Test Apple Watch SE : moins chère mais pour quelles concessions ?

08 octobre 2020 à 14h59
19
8

L'Apple Watch SE est la nouveauté inattendue de cette cuvée 2020. Aux côtés de la Series 6, sur laquelle nous aurons bientôt l'occasion de revenir, cette nouvelle montre connectée suit la même logique que celle de l'iPhone SE, à savoir un produit plus abordable mais qui conserve l'essentiel de ses caractéristiques et de ses fonctionnalités.

Le constructeur a néanmoins du faire quelques compromis techniques pour atteindre un prix de départ sous la barre des 300 euros. Ces concessions sont-ils gênantes à l'usage ou finalement très vite oubliables? C'est ce que nous allons voir dans ce test.

Apple Watch SE : spécifications techniques

Avant d'entrer dans le détail des fonctionnalités proposées par l'Apple Watch SE, jetons un petit coup d'oeil à la fiche technique du modèle 44 mm que nous avons reçu pour ce test.

  • Écran : OLED 44 mm (368 x 448 pixels) 
  • Stockage interne : 32 Go
  • Connectivité : Wi-Fi 802.11b/g/n 2,4 GHz, Bluetooth 5
  • Capteurs : cardiofréquencemètre, accéléromètre, altimètre, gyroscope, boussole
  • GPS : oui
  • Étanchéité : oui jusqu'à 50 mètres 
  • Autonomie : 18h en moyenne 
  • Dimensions : 44 x 38 x 10.4 mm – Poids : 36,2 grammes 
  • Système d’exploitation : watchOS 7 

Design : une (bonne) impression de déjà-vu

L'Apple Watch SE a beau être une montre connectée de milieu de gamme, le constructeur ne propose pas un produit au rabais. L'appareil dispose du même boitier que celui des Series 4, 5 et maintenant 6, qui est très légèrement plus plat que l'Apple Watch première du nom, et conserve son format carré. Elle n'est disponible qu'en aluminium mais les finitions sont, sans surprise, absolument impeccables.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On retrouve le double haut-parleur sur la tranche gauche, et sur la couronne digitale, le micro et le bouton latéral sur le côté droit de la montre. Le capteur cardiaque est lui présent sous la tocante, protégé par un dos en céramique et en cristal de saphir.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

L'Apple Watch SE est proposée en trois coloris gris sidéral, argent et or. Concernant les bracelets, la montre dispose du même système de fixation qu'auparavant, un bon point pour réutiliser tous vos exemplaires. L'Apple Watch SE est livrée en standard avec les traditionnels bracelet Sport en caoutchouc ou en nylon, toujours aussi agréables au toucher et au porter, ou le tout nouveau bracelet Solo Loop, plus élastique et sans trous pour le fixer au poignet.

Ecran : sans "always-on" mais pas sans atouts

La montre connectée est proposée en deux tailles d'écran de 40 et 44 mm. La technologie utilisée reste l'OLED avec une luminosité maximale de 1000 nits.

C'est d'ailleurs au niveau de l'écran que l'on retrouve le premier compromis réalisé par Apple. Contrairement aux Series 5 et 6, l'Apple Watch SE ne propose pas de mode "always-on" pour conserver l'affichage de l'heure en permanence. Est-ce un vrai manque au quotidien ?

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Pas vraiment selon nous. Si l'on vient d'une Apple Watch plus ancienne, comme la Series 2 ou 3, on a l'habitude de devoir lever son poignet pour afficher l'heure ou l'interface de la montre. On aurait bien sur aimé qu'Apple démocratise son écran "always-on" à toute sa gamme mais cela aurait aussi retiré un avantage à la Series 6 par rapport à sa petite soeur.

Aussi l'écran n'est pas protégé par un revêtement en saphir, plus résistant aux rayures, mais par un verre ionisé qui reste malgré tout assez durable dans le temps si l'on se réfère à l'état de notre Apple Watch Series 3 et ses presque trois années au compteur.

Performances : une montre puissante au quotidien

Parlons désormais du processeur. Apple a là encore fait des économies en recyclant l'excellent SiP (System on Package) S5 de l'Apple Watch Series 5.

La montre est réactive en toutes circonstances. L'interface est très fluide, les applications s'ouvrent rapidement et les temps de chargement ont été considérablement réduits, même si il faut toujours attendre une ou deux secondes pour accéder à certains logiciels. Le multitâche, accessible en appuyant sur le bouton latéral, est tout aussi véloce et permet d'accéder à une application en fond de tâche en un rien de temps.

L'Apple Watch SE est équipée par défaut de 32 Go de stockage, ce qui permet d'installer de nombreuses applications tierces directement depuis l'écran de la montre mais aussi de stocker de la musique, des photos et des podcasts à écouter en mobilité.

Connectivité : une dépendance encore trop importante à l'iPhone

L'Apple Watch SE reste fortement liée à l'iPhone, qui permet à la montre de rester connectée en permanence au réseau et de recevoir ses notifications sans tirer trop fortement sur sa batterie.

Fort heureusement les échanges entre le smartphone et la smartwatch, assurés par la puce Bluetooth 5.0, restent rapides et les actions réalisées sur l'Apple Watch, comme l'envoi d'un message dicté avec Siri est quasi immédiat.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

Si l'iPhone n'est pas disponible l'Apple Watch bascule en direct sur le réseau Wi-Fi de la maison mais l'autonomie s'en ressent immédiatement.

Une puce GPS est également présente dans la montre pour enregistrer ses différents trajets et se repérer grâce à une application de cartographie comme Apple Plans ou Google Maps.

L'Apple Watch SE est également disponible en version 4G, plus chère, qui offre plus de possibilités à l'extérieur comme l'écoute de musique en streaming sur Apple Music ou de podcasts sans emporter son iPhone avec soi.

Ergonomie : un OS toujours aussi accessible

L'Apple Watch SE est livrée avec watchOS 7, la dernière mise à jour du système d'exploitation de la montre connectée. Pour cette dernière version, Apple a comme chaque année ajouté de nouveaux cadrans (sept pour être précis) plus ou moins personnalisables. On peut citer Memoji vous permettant de voir votre avatar à chaque coup d'oeil, Typographe et ses chiffres XXL ou Chronographe Pro qui ajoute un tachymètre. watchOS 7 vous permettra également de partager vos cadrans avec vos amis ou de récupérer des cadrans prêts à l'emploi sur le web.

Dans l'ensemble l'interface de l'Apple Watch SE est très intuitive. Toutes les fonctionnalités tombent sous le doigt, des différentes applications présentées sous la forme d'un nuage d'icônes aux différentes options comme Apple Pay, accessible par un double clic sur le bouton latéral ou l'accès à Siri. L'intégration à iOS est exemplaire, avec la possibilité d'effectuer de nombreuses tâches basiques comme envoyer un message, lire ses derniers mails ou appeler ses proches directement depuis la montre. L'écran plus large invite naturellement à effectuer ses différentes actions sans avoir à recourir en permanence à son smartphone.

Notre seule déception provient une nouvelle fois du processus d'ajout de musique à la montre. L'opération est toujours aussi fastidieuse, avec l'obligation de poser l'Apple Watch sur son galet à induction et à proximité de l'iPhone pour commencer le transfert. Même topo pour les mises à jour, qui peuvent toutefois désormais être lancées depuis l'écran de la montre mais qui prennent toujours de très longues minutes avant d'être complétées.

Santé : le suivi du sommeil s'invite sur l'Apple Watch

Si watchOS 7 ne bouleverse pas les usages, le constructeur apporte néanmoins deux nouvelles fonctionnalités dédiées à l'analyse de sa condition physique.

La première était très attendue et concerne le suivi du sommeil. Il est enfin possible d'analyser la qualité de son repos quotidien sans passer par une application tierce et pour cette première incursion dans le domaine, Apple s'est focalisée davantage sur l'amélioration du sommeil que sur la récupération bête et méchante de données.

Trente minutes avant l'heure du coucher, l'Apple Watch ne s'allumera plus en lever le poignet et la montre et l'iPhone passeront en mode "Ne pas déranger" pour vous éviter toute distraction avant d'aller au lit. Il suffit ensuite de tomber dans les bras de Morphée pour commencer le suivi du sommeil. Le matin la montre sonnera et vibrera pour le réveil et un résumé s'affichera sous la forme d'une notification avec le temps passé au lit, la météo du jour et le niveau restant de batterie. Cette fonctionnalité consomme entre 7 et 10% de batterie chaque nuit selon nos constatations.

L'autre nouveauté, très commentée à sa présentation, est l'application "Lavage de mains" qui se déclenche automatiquement lorsque vous vous frottez les doigts. Un compte à rebours de 20 secondes se déclenche pour vous inciter à prolonger le nettoyage. Une notification invite également à se laver les mains lorsque l'on rentre chez soi. Pas indispensable mais plutôt addictif si l'on se prend au jeu.

L'Apple Watch SE propose aussi tous les dispositifs ajoutés sur les précédentes versions comme l'analyse régulière du rythme cardiaque, la détection automatique de l'arythmie, l'analyse du bruit ambiant et la détection de chutes qui permet à la montre de passer un appel automatique aux services d'urgence.

À l'inverse l'Apple Watch n'intègre pas d'ECG, ni évidemment le capteur d'oxygénation du sang qui est la fonctionnalité phare de la Series 6. Ces capteurs très spécifiques ne nous ont pas manqué outre mesure dans notre utilisation quotidienne.

Suivi sportif : toujours aussi complet

L'application Activité n'a subi aucun changement par rapport aux précédentes itérations de la montre connectée. L'Apple Watch SE reste toujours aussi intuitive et facile d'accès pour les sportifs amateurs.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

On retrouve l'ensemble des activités sportives analysées par la tocante comme la course à pied, la marche, la musculation ou encore de nombreux sports nautiques dont l'analyse est possible grâce à l'étanchéité jusqu'à 50 mètres de l'Apple Watch SE. Apple a ajouté cette année de nouvelles activités comme la danse

L'application Activité a changé de nom avec iOS 14 et s'appelle désormais Fitness. Les différentes informations ont été réorganisées sur un seul écran d'accueil qui présente le détail des exercices, les tendances sur plusieurs semaines ou encore les trophées obtenus en fonction de ses différents objectifs accomplis.

Autonomie : l'éternel point noir de l'Apple Watch

Apple annonce comme à son habitude une autonomie restreinte de seulement 18 heures pour sa dernière montre connectée.

Si vous utilisez modérément votre Apple Watch SE, uniquement pour recevoir quelques notifications, regarder l'heure et envoyer des messages, elle peut tenir facilement deux jours avant de passer par la case recharge.

© Mathieu Grumiaux pour Clubic

À l'inverse l'utilisation des fonctionnalités sportives associées au suivi permanent du rythme cardiaque, l'écoute de musique ou les appels depuis la montre font fondre la batterie comme neige au soleil qui ne dépasse pas la journée.

La recharge complète dure environ 2H30. On regrette qu'Apple n'ait pas intégré le mode de recharge rapide disponible sur la Series 6, surtout avec l'arrivée du mode Sommeil qui ne permet plus de charger sa montre durant la nuit.

Apple Watch SE : l'avis de Clubic

Pour cette Special Edition, le constructeur californien s'est concentré sur les fonctionnalités phares et attendues par les consommateurs, tout en retirant certaines fioritures pas franchement indispensables pour baisser le prix de son appareil.

La smartwatch possède la même qualité de fabrication que les modèles plus luxueux produits par Apple et une puissance largement suffisante au quotidien. Même topo pour les fonctionnalités santé et sportives, peu ou prou identiques entre les versions qui offrent la même expérience aux utilisateurs. L'écosystème d'applications disponible sur l'App Store enfonce le clou avec plus de 20 000 logiciels développés spécifiquement pour la montre.

En résumé l'Apple Watch SE est probablement le meilleur rapport qualité/prix proposé par le constructeur californien depuis son incursion dans le marché des montres connectées. C'est aussi cette version que nous recommanderions sans hésiter aux possesseurs d'iPhone souhaitant s'offrir une première smartwatch ou renouveler leur équipement.

Apple Watch SE

8

L'Apple Watch SE est la montre connectée idéale pour les utilisateurs d'iPhone. Le constructeur a développé un produit très abouti d'un point de vue matériel et logiciel, qui offre à ses utilisateurs suffisamment de puissance et de fonctionnalités pour justifier son prix de départ de 299€.

Les défauts récurrents de l'Apple Watch sont aussi de la partie, à savoir une autonomie toujours aussi limitée et un lien encore trop profond avec l'iPhone, mais pour le reste l'Apple Watch SE est le chainon manquant parfait entre une Apple Watch Series 3 vieillissante et une Series 6 encore plus avancée mais aussi bien plus onéreuse.

Les plus

  • Un appareil aux finitions exemplaires
  • Ecran large et lumineux
  • watchOS 7, complet et réactif
  • Fonctionnalités santé et sport très accessibles

Les moins

  • Une autonomie toujours bloquée à une journée
  • Dépendance encore trop forte à l'iPhone
  • L'ajout de musique est toujours aussi fastidieux

Design 9

Écran 9

Fonctions connectées 8

Santé et sport 8

Autonomie 6

Modifié le 08/10/2020 à 15h33
19
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Netflix, Disney+, Apple TV+ et Prime video : les nouveautés de la SVoD en novembre 2020
Les Chromebooks ont désormais leur
La TV TCL LED 55 pouces 4K HDR profite de plus de 100€ de remise chez Cdiscount
Test NVIDIA GeForce RTX 3070 : la reine du 1440p
Test Suunto 5 : une smartwatch multisport de qualité plombée par un défaut majeur...
VPN pas cher : PureVPN propose une offre choc à seulement 1,52€ par mois (-84%)
Iliad autorisé à racheter Play, opérateur Polonais, pour quelque 3,5 milliards
Un moniteur LG Ultrawide IPS à un prix jamais vu chez Amazon !
Apple One : tout savoir sur ce bundle tout-en-un
Faut-il installer un antivirus sur smartphone ?
scroll top