Ventes de smartphones en Europe : Apple et Samsung en berne, les constructeurs chinois en forme

le 14 juin 2019 à 07h12
0
Huawei

Tandis qu'Apple et Samsung déclinent en termes de ventes de smartphone sur le Vieux Continent, les firmes chinoises, elles, prospèrent. D'après les dernières données compilées par IDC pour le Q1 2019, Xiaomi et Huawei ont vu leurs ventes augmenter sensiblement d'une année sur l'autre.

C'est ce que rapportait ce 12 juin AlphaStreet. Dans son analyse des chiffres glanés par IDC sur le premier trimestre 2019, le site pointe une augmentation fulgurante de 66 % des expéditions de smartphones Huawei en Europe, vis-à-vis du Q1 2018. Sur ce même marché, Xiaomi réalise lui aussi une jolie performance, avec une hausse des expéditions de 33 % comparé au premier trimestre 2018. En Europe, sur cette même période d'un an, les expéditions de mobile ont en revanche baissé de 7 % chez Samsung et chuté de quelque 23 % chez Apple. L'un des pires bilans de la marque à la pomme sur un premier trimestre, explique AlphaStreet.

Huawei et Xiaomi également à la fête question parts de marché en Europe


La croissance de Huawei et Xiaomi ne se mesure toutefois pas uniquement en matière de smartphones écoulés entre le Q1 2018 et le Q1 2019. Les deux marques chinoises s'illustrent aussi sur le plan des parts de marché. Elles sont d'ailleurs les deux seules sur le marché mobile en Europe à avoir consolidé leur position en la matière. Huawei passe ainsi de 14,86 % de parts de marché sur le premier trimestre 2018, à 25,39 % un an plus tard. Xiaomi grimpe pour sa part à 5,55 % contre 4.05 % une année auparavant.

Smartphone-Market-Share-in-Western-Central-and-Eastern-Europe.jpg

HMD Global, Samsung et Apple ont de leur côté perdu de leur influence depuis le début de l'année 2018. Mention spéciale pour Apple qui enregistre la plus forte baisse enregistrée par IDC, avec 18,55 % l'année dernière, contre seulement 14,74 % sur le début d'année 2019.

L'ombre d'un doute pour l'avenir de Huawei en Europe


Cette dynamique éminemment positive pour les marques chinoises en Europe est à mettre - du moins en partie - sur le compte du prix moyen que le consommateur est prêt à investir pour un smartphone. Ce prix est en baisse, notamment en Europe de l'Ouest, note IDC. De quoi donner un avantage considérable à Xiaomi et Huawei qui misent, contrairement à Apple, sur de nombreux terminaux proposés à prix très abordables.

Reste que la situation de Huawei pourrait être amenée à évoluer pour le pire au cours des prochains mois. Dans la tourmente depuis que le gouvernement Trump l'a placé sur sa liste noire, le géant chinois risque fort de ne pas être à même de profiter des mêmes chiffres l'année prochaine. Preuve en est, le lancement du récent Honor 20 a déjà été largement entaché par le spectre des sanctions américaines... et les doutes qui vont avec quant à la pérennité de l'appareil.

Pour les analystes, les prédictions sont par conséquent difficiles à énoncer. Simon Baker, analyste pour IDC, estime ainsi que « l'inscription, le 16 mai, de Huawei sur la liste noire du gouvernement américain a créé de nombreuses inconnues ». Pour lui, « incertitude » est d'ailleurs devenu le nouveau mot clé au travers duquel il faudra désormais observer l'industrie.

« La géopolitique mondiale - sans lien direct avec l'Europe ou l'EMEA - devient le facteur le plus important dans la façon dont le marché va se développer pendant le reste de l'année », a-t-il ajouté.

Source : AlphaStreet
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Uber veut livrer des Big Mac par drone d'ici trois ans
IBM fait débattre une IA sur la légalisation du cannabis
Doom Eternal supportera aussi le Ray Tracing
Debian 10
Google Street View vous permet d’entrer dans la maison d’Anne Frank
Du sel découvert sur la surface d'Europe, la lune de Jupiter
Cyberpunk 2077 : le jeu pourra être terminé sans tuer personne
WhatsApp veut assainir l'utilisation de sa plateforme, en commençant par les entreprises
DJI se met aux robots de combat... éducatifs
Test E-Road Lytrot V3 : une excellente alternative à la trottinette Xiaomi
scroll top