Mobilité durable, soutien aux commerces de proximité : les engagements post-confinement de Bird

12 juin 2020 à 09h20
0
© Bird

Rassurée par une forte sollicitation de ses trottinettes électriques depuis la fin du confinement, la société américaine de micro-mobilité a pris des décisions qui la placent sur les rails de la durabilité et de la proximité.

Si, à Paris, le nombre de cyclistes a largement augmenté avec le confinement, Bird note que l'usage de ses trottinettes a bondi de plus de 120 % depuis la mi-mai. La micro-mobilité a donc fait des adeptes, et grand bien leur fasse puisque des pistes réservées aux vélos et aux trottinettes sont dessinées un peu partout dans les grandes villes.

Bird, au chevet des restaurateurs

L'opérateur présent à Annecy, Marseille, Lyon, Bordeaux et Paris profite de l'indéniable engouement pour les modes alternatifs à la voiture pour soigner son image, sa communication mais aussi pour se dresser en société voulant respecter l'environnement et favoriser l'accès aux commerces de proximité des grandes villes, qui ont grandement souffert avec la crise.

L'entreprise a, à ce titre, lancé une nouvelle fonctionnalité directement intégrée à l'application, qui permet d'identifier très facilement les restaurants proposant des plats à emporter ou à livrer, et ce notamment à Paris. Grâce aux épingles colorées qui apparaissent sur la carte, le choix est facilité. Et l'utilisateur peut, via l'application Bird, obtenir tout un tas d'informations sur le restaurant en question.

« Nous savons que près de 60 % des utilisateurs utilisent la micro-mobilité pour se connecter à leurs commerces de proximité. En mettant en avant les restaurants locaux, nous offrons l’opportunité de facilement soutenir ses commerces préférés tout en respectant les règles de distanciation sociale », a commenté Driss Ibenmansour, directeur général de Bird France. La fonctionnalité avait d'abord été lancée à Santa Monica, et l'expérimentation fut un succès.

L'opérateur rejoint un large collectif visant à encourager la micro-mobilité

Bird a également signé, cette semaine, l'appel des acteurs du secteur à soutenir une mobilité déconfinée durable et accessible à tous. Comme 165 autres signataires, parmi lesquels ses concurrents Voi et Dott, la société Bird s'est engagée à promouvoir 5 mesures phares issues du plan de relance imaginé par Via ID et Mobivia.

Parmi les mesures soutenues, on retrouve celle visant à sécuriser les déplacements en mobilité douce en faisant tomber la TVA des accessoires de sécurité, comme les casques, antivols ou gilets à 5,5%. Le collectif milite aussi pour accélérer l'impact du Forfait Mobilité Durable pour les trajets domicile/travail en le rendant obligatoire, en l'augmentant à 800 euros par an et par salarié, cofinancé à 50% par l'État.

« La crise de COVID-19 a marqué tous les Français. La raison d’être de Bird, et de tous les acteurs des nouvelles mobilités, est d’accompagner le changement pour tendre vers une mobilité plus propre, économe en énergie et accessible à tous », a réagi Driss Ibenmansour. « Nous sommes fiers de faire partie de ce collectif au service d’une mobilité plus durable ».

1
2
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Barbara Pompili, ministre de la transition écologique, qualifie le réacteur EPR de
Face à de très mauvais résultats financiers, EDF s'apprête à se serrer la ceinture
Pollution : un think tank britannique demande à interdire les publicités pour les SUV
Quand Elon Musk affirme que les pyramides ont été érigées par des aliens, l'Égypte l'invite sur place
Depuis 2011, Hadopi c'est 87 000 euros d'amende pour... des dizaines de millions d'euros de subventions !
AMD : fleuron de la future cuvée Zen 3, le Ryzen 9 4950X pourrait monter à 4,8 GHz
Donald Trump sanctionné par Twitter et Facebook, pour une vidéo qualifiée de
Projet ATTOL : Airbus fait rouler, décoller et atterrir un avion commercial de façon autonome
Les employés de Blizzard font la lumière sur d'inquiétantes disparités salariales
La Chine menace les Etats-Unis en cas de vente forcée de TikTok
scroll top