Trottinettes électriques en libre-service: les grandes villes passent à l'action

16 mai 2019 à 18h04
3
Trottinettes électriques
© Shutterstock

Les opérateurs de trottinettes se multiplient et leurs utilisateurs en raffolent. Parfois imprudents, voire même dangereux, leurs comportements font la colère des autres usagers de la voirie. À tel point que les mairies veulent intervenir et réglementer les usages de ces trottinettes.

Lime, VOI, Flash ou encore Bird, ce sont tous des opérateurs de trottinettes électriques en libre-service. Débarquées en France depuis l'été dernier, ces trottinettes envahissent l'espace public. Elles sont à la portée de tous : il suffit de télécharger l'application et de créditer son compte pour filer à toute vitesse. Les engins peuvent rouler jusqu'à 25 km/h. En attendant une loi, plusieurs grandes villes ont décidé d'encadrer l'usage des trottinettes électriques en libre-service.

Selon le Parisien, le nombre d'accidents de trottinettes a explosé de « 23% en un an ». En 2017, il y avait eu pas moins de 284 blessés et 5 tués en trottinettes. Un constat qui n'a pas changé, mais qui s'est complété par la colère des autres usagers de la voirie.

Les handicapés, premières victimes des trottinettes

Si les trottinettes font peur aux automobilistes, elles agacent aussi les piétons. Surtout les plus âgés ou les familles qu'elles gênent quotidiennement. Elles sont aussi un véritable danger pour les personnes à mobilité réduite et les déficients visuels : c'est d'ailleurs ce que souligne Robert Kuiesine, le responsable du centre Unadev de la région : « les trottinettes sont partout et sont très vite dangereuses, car elles ne tiennent pas toujours debout. Alors quand elles tombent au travers d'un trottoir, elles constituent un véritable obstacle.  ». L'une des solutions à cela pourrait être les nouvelles trottinettes de VOI prévues pour cet été. Équipées de trois roues, elles seront plus maniables et robustes et elles devraient ainsi gagner en stabilité lorsqu'elles sont stationnées.

« Le vrai souci vient des utilisateurs »


Qu'elles soient à l'arrêt contre un mur ou au milieu d'un trottoir, elles posent problème, car « en manque de repère un déficient visuel va chercher un mur et s'il poursuit sa route, et rencontre une trottinette, il peut rapidement chuter  ». Et pour le responsable de l'Unadev régional, le souci ne vient pas forcément des opérateurs : « nous échangeons avec eux, et honnêtement, le vrai souci vient des utilisateurs. Ils roulent n'importe comment, se garent n'importe où, il faut les sensibiliser ». Quant aux solutions à apporter, le responsable aimerait compter sur la loi Mobilité afin de limiter circulation et stationnement des trottinettes sur la voie des piétons.

Ainsi, la loi mobilité rentrant en vigueur en septembre prochain semble très attendue afin de bien réguler le trafic sur les trottoirs.

Trottinettes électriques
© Shutterstock

Des mesures prises par Paris et Lyon

A Paris

Depuis Novembre 2018, la Mairie de Paris a voté en faveur de sept mesures qui lui permettent de réglementer en partie l'usage des trottinettes. Il est désormais possible de vous faire verbaliser si vous roulez sur un trottoir ; en effet, votre trottinette roule à plus de 6 km/h et peut gêner les piétons. De la même façon, vous n'avez pas le droit de stationner votre engin sur le trottoir. La Mairie de Paris va d'ailleurs organiser des espaces de stationnement réservés aux trottinettes et vélos en libre-service.

Parmi ses mesures, la Mairie de Paris a aussi engagé une campagne de communication pour veiller à la sécurité de l'utilisation de ces machines : elle conseille ainsi le port du casque et la vigilance pour tous, il vous faut donc veiller à respecter le Code de la route et faire attention aux autres usagers.

A Lyon

À Lyon, où les opérateurs de trottinettes arrivent les uns après les autres, les choses ne sont pas encore autant développées. Si une charte de bonne conduite a été adoptée fin mars par le conseil de la ville, le vote d'une taxe doit avoir lieu bientôt. Celle-ci serait de 30 € par engin et par an. Un montant qui passerait à 45 € pour un opérateur déployant au moins 2000 trottinettes dans la ville. Pour Jean-Yves Sécheresse, adjoint au maire de Lyon chargé de la sécurité, ces premières mesures sont un atout pour encadrer les usages avant que la loi ne prenne le relai, d'autant plus que selon lui, la ville de Lyon est « envahie de trottinettes, aujourd'hui il y a en a à chaque coin de rue ».

Trottinettes électriques
© Shutterstock

Du côté de certains opérateurs de trottinettes, l'heure est à la prévention

Entre respect du Code de la route et port du casque, les opérateurs de trottinettes misent désormais sur la prévention. Au minimum, certains s'engagent avec la signature d'une charte obligatoire quand d'autres vont plus loin, à l'instar de Lime qui a organisé à plusieurs reprises des événements #RespectTheRide, en offrant à ses utilisateurs des casques et des cours de trottinettes avec un professionnel.

Et même si les opérateurs se multiplient, à Lyon, Lime tient à marquer sa place de leader, en n'hésitant pas à prendre des mesures de restrictions. Ainsi, impossible de dépasser les 8 km/h dans certaines rues piétonnes du centre-ville, de la même façon, il ne sera plus possible de garer sa trottinette sur les quais de la ville et surtout les trottinettes seront silencieuses de 22 heures à 6 heures. Voilà qui devrait apaiser les habitants agacés.
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
0
leochok
Sympa de respecter le code de la route pour ceux qui n’ont jamais passer le permis…
Blues_Blanche
Le code c’est aussi du bon sens.<br /> Le problème c’est certains usager. Traduction c’est les cons. Mais hélas on ne peut pas les noyer <br /> Reste donc en gros les sanctions ou le bannissement.
kirby33
Encore un article sans objectivité… Annoncer qu’il y a une augmentation de 23% des accidents de trottinette par rapport à l’année d’avant est simplement stupide si vous ne dites pas de combien a augmenté le nombre d’utilisateur de trottinette dans cette même année… Encore un journaliste qui n’a rien d’autre à foutre que de rédiger des articles sans intérêt… Voilà la nouvelle tendance journalistique et politicienne: on va diaboliser ce nouveau moyen de transport pour justifier à terme la création de nouvelles taxes… A cause de… l’argent… A quand la taxe du stationnement gênant des piétons sur les trottoirs ?
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

🔥 Forfait mobile : B&You relance sa série 40 Go à 9,99€ par mois à vie
🔥 Notre sélection de matériel HiFi à prix cassés
Donald Trump déclare une “urgence nationale” pour bloquer Huawei
⚡ Bon plan : SSD interne Transcend 512 Go 2.5
World of Warcraft Classic : les précommandes sont ouvertes
🔥 Astuce Fnac : Nintendo Switch + film protecteur + guide des jeux à 261€
Samsung : des détails sur les modifications apportées au Galaxy Fold fuitent
HP présente un Laptop Gaming équipé d'un second écran, intégré au dessus du clavier
Lenovo met à jour son ThinkPad X1 Extreme : nouveaux CPU/GPU et dalle OLED au programme
Super Mario Maker 2 : un mode multi et histoire en vue !
Haut de page