Un laser pour manipuler les nanoparticules

19 janvier 2016 à 18h42
0
Des chercheurs de l'université du Texas ont trouvé le moyen de manipuler à leur guise des nanoparticules à l'aide d'un laser. Une découverte qui pourrait donner naissance à de nouveaux types de matériaux.

Les nanoparticules sont étudiées depuis déjà bien longtemps par les chercheurs du monde entier. Les champs d'applications sont nombreux, et la physique des matériaux est l'un d'entre eux.

C'est en tous cas celui étudié par Yuebing Zheng, Deji Akinwande et Andrew Dunn, de l'université du Texas. Ces chercheurs sont parvenus à manipuler des nanoparticules à l'aide d'un laser. Ce dernier, qui n'était jusqu'à présent utilisé que dans le cadre de la synthèse de nanoparticules, revêt ici le rôle de pilote.

Grâce à cet outil, les scientifiques commencent par créer une bulle d'eau (dont la taille est ajustable) issue d'un substrat sur lequel les nanoparticules sont posées. Cette bulle vient alors emprisonner une de ces particules : il « suffit » ensuite aux chercheurs de déplacer le laser pour imposer à la particule capturée son déplacement. Une fois que l'impulsion lumineuse cesse, la bulle disparaît et la particule ne bouge plus.

Afin de prouver l'efficacité de leur procédé, les chercheurs se sont amusés à dessiner une tête de taureau grâce à leur laser.



A l'aide de cette technique et à la taille extrêmement réduite des particules (de l'ordre du millionième de millimètre), les chercheurs espèrent pouvoir créer de nouveaux matériaux, appelés métamatériaux, qui pourront disposer de caractéristiques physiques encore inaccessibles aujourd'hui.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Une association pointe du doigt Amazon, qui livre toujours des produits hors hygiène et alimentaire
Coronavirus : Bill Gates va faire construire des usines pour fabriquer les 7 vaccins les plus prometteurs
Comment fonctionne la nouvelle attestation de déplacement sur smartphone ?
La nouvelle attestation de déplacement sur smartphone sera disponible le 6 avril
Coronavirus : comment l'Iran et l'Espagne gèrent la crise d'un point de vue technologique
Blue Origin pousse ses employés à développer une fusée touristique malgré le coronavirus
Le coronavirus ne booste pas le e-commerce, bien au contraire, selon la FEVAD
Et de trois ! Un nouveau prototype de Starship détruit lors d'un test de réservoir
Audi : pas de version 100 % électrique pour la berline premium A8
L'iPhone 9 s'appellerait finalement iPhone SE, et serait disponible ... demain
scroll top