons en plastique qui ornent le contour du boitier. Chacun est gravé d’une icône représentant sa fonction. Les habitués de la marque ne seront pas dépaysés, le fonctionnement du logiciel est identique à celui des autres montres de chez Garmin. Pour les nouveaux venus, il faudra un peu de patience pour la prise en main, les options étant très nombreuses. 

Le dos de la montre se pare du capteur de rythme cardiaque ainsi que d’un oxymètre de pouls. On retrouve aussi le port de charge propriétaire de la marque et maintenant bien répandu sur toutes ses montres connectées, peu importe la série. On notera la présence de bracelets de taille standard, très faciles à changer. Il serait toutefois dommage de retirer le bracelet en silicone fourni avec la montre tant il est d’excellente qualité. 

Car c’est bien ce qui ressort de ce premier coup d’œil : malgré un assemblage en plastique, la Forerunner 745 respire la solidité. Même si elle ne se pare pas de matériaux en métal comme les fénix, la belle semble néanmoins faite pour durer un bon moment. Ajoutez à ça un format assez compact, tout en légèreté et vous obtenez une montre pour le moins attractive à défaut d’être la plus belle de sa catégorie. 

Écran : une dalle transflective toujours aussi efficace en plein jour 

C’est un peu contre-intuitif, mais la plupart des montres connectées du marché ont un écran illisible en plein soleil. Les technologies IPS et AMOLED sont rarement capables de produire assez de luminosité pour assurer un affichage décent en extérieur. C’est pourquoi Garmin fait le choix de la technologie transflective. 

Contrairement aux autres écrans cités ci-dessus, celui de la Forerunner 745 fonctionne au top en plein soleil. À l’instar des dalles à encre électronique, il est secondé par un éclairage à LED fort utile en condition de basse luminosité. 

La définition de 240 x 240 px est largement suffisante pour la dalle de 1.2” qui orne la surface du boitier. Les couleurs sont assez fades et les noirs tirent vers le gris, comme toujours avec les écrans transflectifs. Si vous n’avez jamais essayé, ça peut surprendre les premières heures. Mais au final, on ne peut qu’approuver le choix du constructeur pour cette montre destinée à nous accompagner régulièrement en extérieur. 

Les dalles transflectives ont aussi l’énorme avantage de rester toujours allumées, sans pour autant diminuer l’autonomie. Pour les coureurs, c’est donc l’idéal : ils peuvent garder un œil sur leurs performances sans avoir à jouer en permanence avec les boutons ou les mouvements souvent imprécis du poignet pour allumer l’écran. 

Pour résumer, vous aurez un écran assez peu attractif visuellement mais qui reste au top pour les activités en plein jour. 

Système d’exploitation : complet mais complexe

Vous aimez contrôler chaque paramètre de votre montre ? Vous adorez les cadrans à gogo avec des graphiques dans tous les sens ? Alors vous allez prendre un plaisir fou à utiliser la Forerunner 745 ! 

Le logiciel de Garmin est à des centaines de lieues de ceux de Suunto et Polar, ses principaux concurrents. Là où ces derniers misent sur la simplicité, le constructeur américain assume pleinement le côté “usine à gaz” de ses montres connectées, même les plus basiques. Une philosophie qui ne plaira pas forcément à tout le monde, mais qui a le mérite de nous laisser la main sur tous les aspects du logiciel. 

Je ne vous referai pas une énième visite du système de la Forerunner 745, il est absolument identique à ce qui a été décrit dans le test de la fénix 6X Pro Solar. Je vous invite donc à le (re)lire pour avoir une idée du fonctionnement de cette smartwatch non tactile. 

Je préciserai juste que les fonctions présentes sont vraiment très touffues. Cela engendre parfois des lourdeurs puisqu’il faut tout gérer avec les cinq boutons, qui ont pour la plupart une fonction secondaire qui s’active avec un appui long. La prise en main demande donc une bonne dose de patience. Mais le jeu en vaut largement la chandelle pour qui cherche un appareil bourré de métriques et personnalisable de bout en bout. 

Pour ma part, je regrette juste l’absence d’écran pour le suivi du sommeil. On a tout le reste – stress, Body Battery, étages gravis, récupération, etc. - mais rien en relation avec le sommeil. Ce n’est pas bien grave, probablement qu’une mise à jour pourra ajouter une telle fonction dans le futur. En dehors de ça, je serais bien en peine de trouve le moindre manque au système d’exploitation de cette montre connectée ! 

Fonctions sportives : un véritable ordinateur de coaching ! 

Comme tous les modèles de la gamme Forerunner, la 745 est avant tout centrée sur les activités de course : triathlon, course à pied, marche, cyclisme... Elle n’en oublie pas pour autant les autres et sait gérer la natation, les activités en montagne ou encore le yoga, les pilates ainsi que la musculation. Plusieurs dizaines de profils sportifs sont ainsi préchargés dans la tocante américaine. 

Ses nombreux capteurs – les mêmes que la Forerunner 945 - lui permettent donc de relever une multitude de données comme le SpO2, le nombre de respirations par minute, le niveau de stress, l’altitude, etc. La Forerunner 745 va bien plus loin que ses concurrentes directes affichées au même prix, tout en faisant preuve d’une précision diabolique des relevés. Le capteur de rythme cardiaque arrive ainsi à suivre de près les brusques variations engendrées par un fractionné.  

Au besoin, vous pouvez associer à la montre des capteurs annexes comme une ceinture thoracique ou un capteur de puissance pour le cyclisme. Elle se transforme alors en véritable petit ordinateur capable de traiter toutes les données corporelles dont vous pouvez rêver. 

Mais s’il fallait se contenter de ça, la Forerunner 745 n’aurait pas vraiment plus d’intérêt que ses aînées capables de faire la même chose. Garmin a donc profité du lancement de cette montre connectée sport pour mettre en place un algorithme d’entrainement intelligent qui n’est pas sans faire penser à celui de la Suunto 5 ou même au FitSpark de Polar. 

Après quelques séances d’exercice, la Forerunner 745 viendra vous proposer chaque jour un entrainement adapté à votre condition physique. Rien ne vous oblige à vous y plier, vous êtes libre de suivre vos habitudes ou alors de passer par Garmin Coach, lui aussi adaptatif mais centré sur des objectifs précis. Ça apporte néanmoins un peu de renouveau tout en permettant aux débutants d’avoir un coaching un peu plus poussé qu’à l’accoutumée.  

Au final, la partie sport de cette Forerunner 745 est à l’image du logiciel : c’est hyper-complet, au risque d’être un peu trop velu pour les profanes qui crouleront sous les données. L’application Garmin Connect n’arrange pas vraiment les choses avec un côté assez austère, bourrée de menus et sous-menus qu’elle est. Il y a heureusement quelques rubriques d’aide pour aider à interpréter les valeurs relevées. 

Pour ce qui est des manques, on notera qu’il est toujours impossible de passer rapidement d’un sport à l’autre comme sur les Suunto. À moins de lancer les profils triathlon ou multisport, vous devrez changer d’activité avec un nombre considérable d’appuis sur les boutons. Pour compenser ça, vous pouvez créer n’importe quel type d’activité multisport depuis la montre ou l’application.  

Le suivi du sommeil semble être une fois de plus la bête noire de Garmin. La Forerunner 745 arrive à bien détecter les horaires d’endormissement ou de réveil, mais présente parfois des graphiques farfelus pas toujours en phase avec la réalité. De plus, elle n’utilise toujours pas d’alarme intelligente capable de vibrer lorsqu’on arrive dans une phase de sommeil léger. 

On pourra aussi reprocher au GPS une précision légèrement inférieure à celui de la Suunto 5, mais c’est vraiment pour chipoter. Il est réellement difficile de prendre en défaut la Forerunner 745 tant elle est complète pour le sport ! 

Navigation : peut mieux faire...

Il n’y a pas que dans le suivi de la santé que Garmin excelle. La marque américaine est aussi reconnue mondialement pour ses solutions de navigation GPS. La Forerunner 745 hérite donc de quelques fonctionnalités de ce côté-là, même si ça ne va pas aussi loin que la 945. 

Ici, point de cartographie comme sur les fénix ou la 945. Garmin reste plus léger, bien que la 745 soit dotée de tous les capteurs adéquats pour les activités de pleine nature : altimètre, baromètre, boussole et bien entendu GPS. La puce intégrée est en mesure de suivre vos sorties avec le GPS, mais aussi les systèmes Galileo ou GLONASS. 

Vous pouvez exploiter tous ces capteurs de diverses manières. Pour les curieux, le système Trend Line est tout indiqué. Dans l’application, il suffit de rentrer une distance, une direction et un point de départ puis de laisser faire le logiciel qui va définir un itinéraire selon les trajets les plus empruntés par la communauté. C’est bien pratique quand on ne veut pas créer un parcours point par point ! 

L’autre façon d’utiliser le suivi GPS est le mode Track Back. Très répandu sur les montres sportives comme la Watch GT2 Pro ou la Suunto 5, il permet de revenir à votre point de départ en affichant à l’écran la trace parcourue lors de votre activité. Il y a cependant un point qui me gêne ici : le tracé n’est pas affiché en temps réel à l’écran lors de l’activité. il faut mettre en pause l’exercice en cours pour passer au mode Track Back. On perd donc du temps à naviguer dans les menus avant d’avoir l’itinéraire de retour. Ce n’est pas bien méchant, mais ça donne l’impression que Garmin complexifie inutilement son système... 

Pour résumer, la partie navigation est plutôt sympathique, mais souffre de grosses lourdeurs. Suunto se débrouille bien mieux de ce côté-là avec ses cartes de chaleur et ses partages d’itinéraires très intuitifs. 

Fonctions connectées : pas encore du Wear OS, mais de bonnes surprises ! 

De toutes les marques centrées sur le sport, Garmin est certainement celle qui fait le plus d’effort pour ne pas sacrifier les fonctions utilitaires de ses montres. Pour tout dire, c’est presque aussi complet que sur Wear OS ou Tizen, ce qui n’est pas une mince affaire ! 

La Forerunner 745 peut ainsi recevoir les notifications du smartphone et interagir avec elles : supprimer un mail, répondre à un SMS avec un message prédéfini, décrocher lors d’un appel... Il suffirait d’ajouter un micro et un haut-parleur ainsi qu’un assistant vocal pour être au même niveau qu’une Oppo Watch ou une Apple Watch en termes de fonctionnalités. Mais même sans ça, la 745 va plus loin que la plupart des modèles de Huawei ou Amazfit pour ne citer qu’eux. 

La partie musique est aussi très soignée. Vous pouvez soit transférer vos propres morceaux dans la mémoire interne - à raison de 500 titres environ au format MP3 – soit enregistrer des musiques provenant de Spotify, Deezer ou Amazon Music, voire des podcasts. Il faut bien entendu posséder un abonnement dans le cas du streaming. La Forerunner 745 est toutefois l’une des rares montres connectées du marché à permettre l’enregistrement dans sa mémoire de musiques provenant de telles plateformes dématérialisées. Le smartphone peut ainsi rester au chaud lors de vos sorties, il vous faudra juste coupler un casque Bluetooth à la smartwatch comme le Sony WH-1000XM4

Histoire de personnaliser la Forerunner 745 à fond, vous avez aussi à votre disposition le magasin Connect IQ. Celui-ci regorge de cadrans, jeux, applications, widgets et champs de données à foison. Vous pouvez même créer votre propre watchface avec Face It. Totalement geek, donc totalement indispensable ! 

L’ensemble permet de se faire une montre unique, taillée à l’image de chaque utilisateur. Il faut juste faire preuve de patience, les téléchargements étant parfois longs et un peu capricieux. On pourra aussi reprocher à Connect IQ son interface assez vieillotte. 

Autonomie : pas la plus endurante des Forerunner 

Malgré une véritable bardée de capteurs en tous genres et un écran allumé en permanence, la Forerunner 745 nous promet sur le papier environ 7 jours d’usage avec une charge complète. En mode GPS, le constructeur indique une durée de vie de 16h, réduite à 6h si vous écoutez la musique via Bluetooth. 

Ces données semblent plutôt bonnes, mais restent inférieures à la réalité. Durant mes essais, je suis difficilement arrivé à plus de 4 jours d’utilisation, en comptant environ 90 minutes de sport avec GPS + audio. La plupart des autres smartwatches de la gamme Forerunner arrivent à de meilleurs résultats... 

On peut ainsi citer la 945 qui tient la charge 14 jours, la 735XT avec 11 jours ou la 235 plus entrée de gamme avec 9 jours en mode connecté. La Forerunner 745 fait donc assez pâle figure par rapport à ses homologues. La faute en revient probablement à son gabarit plus compact et la mise en œuvre de nombreux capteurs, identiques à ceux de la Forerunner 945. 

La petite déception causée par l’autonomie moyenne de notre smartwatch de test est atténuée par la recharge relativement rapide. Le plein complet s’effectue en 1h30 environ, ce qui permet de garder la montre opérationnelle presque en permanence. 

Garmin Forerunner 745 : le verdict de Clubic 

Si vous aimez les statistiques et graphiques dans tous les sens, alors nul doute que la dernière montre de running de Garmin saura vous séduire. Elle remplace avantageusement la vénérable Forerunner 735XT tout en étant plus compacte, dotée de meilleurs capteurs - hérités de la 945 – et plus complète. 

Il nous est difficile de reprocher quoi que ce soit à la Forerunner 745 tant elle est efficace pour les activités de course. Certes, le logiciel est parfois tellement touffu qu’on s’y perd. Certes, l’écran transflectif n’est pas le plus sexy du marché. Mais franchement, ce ne sont que des détails insignifiants qui sont loin de nuire au plaisir d’utilisation de cette montre connectée. 

Seule l’autonomie moyenne nous aura déçu. Le format très compact de la 745 implique néanmoins cette grosse concession qui risque de freiner les utilisateurs les plus exigeants... 

Garmin Forerunner 745

9

Véritable usine à gaz du running, la Forerunner 745 est clairement une nouvelle référence à mettre au crédit de Garmin. Le constructeur américain maîtrise sa recette sur le bout des doigts, nous livrant un véritable ordinateur de poignet capable de relever un nombre hallucinant de données.

La mythique 735XT peut ainsi prendre sa retraite tranquille, la relève est assurée haut la main. Le seul véritable défaut de la Forerunner 745 - qui lui coûte la note maximale - est son autonomie un peu trop juste, surpassée par les autres modèles de la gamme.

Si vous n'avez cure de faire une recharge tous les 4 ou 5 jours, on ne voit pas ce qui pourrait vous arrêter dans votre achat. Le prix ? Il est élevé, mais largement justifié par toutes les fonctions apportées par cette belle montre connectée.

Les plus

  • Des métriques à foison
  • Un système hyper personnalisable
  • Le format léger et compact
  • L'écran visible en plein jour...

Les moins

  • Une autonomie un peu en retrait
  • Suivi du sommeil en retard sur le reste
  • Logiciel parfois lourd à utiliser
  • ... mais un peu fade

Design et finitions 8

Fonctions connectées 7

Fonctions sport 10

Application 8

Autonomie 7

10
7
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page