Longtemps introuvable, le jeu Blade Runner est de retour via GOG (et les graphismes font rêver)

BladeRunner.jpg
© GoG

Considéré comme l'un des grands classiques du cinéma moderne et l'un des films cyberpunk les plus réussis, Blade Runner entrait en 1997 dans le monde vidéoludique au travers d'un brillant point-and-click développé par Westwood Studios - les papas de la série Command and Conquer - et édité par Virgin Interactive. Plus de deux décennies plus tard, le titre trouve enfin le chemin du dématérialisé en intégrant (non sans peine) le catalogue de GoG.

Le Blade Runner de Westwood Studios déboule, plus de vingt ans après son lancement original, sur GoG. La nouvelle est le fruit d'un effort de longue haleine alors qu'en 2003 Westwood annonçait avoir perdu le code source du jeu, compromettant dès lors toute perspective de réédition digitale officielle. Pour parvenir à intégrer ce titre de légende à leur catalogue, les polonais de GoG se sont appuyés sur les efforts d'une équipe de passionnés.


Jouer à Blade Runner sur PC est à nouveau possible... et ce n'était pas gagné

Deux obstacles barraient en effet la voie à une réédition du titre en dématérialisé. Le premier était d'ordre pratique : le code source ayant été perdu, les joueurs désireux de joueur à Blade Runner devaient donc trouver une copie physique du jeu (de plus en plus rare) ou bien se tourner vers une version craquée, proposée sous le manteau. Il était donc compliqué pour un acteur officiel de parvenir à rééditer le soft de la Virgin Interactive.

Le second obstacle était plutôt d'ordre technologique : difficile de faire fonctionner un jeu vieux de plus de vingt ans sur un PC moderne. Deux obstacles qui ont pu être dépassés grâce au dur labeur d'un collectif de développeurs. Suite à un effort communautaire, un outil d'émulation baptisé ScummVM a pu être adapté cet été au titre. Suffisamment stable, ce dernier permettait finalement, en octobre dernier, de lancer sans encombre Blade Runner sur des machines actuelles.

Reste que le jeu demeurait toujours difficile à trouver. Comme l'indique GoG dans un long billet de blog, il aura fallu huit années de travail à l'équipe de développeurs pour recompiler et reconstruire le jeu à partir de copies physiques (faute de code source). Un travail de titan qui a porté ses fruits tandis que les droits de réédition du jeu étaient négociés avec succès auprès de l'Alcon Interactive Group pour une commercialisation sur GoG. Une chouette histoire et un morceau de patrimoine vidéoludique sauvé des oubliettes.


Un jeu que l'on pensait « perdu dans le temps, comme des larmes dans la pluie »

Comme l'indique The Verge, le Blade Runner de Westwood Studios avait été très apprécié au moment de sa sortie pour sa grande fidélité vis-à-vis de l'esthétique du film éponyme de 1982 (adaptation libre du roman Les androïdes rêvent-ils de moutons électriques ? de Philip K. Dick).

Le jeu introduisait un nouveau personnage principal, Ray McCoy, un blade runner de la police de Los Angeles chargé d'enquêter sur des scènes de crimes et de traquer des réplicants, mais incluait néanmoins les voix de certains acteurs du film, dont celles de Sean Young et James Hong.

Blade Runner, le jeu, est disponible depuis peu sur GoG pour un peu plus de huit euros.

Source : The Verge
Modifié le 18/12/2019 à 21h47
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

USA : Lime lance un forfait hebdomadaire pour ses trottinettes électriques en libre-service
Cette image d’une qualité exceptionnelle révèle l’histoire du centre de la Voie Lactée
Loi contre les contenus haineux : le Sénat adopte le texte mais retire l'un de ses éléments essentiels
L'ICANN émet des doutes quant à la future vente des domaines en .org
Idée cadeau de Noël : PS4 Pro 1 To à 289,99€ + Fallout 76 et Death Stranding offert
Offre de Noël à la Fnac, une Xbox One S avec 6 jeux dont Star Wars et 2 manettes à 249,99€
Le père Noël Cdiscount propose le smartphone Samsung Galaxy A10 à 149,99€
Segway s'arme d'un scooter et d'une mobylette électriques pour l'année 2020
Haut de page