Snappy Ubuntu Core : Canonical s'invite sur les objets connectés

le 20 janvier 2015 à 17h14
0
Avec sa distribution GNU/Linux Ubuntu, l'éditeur Canonical s'invite sur l'Internet des objets : il présente Snappy Ubuntu Core.

00E6000007863755-photo-snappy-ubuntu-core.jpg
Canonical annonce officiellement son arrivée sur l'Internet des objets avec Snappy Ubuntu Core, un OS serveur qui promet d'apporter une stabilité et une sécurité pour les appareils du quotidien capables de se connecter à Internet. L'éditeur explique que les développeurs auront la possibilité de personnaliser entièrement cette plateforme selon leurs besoins.

Les objets connectés disposeront du même OS et des mêmes interfaces de programmation que sur le serveur. Cela signifie que les développeurs seront en mesure d'effectuer des changements, puis de les tester avant de les déployer sur tous les appareils. Un nouveau gestionnaire de paquets sera introduit, qui permet de restaurer automatiquement le système en cas de problème.

Côté serveur Snappy Ubuntu Core peut être aussi bien déployé sur Windows Azure, Amazon EC2 ou Google Compute Engine. Par ailleurs, les développeurs pourront concevoir des Snap apps fonctionnant de manière sécurisée dans un mode de sandboxing. Le système nécessite un processeur cadencé au minimum à 600 Mhz et 128 Mo de mémoire vive (dont 40 Mo utilisés par l'OS) et 4 Go de stockage.

Ubuntu Core est déjà utilisé dans un certain nombre de projets, par exemple dans le domaine de la robotique. La fondation Open Source Robotics souhaite notamment dynamiser le marché avec des protocoles ouverts. De son côté, Erle Robotics en fait usage au sein de son drone Erle-Copter.

Ces travaux de R&D ont été entrepris par la division mobile de Canonical qui repense, en parallèle, les ambitions de la société sur le secteur du smartphone. De nouvelles annonces en la matière devraient être formulées dans le courant du mois prochain.

Interrogé par nos soins en décembre 2013, le fondateur de Canonical Mark Shuttleworth présentait déjà ses projets pour l'Internet des objets :

« Nous parlons des PC, du smartphone ou de la télévision parce que ce sont des choses visibles et concrètes, mais quid du petit boitier sur le toit ? Celui qui se trouve derrière le réfrigérateur ? L'autre placé dans la voiture ? Et tous ces capteurs, ces agrégateurs de données, cet Internet des objets ? Ces derniers peuvent faire tourner un système embarqué ou classique ».


Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Mots-clés :
Ubuntu Wearables
Cet article vous a intéressé ?
Abonnez-vous à la newsletter et recevez chaque jour, le meilleur de l’actu high-tech et du numérique.
Sélection Clubic VPN 2019

Les dernières actualités

Alors que Google abandonne ce marché, Huawei présente deux nouvelles tablettes sous Android
La mémoire informatique universelle pourrait révolutionner la consommation des data centers
Google Duo permet désormais de partager des photos dans ses messages
Le Bitcoin continue sa course folle et dépasse les 10 000$
Flight Simulator supportera le contenu créé par la communauté
Airbnb organise un hackathon à Paris pour recruter les meilleurs développeurs
Gears 5 : Microsoft fait la démo du mode construction et confirme l’absence de season pass
🔥 Soldes 2019 : les meilleurs bons plans, réductions et promotions chaque jour !
Test : Inokim Light 1, une trottinette robuste et fiable, mais trop chère
Une cyberattaque américaine aurait paralysé des dispositifs de contrôle militaires iraniens
scroll top