Ego-surfing : les Français adeptes de la recherche de leur nom sur Internet

26 novembre 2014 à 11h20
0
Une étude Ipsos commandée par Bing révèle que les Français sont adeptes de l'ego-surfing, soit la démarche de taper leur propre nom dans un moteur de recherche.

Alors qu'il y a quelques jours, nous vous conseillions de faire une recherche avec votre nom dans Google pour avoir une petite idée des infos qui circule sur vous, il semblerait que, pour un grand nombre, vous n'ayez pas attendu cette recommandation. En effet, une étude Ipsos publiée mardi révèle que « 71% des Français utilisateurs d'Internet se sont déjà recherché sur Internet et 28% le font plus d'une fois par an. » Elle a été réalisée auprès d'un panel de 1030 Français âgés de 16 ans et plus.

Cette démarche, qualifiée d'ego-surfing, est davantage prisée des jeunes : on apprend que 5% des 25-34 ans font au moins une recherche quotidienne sur eux, tandis que 53% des 15-24 ans se focalisent principalement sur la recherche de photos où ils apparaissent. Des pourcentages qui tombent à 2% et 34% lorsqu'on interroge le panel dans sa globalité.

De la curiosité plus qu'autre chose

Néanmoins, pour la majorité des personnes qui pratiquent l'ego-surfing, il s'agit plus de satisfaire leur curiosité qu'autre chose. Ce constat concerne 51% des personnes interrogées, tandis que 21% réalisent la démarche avec une certaine inquiétude de voir des éléments compromettants apparaître.

28% des personnes interrogées se disent « rassurées » des résultats de recherche les concernant, 7% se déclarent « déçues » et 3% carrément « honteuses ». Les hommes sont plus souvent satisfaits que les femmes, qui sont, quant à elles, plus facilement inquiètes (20% contre 14% des hommes).

Mais se chercher soi-même sur Internet peut également servir des intérêts professionnels. C'est d'autant plus vrai dans le cas des chômeurs, dont 26% ne pratiquent l'ego-surfing que dans un but professionnel. La principale crainte des chômeurs est d'être confondu avec quelqu'un d'autre (29%), ce qui peut potentiellement leur porter préjudice lors d'une recherche d'emploi.

0320000007776841-photo-recherche-sur-internet.jpg

Et les autres, alors ?

Mais les internautes français ne se contentent pas de faire des recherches sur eux-mêmes, ils scrutent également les résultats de personnes de leur entourage. 28% ont déjà cherché leur compagne/compagnon, ou ex, sur la Toile, et 17% une personne qui leur plaisait. Un pourcentage qui monte à 29% pour les célibataires.

Côté pro, 12% ont déjà fait une recherche sur leur patron et 11% sur un potentiel employeur. Un quart des personnes interrogées ont déjà scruté les infos concernant un collègue.

Enfin, plus étonnant, les parents ne sont pas particulièrement adeptes de la recherche en ligne concernant leurs enfants. 15% seulement ont déjà fait une recherche de ce type pour un enfant de moins de 18 ans. A 27%, ils éprouvent de la satisfaction face au résultat, bien loin devant l'inquiétude. Par contre, les enseignants font fréquemment l'objet de recherches en ligne.

Bien maîtriser sa e-réputation

Si faire de l'ego-surfing est l'occasion de faire un bilan de ce qu'on trouve sur soi sur Internet, il ne faut pas oublier qu'il est possible de contrôler et surveiller de manière concrète les résultats de recherche. Ne pas publier trop d'informations sur les réseaux sociaux, ni dévoiler des données publiquement sont des pistes pour éviter des mauvaises surprises. Vous pouvez consulter notre dossier Vie privée : faites un check-up complet pour en apprendre plus sur le sujet.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Un démantèlement des GAFA ?
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le trou noir au centre de notre galaxie semble avoir de plus en plus faim
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top