France Télévisions lance Okoo, une plateforme numérique destinée aux enfants

05 décembre 2019 à 16h09
0
okoo francetv

France Télévisions vient de présenter Okoo, un service de VOD pour les enfants âgés de 3 à 12 ans, qui s'inscrit dans la nouvelle stratégie numérique du groupe. Okoo viserait ainsi à compenser en partie la perte à venir de France 4.

Alors que France 4 doit disparaître de la TNT courant 2020 et qu'on attend toujours Salto, le groupe France Télévisions s'apprête à lancer ce 9 décembre 2019 une nouvelle plateforme : Okoo, une proposition pour la jeunesse.

Okoo, la nouvelle référence jeunesse du service audiovisuel public

Okoo est un service qui regroupe les contenus à destination des enfants, diffusés sur France 3, France 4 et France 5. L'objectif de la plateforme est donc surtout de centraliser les programmes jeunesse disponibles sur les chaînes du groupe, en les accompagnant toutefois avec quelques productions originales pensées exclusivement pour Okoo.

À sa sortie, ce sont environ 2 500 contenus qui seront proposés. Ce nombre devrait ensuite passer à 4 000 au fur et à mesure du développement du service. Le visionnage sur Okoo est gratuit et sans publicité. Les applications Android et iOS pourront être téléchargées sur le Play Store et l'App Store quelques jours après le lancement, à partir du 12 décembre.

Côté fonctionnalités, on retrouve un filtre permettant de mettre en avant certains contenus et, au contraire, d'en masquer d'autres, en fonction de l'âge de l'enfant. Un code parental permet en outre d'empêcher les enfants de sortir de l'application pour traîner sur d'autres plateformes par forcément adaptées. Enfin, une option de contrôle du temps de visionnage a été prévue par les concepteur du service.

Suffisant pour remplacer France 4 ?

Reste que l'arrivée d'Okoo ne suscite pas un grand enthousiasme pour le moment. Le nombre d'heures consacrées aux programmes jeunesse à la télévision va drastiquement diminuer à partir de l'année prochaine avec la suppression de France 4, poussant ainsi les enfants vers le numérique.

Surtout, les producteurs et créateurs, notamment des séries d'animation, font la moue. Ils craignent qu'à terme, leur cahier de commandes pour France Télévisions ne soit pas aussi rempli qu'auparavant. Et que la rémunération pour les contenus diffusés exclusivement sur le web soit revue à la baisse par rapport à celles due aux programmes diffusés le chaînes TV du groupe.

Source : Le Monde
0
1
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

Voitures électriques : le réseau de chargeurs Ionity facturera désormais au kWh
Taxation du numérique : après une discussion Macron/Trump, la taxe provisoirement suspendue
HP désactive vos cartouches d’encre à distance en cas de résiliation à son service d’abonnement
Réforme de l'audiovisuel : du cinéma chaque jour de la semaine sur les chaînes gratuites ?
Démarchage téléphonique : plusieurs associations lancent une pétition pour y mettre fin
La police va pouvoir extraire toutes les données de vos smartphones en 10 minutes chrono
La baisse de prix sur les cartes graphiques Nvidia GeForce RTX 2060 est officielle !
Kaamelott : un premier teaser et une date de sortie avancée pour le film
Lucid Air : la berline électrique concurrente de la Model S ouvre ses précommandes en France
Netflix se bat contre Disney+ à coup de Google Trends : The Witcher y exploserait The Mandalorian

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top