Ubisoft attaque Google et Apple en justice, dénonçant un plagiat de Rainbow Six: Siege

18 mai 2020 à 10h33
0
Rainbow-Six-Siege ©Ubisoft / Steam
© Ubisoft / Steam

L'éditeur français de jeux vidéo français a porté plainte contre les deux géants américains, qui hébergent sur leurs boutiques respectives le jeu Area F2, dont les similitudes avec son FPS multijoueurs ne manqueraient pas.

Développé, édité puis sorti en fin 2015 par Ubisoft, Tom Clancy's Rainbow Six: Siege est un succès dont on ne peut pas douter. Le jeu de tir, qui possède une solide base de 55 millions de joueurs enregistrés, demeure toujours l'un des dix titres les plus sollicités sur Steam, avec un pic à 115 000 gamers connectés en simultané entre dimanche et ce lundi. Et le jeu semble avoir inspiré EJoy, filiale d'Alibaba dédiée à la création de jeux vidéo.

Une plainte déposée contre Apple et Google

La société EJoy, acquise par le mastodonte chinois Alibaba en 2017, a développé le jeu pour smartphones Area F2, aujourd'hui dans le collimateur d'Ubisoft, qui accuse le studio d'avoir livré une copie quasi conforme de Rainbow Six: Siege (R6S). Celui-ci accueille encore autour de 3 millions de joueurs chaque jour. Un bon plagiat des familles qui a conduit Ubsioft a déposé une plainte contre Google et Apple devant un tribunal fédéral de Los Angeles, vendredi 15 mai.

Selon Ubisoft, qui a déjà eu à subir un exercice 2019/2020 financièrement difficile (baisse de son chiffre d'affaires de 24%, à 1,53 milliard d'euros), Area F2 est « une copie quasi conforme de Rainbow Six: Siege, c'est incontestable. Tous les aspects du jeu sont tirés de R6S, de l'écran de sélection des opérateurs à l'écran de score final, et tout ce qu'il y a entre les deux », comme indiqué dans la plainte relayée par nos confrères américains de Bloomberg.

Ubisoft veut que Area F2 disparaisse de l'App Store et du Play Store

Au-delà du plagiat qui semble plutôt évident et pas vraiment discret au regard de la masse de commentaires faisant aussi ce parallèle, ce qui chagrine Ubisoft, c'est que le jeu soit proposé sur l'App Store et le Play Store, les boutiques d'Apple et Google. Area F2 est en ligne depuis le mois dernier sur ces deux plateformes.

Le studio français souhaite évidemment voir le jeu de tir mobile disparaître des deux boutiques numériques, via lesquelles il est disponible gratuitement. D'autant plus qu'il indique avoir dans un premier temps prévenu les deux géants américains, qui ont choisi de snober l'éditeur tricolore.

Ubisoft se place donc dans l'attente d'une décision favorable et d'une réaction positive de Google et Apple. Les doutes sont toutefois permis au sujet des intentions d'EJoy, quand on sait que la plateforme a été rachetée en fin 2017 par Alibaba et que l'entreprise a réagi en indiquant que le jeu était développé depuis… deux ans. Sans oublier que R6S n'existe pas sur Android et iOS.

Source : Bloomberg

Modifié le 18/05/2020 à 10h52
11
9
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Les actualités récentes les plus commentées

Vraiment efficace le toit solaire de Tesla ? Une famille fait le bilan après trois mois d'utilisation
Amazon : des hackers auraient réussi à contourner la double authentification
Les émissions de CO2 dues à l'automobile ont encore augmenté en 2019, la faute aux SUV
Contenus racistes et haineux : LEGO retire à son tour ses publicités des réseaux sociaux
LDLC : l'e-commerçant high tech Lyonnais annonce officiellement la semaine de 32 heures dès 2021
Reddit bannit un forum pro-Trump, accusé de promouvoir la haine, Twitch suspend sa chaîne
Selon Epic Games, la PS5 est
53 millions de tonnes de déchets électroniques en 2019, un record pas très glorieux
Pour Steve Sinofsky, ex boss de Windows, le Mac sous ARM sera
Airbus officialise la suppression de 5 000 emplois en France, 15 000 au total

Notre charte communautaire

  • 1. Participez aux discussions
  • 2. Partagez vos connaissances
  • 3. Échangez vos idées
  • 4. Faites preuve de tolérance
  • 5. Restez courtois
  • 6. Publiez des messages utiles
  • 7. Soignez votre écriture
  • 8. Respectez le cadre légal
  • 9. Ne faites pas de promotion
  • 10. Ne plagiez pas
  • Consultez la charte
scroll top