Karma Automotive s'approche de l'insolvabilité

Arnaud Marchal
Spécialiste automobile
01 juillet 2020 à 09h25
3
Karma © Karma Automotive
© Karma

Karma Automotive serait sur le point de déposer un dossier d’insolvabilité aux États-Unis. Cette procédure lui permettrait d’organiser une restructuration sous contrôle judiciaire.

Il y a quelques mois, des rapports émettaient déjà des doutes quant aux pratiques commerciales de l’entreprise. De nouveaux licenciements ont été effectués au cours du mois de mai.

Une restructuration pour se relancer

Jalopnik cite plusieurs sources qui indiquent que Karma Automotive prévoit de réduire encore ces effectifs après une vague de licenciement réalisée le mois dernier. L’entreprise envisagerait ainsi la suppression de 38 nouveaux emplois lors de l’ouverture de la procédure d’insolvabilité.

La démarche dans laquelle Karma Automotive s’apprête à se lancer est nommée « Dossier d’insolvabilité du Chapitre 11 » et lui permettra de se restructurer d’elle-même sous le contrôle de la justice.

Cette procédure a déjà été employée dans le passé par de grands constructeurs automobiles tel que Chrysler ou General Motors lors de la crise financière de 2009. Elle diffère de la procédure du « Chapitre 7  » qui vise à la liquidation pure et simple d’une entreprise.

Karma Revero GTE

Entre fiction et réalité

La société américaine n’a répondu à aucune sollicitation de Jalopnik. Toutefois, d’après le médian, qui s'appuie sur les dires de plusieurs salariés, les annonces de l’entreprise sur les spécifications techniques de ses produits et notamment sur sa plateforme E-Flex ne seraient rien d’autre que des effets d’annonces ayant pour seul objectif de maintenir le financement de ses activités par son investisseur chinois Wanxiang.

Les salariés de Karma Automotive ayant contacté la rédaction de Jalopnik se sont également plein d’un mauvais traitement du personnel, de négligences répétées et de tromperies pures et simples. Le principal soutien financier de l'entreprise aurait décidé ne plus financer la « litanie alarmante » de celle-ci.

Camionette Karma semi-autonome © Karma Automotive
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
mrassol
Quoi ? encore une startup qui a levé de millions (milliards ?) pour au final ne rien sortir, se déclarer en faillite et faire la fortune des dirigeants ?<br /> La bulle internet des année 2000 ca vous parle ? La meme arrive … en pire …
cpicchio
L’eldorado sur les VE va s’arrêter brutalement. Historiquement, on voit une concentration dans l’automobile pour des raisons de coûts. Multiplier les marques n’a aucun sens, surtout quand elles proposent grossomodo toutes la même chose
mcbenny
L’objectif n’est vraisemblablement pas d’aller jusqu’à vendre des véhicules pour la majorité de ces marques, mais juste de pousser un concept jusqu’à une version fonctionnelle, puis de vendre ce concept à une marque déjà installée qui pourra le commercialiser à grande échelle ou l’enterrer au fond du jardin si ça les arrange.
cpicchio
Une marque déjà installée a des ingénieurs plus compétents qu’une start-up pour faire des véhicules. Pas étonnant que cela ne dépasse pas le stade du concept.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Apple Arcade : la sortie de plusieurs jeux annulées pour cause de repositionnement stratégique
Un document Intel confirme l'arrivée du socket LGA1700 pour les processeurs Alder Lake
Netflix propose désormais une période d'essai de sept jours
Nintendo veut étirer le cycle de vie de la Switch pendant très longtemps
Shuttle annonce un nouvel ordinateur fanless tout-en-un en Intel Core i3
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Les meilleures séries d'anthologie
Les meilleurs series animes
Black Friday Amazon : Microsoft Surface Pro 7 à 799€ au lieu de 1069€
RED, Free, B&You ou Sosh : quel forfait pas cher et sans engagement choisir ?
Haut de page