Punch-Out sur NES : le jeu de boxe de votre enfance... Avec ou sans Mike Tyson ?

18 avril 2021 à 10h10
11
Mike Tyson's Punch Out en premier plan, et Super Punch-Out sur Super Nintendo

À la fin des années 80, vous avez peut-être (sans doute) joué à un certain Punch-Out sur NES. Un jeu de boxe absolument inoubliable, à la fin duquel on pouvait affronter un certain Mike Tyson… À moins que ce ne soit Mr Dream… Explications.

En 1987, la NES de Nintendo accueille Punch-Out, un jeu de boxe adapté d’une version arcade éponyme, et qui reste aujourd’hui encore ancré dans la mémoire de nombreux joueurs. Or, dans ce titre, le « boss de fin » était un certain Mr Dream chez certains joueurs, quand chez d’autres, il s’agissait d'affronter la légende de la discipline : Mike Tyson.

Retour sur la création de ce hit, et sur le pourquoi du comment de la présence de Mike Tyson sur les premières versions du jeu.

Aux antipodes de la bataille des téraflops, de la 4K et des 60 fps, NEO·Classics vous propose un retour vers les origines du jeu vidéo. Du titre 2D en gros pixels au moins lointain jeu à la 3D hésitante, cette chronique vous invite à (re)découvrir les pépites vidéoludiques qui ont ouvert le monde au 10e art...

Knock-Out avant Punch-Out

Nous sommes au milieu des années 80, et Nintendo souhaite mettre au point un tout nouveau jeu d’arcade, à même de réitérer le succès rencontré par Donkey Kong. La mission est confiée à Genyo Takeda, general manager chez RD3, déjà à l’origine du jeu d’arcade EVR Race pour le compte de Nintendo.

Pourtant très populaire, la boxe n’est alors que très (trop) peu représentée dans le jeu vidéo, seulement à travers des titres comme Heavyweight Champ chez SEGA ou encore Boxer chez Atari. C’est donc décidé, en s'appuyant sur les progrès technologiques réalisés chez RD3, pour ce nouveau créneau à occuper, le prochain jeu de Nintendo sera un jeu de boxe, qui sera affiché sur deux écrans !

Pour le character design, Nintendo décide d’envoyer à la rescousse un certain Shigeru Miyamoto, lequel va proposer différents personnages, avant de se tourner vers le Studio Junio, qui a notamment œuvré sur Dragon Ball , pour donner vie aux boxeurs imaginés par l’étoile montante du studio. C'est ce même Shigeru Miyamoto qui explique à RD3 en quoi proposer un jeu de boxe sur deux écrans est une mauvaise idée. Le concept sera ainsi retravaillé, pour afficher l’action sur l’écran inférieur, et les stats, le temps et le score sur l’écran supérieur.

Du côté de chez RD3, on demande de l’aide à Nintendo of America pour rendre le jeu plus « attrayant » pour les joueurs, et l’équipe proposera notamment cette fameuse perspective si propre à Punch-Out (face à l'adversaire, avec le corps du personnage incarné en fil de fer). Dès 1983, certains professionnels sont invités par Nintendo à tester pour la première fois ce jeu de boxe, baptisé alors Knock-Out.

C’est le 17 février 1984 que le finalement nommé Punch-Out est officiellement lancé, en version arcade, aux Etats-Unis. Le succès est immédiat, si bien que, rapidement, une suite est mise en chantier : Super Punch-Out, avec de nouveaux personnages.

And boxing for all !

Mais si vous vous souvenez (comme moi d’ailleurs) de Punch-Out, ce n’est sans doute pas pour y avoir joué sur borne d’arcade, mais bien sur NES. En effet, dès 1985, Nintendo amorce un nouveau virage, en délaissant l’arcade pour amener le jeu vidéo directement dans le salon des joueurs. Rapidement, l'entreprise envisage donc la possibilité de porter Punch-Out sur sa console 8 bits.

Tendez l'oreille, la musique qui accompagne l'entrée sur le ring de Glass Joe est... la Marseillaise, oui oui !

Evidemment, il était impensable d’imaginer un portage « pixel perfect » de Punch-Out version arcade, sur la Famicom/NES. C’est pourquoi Nintendo décide de « réinventer » Punch-Out, tout en profitant des bienfaits d’une toute nouvelle puce incluse dans la cartouche du jeu, et permettant de « booster » la mémoire de la console.

Le studio ajoute aussi la présence d’un héros charismatique, à savoir Little Mac, plus petit et plus fragile en apparence que ses adversaires, et auquel le joueur va pouvoir s’identifier. Rappelons au passage que, dans les années 80 et jusqu’au début des années 90, la série de films Rocky était un véritable phénomène de pop-culture. Punch-Out tombait ainsi à point nommé pour combler les adorateurs du noble art.

Les joueurs et joueuses se rappelleront forcément des conseils de Doc Louis, donnés pendant les combats, de cette musique d’intro indémodable, de ces séances de footing en survêtement rose, de l'entrée sur le ring des différents adversaires…

King Hippo et son short

Côté gameplay, Punch-Out est un jeu de combat, oui, mais c’est également un jeu qui demande énormément d’observation, de réflexes, et de stratégie. De nombreux combats imposent ainsi d’attendre le bon moment pour frapper.

Pour la petite histoire, des indications étaient parfois fournies directement par le public en arrière-plan, avec par exemple un flash émanant d’un appareil photo, qui indiquait au joueur le moment idéal pour frapper.

Certains coups permettaient d’obtenir une étoile, synonyme d’un super uppercut à déclencher via la touche Start. De même, l’humour était omniprésent dans Punch-Out ; vous vous souviendrez par exemple du short tombant de ce cher King Hippo, ou encore des mimiques hilarantes de nombreux personnages. Un jeu relativement simple d'accès donc, mais suffisamment technique pour être considéré comme un « vrai » jeu de boxe, à l'époque, avec un challenge qui gagne en intensité, crescendo.

Le puissant Bald Bull

Et Mike Tyson dans tout ça ?

La version NES de Punch-Out intègre de nombreux personnages déjà présents dans la version arcade du jeu (avec quelques variantes comme le boxeur russe Vodka Popinski renommé en Soda Popinski), mais aussi quelques figures originales, comme Don Flamenco, Piston Honda ou encore le susnommé King Hippo… sans oublier un certain Mike Tyson !

En effet, pendant le portage de Punch-Out sur NES, le président
de Nintendo of America participe au Consumer Electronics Show, durant lequel il visionne un combat de boxe mettant en scène un jeune boxeur de 19 ans particulièrement prometteur : Mike Tyson.

Pour Minoru Irakawa, cela ne fait aucun doute, ce Mike Tyson ira loin, et il est impératif pour Nintendo de sceller un partenariat, non seulement pour afficher le boxeur sur la jaquette du jeu, mais aussi pour en faire un personnage à affronter dans le portage NES de Punch-Out.

Nintendo et Mike Tyson signent ainsi un contrat sur trois ans, avant que ce dernier n’accumule les ceintures mondiales.

Pour l’anecdote, dans un premier temps, en 1987, Nintendo a proposé de gagner Punch-Out via un concours et divers tirages au sort, qui ont permis à 10 000 joueurs de recevoir une cartouche dorée du jeu… mais sans Mike Tyson à bord. Le dernier combattant était alors Super Macho Man.

Il faut attendre la fin de l’année, pour que Nintendo lance enfin la version commerciale de Punch-Out, cette fois avec Mike Tyson sur la jaquette, et dans le jeu.

Fin 1989, le contrat entre Nintendo et Mike Tyson expire. Plutôt que de renouveler le contrat, autrement plus coûteux que trois ans plus tôt (sans compter les déboires personnels de Mike Tyson), Nintendo décide de relancer une nouvelle version de Punch-Out… sans le boxeur donc.

La nouvelle version dispose alors d’une toute nouvelle jaquette, sans la moindre trace du champion américain… dont la présence a également été supprimée du jeu.

À sa place, on retrouve un personnage baptisé Mr Dream. Voilà pourquoi, lors de votre enfance, vous avez pu voir passer des versions de Punch-Out avec Mike Tyson, et d’autres sans.

Punch-Out et F-Zero… Même combat ?

Après la version Arcade de 1983, puis les versions NES de 1987 et 1990, Punch-Out a également eu droit à un épisode « Super » sur Super Nintendo, en 1994, qui résonne d’ailleurs comme une suite directe de l’opus arcade de 1983, plutôt que du Punch-Out de la NES. Il faut par la suite patienter pas moins de 15 ans avant de de voir débouler un tout nouvel opus, cette fois sur Wii, en 2009.

Désormais, on se demande encore si Big N proposera un jour un nouvel opus de cette franchise très appréciée par les joueurs mais qui, comme F-Zero, ne semble pas franchement figurer dans le « top priorité sur la shopping list » de Nintendo…

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
11
7
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Economisez 83% avec le deal de CyberGhost VPN
Electronic Arts annonce son événement estival et snobe l'E3 2021
WD Blue 1 To : boostez votre PC avec ce SSD M.2 à moins de 100€ sur Amazon
Cette double clé USB SanDisk Ultra 256 Go est vraiment pas chère sur Amazon
Android : Oppo envisagerait de proposer 4 années de mise à jour
Test de Subnautica Below Zero : la profondeur des grands jeux
Kodi 19.1 est dispo : des correctifs à gogo, de la vidéo au réseau
Un Porsche Macan tout électrique à venir, à côté d'un nouveau modèle thermique
Sony WF-1000XM3 : le top des écouteurs sans fil au meilleur prix sur Amazon
Faux avis Amazon : la firme bannit les produits Aukey de son catalogue
Haut de page