10 bandes dessinées à dévorer pendant le confinement

06 novembre 2020 à 19h01
9

S’il y a une chose dont on a tous envie pendant le confinement, c’est bien de se changer les idées. Nous sommes peut-être coincés chez nous, mais c’est l’occasion de prendre le temps de découvrir de belles oeuvres !

Voici une sélection de bonnes bandes dessinées à lire pendant le confinement, de préférence en allant les acheter chez un libraire indépendant en click and collect.

L’ Âge d’Or, Cyril Pedrosa et Roxanne Moreil (2018-2020)

Le roi est mort et sa fille, Tilda, est appelée à lui succéder sur le trône. Mais c’est compter sans son petit frère, qui décide de fomenter un coup d’état pour prendre sa place. Envoyée en exil, Tilda s’échappe et devient une fugitive, déterminée à retrouver sa couronne. Parcourant le royaume dans la clandestinité, Tilda réalise que le peuple n’a que faire de leurs histoires. Tous parlent de l’âge d’or, ce temps où il n’existait ni cerfs ni seigneurs et où tous étaient égaux…

L’âge d’or, c’est un diptyque aux pages somptueuses parées d’un dessin d’inspiration médiévale, avec un trait pourtant moderne. Derrière le contexte médiéval se cachent des thématiques très actuelles comme la remise en question du pouvoir en place, la démocratie et le libre-arbitre. Pedrosa et Moreil, auteurs militants, insufflent un vent de révolte dans votre esprit, dans une œuvre à la fois magnifique et très juste.

L’Homme Gribouillé
, Serge Lehman et Frederik Peeters (2018)

L’Homme Gribouillé c’est l’histoire de trois femmes sur trois générations, mais aussi d’un bien étrange secret de famille… Betty, la mère, Clara, la fille, et Maud, la grand-mère, vivent une vie plutôt agréable à Paris, portées par le confortable revenu d’autrice à succès de Maud. Mais lorsque cette dernière meurt soudainement, tout s’écroule. Clara a à peine le temps de comprendre ce qui se passe, qu’un homme affublé d’un masque tente de forcer l’appartement pour récupérer quelque chose. La mère et la fille ignorent qu’elles sont désormais prises dans un engrenage impliquant des forces qui les dépassent complètement.

Cette oeuvre est captivante sur tous les plans. Le scénario bien ficelé de Serge Lehman nous emmène de surprises en surprises et traite de thématique inattendues avec beaucoup d’habileté. Quant au dessin de Frederik Peeters, il est très facile à lire si bien que même ceux qui n’ont pas l’habitude de la bande dessinée s’y retrouveront. Tout en restant accessible, l’artiste ose des choix originaux : une scène par exemple, est représentée entièrement à la première personne.

Scott Pilgrim, Bryan Lee O'Malley (2019)

Vous avez aimé le film Scott Pilgrim réalisé par Edgar Wright, mais vous n’avez jamais lu la BD dont il est adapté ? C’est le moment ! Ce comics scénarisé et dessiné par Bryan Lee O’Malley est un pur plaisir, drôle, léger et accessible, exactement le rayon de soleil dont on a besoin en ce moment. Scott est un garçon un peu nul qui joue dans un groupe de rock plutôt mauvais. Lorsqu’il rencontre la belle Ramona Flowers, il n’a plus qu’une obsession : sortir avec elle ! Sauf qu’il va d’abord devoir combattre et vaincre les sept ex maléfiques de Ramona.

Scott Pilgrim c’est un concentré de folie et d’humour mélangé à des références geek qui feront le bonheur des fans de jeux vidéo. Si vous avez déjà vu le film, ne vous empêchez pas de lire le comics : en six tomes, il prend le temps de plus développer les personnages, et il vous propose de belles doses de tranches de rire. La série est maintenant disponible en doubles tomes, ce qui fait au final trois gros volumes à dévorer.

Ces jours qui disparaissent
, Timothé le Boucher (2017)

Lubin est un jeune garçon qui vit au jour le jour, acrobate dans une compagnie de spectacle vivant. Il aime sa vie, il a plein d’amis, bref, tout va bien. Sauf qu’un jour, Lubin prend conscience d’une chose surprenante : il a sauté un jour. La veille, personne ne l’a vu, comme s’il avait dormi un jour complet. Avec le temps, le phénomène se répète et il comprend avec effroi qu’une autre personnalité prend possession de son corps un jour sur deux.

Si le concept peut sembler fantastique, Timothé le Boucher en appelle avec cet album à des questionnements très réalistes. Quelle personne veut-on devenir ? Comment être honnête avec soi-même ? Et surtout comment être sûr qu’on ne passe pas à côté de sa vie ? L’oeuvre est captivante mais aussi très introspective, et il y a de fortes chances que vous finissiez votre lecture avec un drôle de sentiment.

Rouge
, Florent Maudoux et Sourya (2017)

Connaissez-vous Freaks’ Squeele ? Cette série créée par Florent Maudoux compte sept tomes mais aussi tout un tas de spin-off, dont Rouge. Et c’est de cette oeuvre dont j’ai choisi de vous parler. Rouge est une préquelle à Freaks’ Squeele, mais qui peut se lire indépendamment de la série principale. On suit l’histoire de Xiong Mao, lycéenne, fille du chef d’un redoutable gang de yakuzas. D’ordinaire solitaire, elle fait la connaissance de Sélène, une touchante jeune fille à qui elle va peu à peu s’attacher.

Dans Freaks’ Squeele, Xiong Mao se rend à la F.E.A.H., une université pour personnes dotées de super-pouvoirs, alors qu’elle-même n’en a pas. Sélène quant à elle est capable de se transformer entièrement en eau. Ne vous y trompez pas : Rouge n’est pas qu’une simple histoire de lycéennes. Comme toujours avec Florent Maudoux, action, rebondissements et combats épiques seront aussi de la partie. Le tout est sublimé par le dessin à l'aquarelle de Sourya. Un vrai bijou, d’abord paru en trois tomes puis dans une version intégrale de toute beauté.

Le Dernier Atlas
, Vehlmann, De bonneval, Blanchard et Tanquerelle (2019-2020)

Amateurs d’uchronies, Le dernier atlas est pour vous ! Dans cette série, des robots géants ont été construits sous Mitterrand, appelés les Atlas. Utilisés principalement pour construire des immeubles, ils ont peu à peu sombré dans l’oubli. De nos jours, Ismaël est lieutenant d’une branche de la pègre française. Appelé par son patron au Maroc, il a soudain une mystérieuse révélation en plein milieu du désert de Tassili. Il doit aller récupérer le George Sand, dernier Atlas existant, abandonné dans un bidonville en Inde. Cette intuition serait-elle liée aux étranges phénomènes qui ont lieu dans le désert depuis quelques jours ?

Le dernier Atlas est une série ambitieuse qui réussit son pari. Portée par une équipe artistique conséquente (Vehlmann, De bonneval, Blanchard et Tanquerelle), composée de plusieurs volumes épais dans un style ligne claire plutôt traditionnel, le projet aurait pu se révéler bancal. Mais il n’en est rien : on dévore Le dernier Atlas comme une série captivante, bourrée d’idées novatrices et de références historiques. Un pur plaisir dont les deux premiers volumes sont déjà disponibles. Le troisième et dernier tome n’est pas encore sorti.

Lastman, Balak, Vivès et Sanlaville (2013-2019)

Lors du premier confinement, plusieurs libraires ont raconté que des passionnés étaient venus leur acheter des séries entières de mangas (souvent composées de plusieurs dizaines de tomes) pour être sûrs d’avoir de quoi s’occuper pendant ces longues journées. Si vous aussi vous avez envie d’acquérir une série entière pour vous y plonger et ne plus penser à rien d’autre, il y a Lastman !

Cette série portée par Balak, Vivès et Sanlaville se déroule dans un monde d’inspiration médiévale. Le jeune Adrian est déterminé à se mesurer aux plus grands lors du tournoi de combat à main nue. Mais il lui faut un partenaire et personne ne veut faire équipe avec lui… c’est alors que débarque Richard Aldana, un drôle de type vêtu d’une veste en cuir qui n’a vraiment pas l’air du coin. C’est ainsi que débute une aventure haletante nourrie d’une riche galerie de personnage et de rebondissements surprenants. Si la BD vous plait, vous pourrez également dévorer la série animée disponible sur Netflix ! Préquel de la saga papier, elle est aussi de top qualité.

Dans la combi de Thomas Pesquet
, Marion Montaigne (2017)

Et si on quittait cette planète où plus rien ne tourne rond pour s’offrir un petit tour dans les étoiles ? Marion Montaigne est une pro de la vulgarisation en BD, autrice du blog Tu mourras moins bête. Lors de sa rencontre avec Thomas Pesquet, le spationaute n’est pas encore parti dans l’espace. Elle lui propose alors de le suivre dans ses préparations, et découvre ainsi l’univers du voyage dans l’espace.

Avec humour et pédagogie, Marion Montaigne raconte ainsi toute la préparation de A à Z, mais aussi le voyage proprement dit et comment se déroule la vie à bord de l’ISS. C’est passionnant, et on fait le plein d’anecdotes amusantes qu’on à ressortir lors des prochaines visios avec les copains (oui bon, on sociabilise comme on peut…).

PTSD, Guillaume Singelin (2019)

Dans une cité fourmillante d’activité, June vit au ralenti. Rentrée de la guerre, cette ancienne sniper aux cheveux roses est traumatisée par ce qu’il y a vu et vécu. Comme beaucoup d’autres vétérans, elle est à la rue, accro à tout un tas de substances et psychologiquement détruite. Au fil de ses rencontres, avec un vieil homme et son chien ou encore une mère célibataire toujours prête à aider, June va peu à peu s’éveiller…

PTSD est vraiment une BD à part. Guillaume Singelin signe ici le dessin et le scénario : côté dessin, les cases sont bourrées de détails et les couleurs lumineuses tranchent avec les sujets très sombres abordés. Côté récit, on prend le temps de s’attacher à June, de découvrir petit à petit ce qu’elle a vécu à la guerre. PTSD est un récit tout en nuances, pas du tout manichéen et vraiment malin. Une pépite, qui a d’ailleurs eu droit à une seconde édition tout aussi belle que la première.

Persepolis, Marjane Satrapi (2017)

On finit avec un classique, mais quel classique ! Écrite et dessinée par Marjane Satrapi, la BD Persepolis a été adaptée en film animé, co-réalisé par l’autrice. Œuvre autobiographique, elle nous emmène à la rencontre de la jeune Marjane, née en Iran et encore enfant durant la révolution qui mènera à la chute du Shah. Au cœur de ces événements bouleversants, Marjane va vivre la dictature, l’arrestation arbitraire de certains de ses proches, les bombardements…

L’histoire se déroule sur plusieurs années, et nous permet de la voir grandir, construire son opinion, avoir peur mais aussi apprendre. D’abord publiée en plusieurs tomes, la BD est également disponible dans une belle intégrale tout simplement captivante.

Et vous, avez-vous acheté des bandes dessinées pour mieux vivre ce confinement ? Si oui, lesquelles ?

9
11
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Comment contrôler vos données personnelles sur smartphone ?
Black Friday Week : les meilleures offres à saisir jusqu'à ce soir minuit
Hors-série du Veilleur d’écran[s] : 20 séries feel good pour garder le sourire le dimanche soir
Test Klipsch Cinema 600 : une barre de son très portée sur les basses
A quelques heures de la Black Week, la tablette Samsung Galaxy Tab A à prix cassé
Un pack PlayStation avec une manette Dualshock 4.0 + Uncharted: The Lost Legacy en promo
A la découverte de la planète naine Ceres et son énigmatique tache blanche
Le casque sans fil JBL T460 BT à moitié prix avant le Black Friday
Prêt à changer de PC portable ? Découvrez les meilleurs modèles de l'année
Bon plan : le boîtier Philips Hue Play + 2 lampes connectées à prix choc ce dimanche
Haut de page