Trottinettes électriques : 6 des 12 opérateurs jettent (provisoirement) l'éponge à Paris

03 juillet 2019 à 11h49
0
Trottinette électrique

Avec un nombre pléthorique d'acteurs sur une même ville, aussi grande soit-elle, il devenait sans doute compliqué pour les opérateurs (et les usagers) de s'y retrouver.

La fameuse bulle des trottinettes a-t-elle éclaté ? La question mérite d'être posée alors qu'à Paris, six des douze opérateurs de trottinettes électriques en libre-service ont décidé de plier bagage, au moins provisoirement. Bolt, Voi, Wind, Ufo, Hive et Tier ont tous mis fin à leur exploitation ces derniers jours, en évoquant officiellement une « interruption momentanée », sans toutefois livrer de date de retour.

La Mairie joue avec les nerfs des usagers et des exploitants

Il y a du rififi dans le monde de la trottinette électrique. Le paradoxe a voulu qu'Anne Hidalgo demande aux opérateurs, le 6 juin dernier, de brider leurs véhicules à 20 km/h, et de réduire leur flotte pour mettre fin à ce qu'elle appelle une « anarchie des trottinettes ». Il ne faudrait pas oublier que la maire de Paris est elle-même, au moins indirectement, responsable de la pullulation des engins électriques, puisque la municipalité doit autoriser à une société à installer son parc de trottinettes dans la ville.


Ce ne sont pas les seules raisons qui justifient le retrait soudain et collectif de la moitié des exploitants. Nous vous annoncions ce mardi qu'à compter du 1er juillet, les trottinettes en free-floating étaient interdites sur les trottoirs de Paris. Mais non, ce n'est pas encore suffisant. La goutte d'eau qui a fait déborder le vase, c'est l'intention de la Ville de limiter « à deux ou à trois » le nombre d'opérateurs installés dans la Capitale. Une procédure qui devrait, en plus, prendre la forme d'un appel d'offres (car on ne fait jamais rentrer trop d'argent dans les caisses, si ?).

Le spectre - attendu - de la consolidation

Les six opérateurs ont annoncé avoir mis pied à terre en promettant de revenir. Mais certains confirment à demi-mot une prochaine consolidation du secteur, un même marché pouvant difficilement se partager entre douze acteurs sur un territoire donné. La licorne américaine Bolt confirme ainsi se « retirer momentanément » en raison d'une « profusion d'acteurs ».

Le suédois Voi, de son côté, calme le jeu en affirmant se conformer « aux demandes de la mairie ». La start-up promet de débarquer à nouveau à Paris « avec une flotte réduite dans les prochaines semaines ». Hive, pour sa part, précise juste revenir « bientôt » armé d'une nouvelle génération de trottinettes.

Aujourd'hui, seuls Lime, Bird, Jump, Circ, Dott et B-Mobility maintiennent leur flotte. Rien n'exclut que certains de ces acteurs se joignent aux autres. On peut être certain d'une chose : en coulisses, les tractations doivent aller bon train.

Source : Les Echos
19
0
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

L’ONU tire le signal d’alarme sur la production massive de batteries de voitures électriques
Freebox Pop: retrouvez toutes les annonces présentées ce mardi !
La 5G, une technologie pour
Emmanuel Macron débarque sur... TikTok, pour féliciter les lauréats du bac 2020
Tesla continue de faire dans la pseudo-disruption et commercialise désormais des shorts...
YouTube : préparez-vous à voir davantage de publicités
Démarchage téléphonique : le parlement donne son feu vert contre les appels abusifs... ce qu'il faut retenir
Tesla : le niveau 5 d'autonomie des véhicules, le plus élevé, serait bientôt atteint, d'après Elon Musk
Le réalisateur de God of War en faveur d'une hausse du prix des jeux sur PS5 et Xbox Series X
scroll top