Test Garmin Venu : la montre connectée sport pour le grand public

Johan Gautreau Contributeur
25 octobre 2019 à 11h48
0
La note de la rédac
C'est indéniable, Garmin domine largement le haut de gamme des montres connectées sport. Fenix et autres Forerunner restent cependant marginales auprès du grand public. Le constructeur américain a donc décidé d'ajouter une corde à son arc avec la Venu.

L'objectif est simple : proposer une montre connectée élégante qui conserve la grande majorité des capacités de suivi sportif de ses aînées. Le tout commercialisé à moins de 350€ afin de toucher un public suffisamment large. Pari réussi pour Garmin ? On vous dit tout dans notre test.

La Venu vient se positionner dans le même segment que la gamme Vivoactive, elle aussi renouvelée dernièrement dans une quatrième génération plutôt attractive. La montre que nous testons aujourd'hui mise toutefois sur un meilleur écran au détriment de l'autonomie. Le choix est ainsi laissé aux amateurs de sport qui chercheraient des montres connectées efficaces en milieu de gamme.

La Garmin Venu est disponible en quatre coloris à partir de 349€. Les versions Rose Gold et Gunmetal Black sont affichées à 379€. Une seule taille de cadran est proposée, à savoir 43 mm.

Garmin Venu : une fiche technique de championne

Écran AMOLED et paiement sans contact n'ont jamais vraiment été les arguments principaux de Garmin. La nouvelle Venu - jeu de mots de haute qualité, n'est-ce pas ? - vient chambouler tout ça avec une fiche technique qui n'a pas à rougir face à des concurrentes solides comme la Galaxy Watch Active2.

Voyez plutôt par vous-même :
  • Boitier 43 mm - Bracelet 20 mm
  • Écran 1.2” AMOLED - 390 x 390 px - Gorilla Glass 3
  • 4 Go ROM pour le stockage de musique
  • Batterie : 5 jours en mode normal / 6h en mode GPS + cardio
  • Bluetooth / Wi-Fi
  • Étanche 5 ATM
  • GPS / capteur cardio + SPO2 / NFC

Garmin frappe fort pour sa première montre à écran AMOLED. La Venu a tout ce qu'il faut pour concurrencer les géants du secteur, du moins sur le papier.

Garmin Venu

Il faut en effet retenir que le paiement sans contact passe par Garmin Pay, un service anecdotique en France. Quant aux fonctions connectées, elles sont plus limitées que sur les autres montres du fait de l'orientation sport de la Venu. Oubliez ainsi l'utilisation d'un assistant vocal, cette tocante n'en fournit aucun. Pas de micro ni de haut-parleur non plus pour répondre vocalement aux appels et SMS.

Ici, on est résolument sur une smartwatch pour les sportifs assidus, cibles de la marque américaine. Comme vous allez le voir, la belle frappe très fort dans ce domaine !

Design : la plus élégante des montres Garmin

S'il est évident que l'appréciation d'un design reste subjective, il est tout aussi évident que la Garmin Venu est un modèle unique au sein du catalogue Garmin. Oubliez le look massif et parfois kitsch des autres smartwatches de l'américain : la Venu est clairement à l'opposé.

Garmin Venu - Design

Pesant à peine 46 grammes pour 12.4 mm d'épaisseur, la tocante connectée arbore un design des plus classieux. Le boitier en polymère et fibres ceinturé d'une couronne en métal est du plus bel effet, passant totalement inaperçu au quotidien. On est bien loin du look bigarré de la Forereunner 735XT !

Garmin Venu - Boutons

Deux boutons sur le côté droit assurent une grosse partie de la navigation au sein de l'OS propriétaire de Garmin. Quant au dos, il abrite le désormais classique capteur de rythme cardiaque. Petit point original, ce dernier fait aussi office de capteur de SPO2. Pour rappel, ce niveau indique la concentration d'oxygène dans le sang. Plus il est élevé, meilleure est votre santé.

Garmin Venu - Dos

Aux côtés de cet attirail sophistiqué, on retrouve le port de chargement. Il est bien évidemment propriétaire. Comme nous le verrons plus loin, il est aussi particulièrement désagréable à utiliser... En dehors de ce petit accroc, la Garmin Venu séduit immédiatement avec son design soigné.


Ecran : Garmin passe enfin à la technologie AMOLED

Difficile de nos jours de croiser une montre connectée milieu de gamme sans écran AMOLED. Garmin est probablement l'un des seuls constructeurs qui persistaient encore à proposer ses smartwatches avec des dalles réflectives.

L'américain répare ce manque avec la Venu, première tocante de son catalogue à adopter une dalle tactile AMOLED. Si on perd l'affichage permanent permis par les dalles réflectives, on y gagne en confort de visionnage. L'écran de la Venu est vraiment superbe, bénéficiant des contrastes infinis et couleurs vives propres à la technologie AMOLED.

Garmin Venu - Ecran

La luminosité maximale est en dessous de celle des Galaxy Watch pour ne citer qu'elles, mais reste suffisante pour garder la dalle lisible en plein jour. L'affichage se montre à l'inverse trop éblouissant la nuit. Mais le plus gros défaut provient de l'absence de mode Always On Display. Impossible de garder le cadran allumé en permanence. Un choix probablement dicté par souci de conservation de l'autonomie.

L'écran de la montre connectée Venu n'est donc pas aussi performant que celui de ses concurrents. Il apporte toutefois un vent d'air frais dans la grande famille Garmin. Il était temps !

Système d'exploitation : propriétaire et relativement brouillon

Comme de nombreux constructeurs, Garmin a développé sa propre solution logicielle pour animer sa montre connectée sport. Force est de constater que le constructeur ne fait pas du tout comme ses concurrents, ce qui surprend un peu lors des premières heures d'utilisation.

La navigation se fait ainsi de haut en bas au lieu du classique glissement latéral. Chaque swipe vertical vous mènera à un widget, la plupart étant orientés vers les infos de santé. Si la sélection de base ne vous convient pas, il est tout à fait possible de télécharger d'autres widgets via le magasin Connect IQ.

Garmin Venu - Stats

Le glissement latéral est dédié à l'accès à un raccourci personnalisable sur la gauche du cadran d'horloge. Inutile de glisser vers la droite, il n'y a pas d'autre écran. Pourquoi ne pas donner accès à un second raccourci vers la droite de l'horloge ? Mystère... On perd ainsi un espace précieux qui n'est pas exploité.

Le reste de la navigation se fait avec les boutons. Un appui court sur celui du haut donne accès à vos exercices préférés. Un appui long affiche le menu de réglages rapides : luminosité, alimentation, GPS, etc... Ça ressemble beaucoup à ce qu'on trouve sur les montres WearOS. L'emplacement de chaque icône est personnalisable.

Pour terminer, on peut utiliser le bouton du bas pour le retour en arrière avec un appui simple. Un appui long donne accès aux options complètes de la montre. Dans l'absolu, nous vous recommandons de passer par l'application pour paramétrer votre Garmin Venu. En effet, la navigation au sein de l'interface de la montre n'est pas des plus agréables, manquant de fluidité. De plus, l'écran tactile est parfois capricieux.

Garmin Venu - Météo

Et les fonctions connectées dans tout ça ? Elles sont à l'image du système d'exploitation. On reçoit certes les notifications depuis le smartphone, mais les interactions restent limitées. Impossible de répondre aux SMS, on peut juste envoyer des réponses pré-enregistrées. Le paiement sans contact ne sert pas à grand-chose, car Garmin Pay n'est pas utilisé en France. Heureusement, le stockage de musique en local sauve les pots. Couplée à des écouteurs Bluetooth, la montre vous donnera un accompagnement sonore pour vos exercices.

La partie logicielle de la Garmin Venu n'est donc pas parfaite. Le constructeur fait cependant des mises à jour fréquentes qui améliorent progressivement les choses.

Application Garmin Connect et fonctions sport : le top !

Que serait une montre connectée sport sans son application remplie de graphiques en tous genres ? Pas d'inquiétudes, nous sommes ici gâtés par Garmin Connect. Développée et bonifiée depuis plusieurs années par le constructeur américain, cette application saura séduire les sportifs à la recherche de mesures précises. Les débutants ne sont pas oubliés pour autant.

Garmin Venu - Garmin Connect

Si la partie logicielle de la montre peut sembler légèrement austère, il n'en est rien pour la partie applicative sur le smartphone. Un simple coup d'œil sur la fenêtre principale permet en effet d'appréhender les données essentielles de la journée :
  • Nombre de pas
  • Fréquence cardiaque
  • Durée et qualité de sommeil
  • Étages grimpés
  • Calories dépensées
  • VO2Max
  • Charge d'entrainement, etc...

Si ces données sont pour le moins classiques, d'autres le sont moins comme le niveau de stress ou encore le score Body Battery.

Garmin Venu - Body Battery
Garmin Venu - Body Battery Graphique

Ce dernier se base sur vos activités quotidiennes ainsi que la qualité de votre sommeil. S'il est suffisamment haut, vous aurez le feu vert pour une session d'entrainement. Mais s'il est trop bas suite à une semaine déjà bien remplie, alors l'application vous recommandera de vous reposer. Si on se doute que la précision d'un tel procédé est relative, le score Body Battery reste néanmoins très sympathique pour gérer son quotidien.

La montre couplée à l'application est donc un vrai coach de santé. Garmin pousse même le vice jusqu'à adapter automatiquement les objectifs selon vos performances. Vous avez du mal à réaliser vos 10 000 pas quotidiens ? Pas de souci, la barre sera baissée à 8 000 pas le lendemain par exemple. Bien entendu, l'inverse est valable. C'est un fonctionnement vraiment très motivant qui garantit à chacun d'évoluer sans se forcer.

Garmin Venu - Suivi sommeil

Comme si ce n'était pas suffisant, Garmin propose aussi des séances personnalisées avec des coachs. Libre à vous aussi de créer vos propres entraînements. La montre gère pas moins de 20 sports. C'est d'ailleurs l'une des rares du marché à proposer le suivi du rythme cardiaque sous l'eau. L'écran AMOLED peut de plus afficher des animations lors des programmes d'entrainement.

Garmin Venu - Suivi marche
Garmin Venu - Graphiques

Et la précision des relevés ? Là aussi, la Garmin Venu est dans le haut du panier. Le suivi GPS est particulièrement précis. La tocante connectée s'appuie non seulement sur le système américain, mais aussi le GLONASS russe et le Galileo européen. Au final, on obtient des tracés d'une belle précision. Le capteur de rythme cardiaque est dans la même veine. Si jamais celui-ci ne vous suffit pas, alors vous pourrez connecter une ceinture pectorale directement à la smartwatch, cette dernière utilisant le protocole ANT+.

Difficile de faire plus complet. On regrettera juste l'absence de suivi du triathlon, mais on chipote. La Garmin Venu est incontestablement la montre connectée sport pour le grand public la plus complète en milieu de gamme à l'heure actuelle.

Autonomie : bien mais un mode GPS faiblard

Une bonne montre connectée se doit d'être endurante, surtout quand elle vise les sportifs. Garmin ne précise pas la capacité de batterie de la Venu, mais annonce quand même jusqu'à cinq jours d'usage sur une seule charge.

Notre modèle d'essai est resté dans les clous, mais uniquement parce que nous ne l'avons pas poussé dans ses retranchements. Par défaut, le capteur de rythme cardiaque est allumé en permanence. L'absence de mode Always On pour l'écran contribue à l'économie de batterie.

Garmin Venu - Chargeur

Mais si vous cherchez à obtenir votre score de SPO2 en permanence ou que vous sollicitez le mode GPS, alors les choses commencent à se gâter. En effet, la batterie ne tient que six heures au maximum en mode GPS. C'est très peu pour une montre sport. Ça explique aussi l'absence de suivi du triathlon.

Il faut toutefois remettre ces résultats dans le contexte : Garmin vise le grand public avec la Venu. Les sportifs les plus assidus s'orienteront clairement vers d'autres produits de la marque comme les modèles Fenix ou Forerunner. Dès lors, l'autonomie constatée reste largement suffisante. La montre ne vous lâchera pas au bout d'une journée.

Garmin Venu - En charge

Par contre, il est plus difficile de laisser passer la piètre qualité du connecteur de charge propriétaire. Il faut forcer un peu trop pour rentrer l'embout dans son emplacement. Et vu comme ledit embout semble fragile, on ne peut que craindre pour la durabilité de l'ensemble à court terme...

Concernant le temps de charge, il est dans la moyenne habituelle, à savoir un peu plus de deux heures. La Garmin Venu est donc au même niveau que ses concurrentes directes, qu'elles soient dédiées ou non au sport.

Garmin Venu : le verdict de Clubic

La Venu signe un gros changement de cap pour le célèbre constructeur américain. Dans la mouvance de ces derniers mois qui consiste à miser sur des designs plus travaillés, Garmin ne passe pas inaperçu avec sa nouvelle montre connectée sport. Le look de la belle est indéniablement réussi, la faisant passer pour une citadine. En soirée ou en salle de sport, la Venu sera à l'aise partout.

Si on pouvait craindre une mise en retrait des fonctions sportives, il n'en est rien. La smartwatch américaine est incroyablement complète vu son orientation milieu de gamme. Les capteurs plutôt précis et les nombreux relevés proposés par l'application Connect séduiront néophytes comme experts.

Il faudra malgré tout faire un effort d'adaptation pour appréhender l'interface plutôt austère de la montre. Les plus exigeants pesteront aussi contre la faible autonomie du mode GPS ou encore le manque de fonctions connectées.

Mais tout ceci semble bien peu compte tenu des prouesses sportives de la Garmin Venu. On vous la recommande vivement si le suivi de la santé est votre objectif principal, mais que vous ne voulez pas aller en soirée ou au gymnase avec un char d'assaut collé sur le bras !

Garmin Venu

Les plus
+ Design léger et élégant
+ Ecran AMOLED superbe
+ Suivi santé au top
+ Application Connect très complète
Les moins
- Autonomie en mode GPS
- OS Garmin assez brouillon et austère
- Port de charge propriétaire fragile
- Fonctions connectées limitées
Design
Ecran
Fonctions connectées
Fonctions sport
Autonomie
4

10 réponses
4 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Émissions de CO2 : Bruno Le Maire milite pour le déplafonnement du malus automobile
Le minage de cryptomonnaies participe au réchauffement climatique
Bill Gates est de nouveau l'homme le plus riche au monde devant Jeff Bezos
Mustang Mach-E : Ford lâche la cavalerie électrique… et ça va faire mal
L'iran coupe à son tour Internet pour enrayer les révoltes populaires
Votre maison côtière sera-t-elle sous l’eau chaque année en 2050/2100 ?
Alain Damasio, Ken Loach... 111 assos et intellectuels se lèvent contre Amazon
Xavier Niel se dit prêt à investir 1,4 milliard de sa fortune personnelle dans Iliad-Free
Berline électrique BMW i4 : puissance, autonomie et performances révélées
Pornhub blacklisté par PayPal, qui ne veut plus servir d’intermédiaire pour payer ses contributeurs

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top