Au moins 20 % des tendances sur Twitter seraient créées par des bots

15 juin 2021 à 12h35
5
histoire de Twitter

Une recherche de l'EPFL (École Polytechnique Fédérale de Lausanne) a découvert qu'au moins 20% des tendances globales sur Twitter existaient à cause de bots.

L'EPFL s'est concentrée à la base sur les tendances en Turquie, ce qui lui a permis de découvrir une vulnérabilité dans l'algorithme qui affecte les tendances de façon globale.

Des sujets de discussion fabriqués en grande partie par des bots

Les tendances Twitter sont généralement un bon marqueur pour connaître les sujets populaires du moment. Pour les définir, le réseau social utilise un algorithme qui se base sur les hashtags et mots-clés utilisés régulièrement. Leur influence dans notre quotidien est telle que plusieurs journaux n'hésitent pas à écrire des articles en s'appuyant sur des tendances populaires pour traiter ce qu'ils pensent être un point de discussion intéressant des internautes.

Cependant, un papier de l'EPFL a permis de découvrir que plusieurs de ces tendances sont intégralement fabriquées par des bots, à l'aide d'un mélange de faux comptes et de comptes compromis. Ses recherches se sont concentrées en premier lieu sur les tendances locales en Turquie, lui permettant de découvrir que 47 % d'entre elles provenaient de bots. Mais les auteurs de la recherche sont allés plus loin, affirmant que 20 % des tendances globales étaient entièrement fabriquées par de faux utilisateurs.

Ces fausses tendances impliquent souvent des scams ou du phishing , mais aussi, plus grave, de la désinformation, des slogans politiques et des messages haineux envers des populations vulnérables. « L'un des hashtags manipulés que nous avons trouvés et qui a été mis en avant dans les tendances artificiellement était #SuriyelilerDefolsun, qui peut se traduire par "Syriens, dégagez" et qui a été repris par plusieurs articles de journaux, sur d'autres réseaux sociaux et dans des papiers académiques. En réalité, il a été complètement fabriqué », a expliqué Rebekah Overdof, une autrice du papier.

Un algorithme qui prend en compte les tweets supprimés

Cette manipulation est possible grâce à deux mécaniques. En premier lieu, l'utilisation de comptes légitimes mais compromis à cause d'une application malveillante ou d'identifiants dérobés. Comme souligné par
Tugrulcan Elmas, l'un des auteurs du papier, les utilisateurs de ces comptes ne savent pas forcément qu'ils sont utilisés par des bots ou s'ils sont au courant, ils ne savent pas comment stopper cela. Mais dans tous les cas, ils continuent d'utiliser leur compte, donnant une fausse impression de légitimité.

L'autre mécanique est une vulnérabilité présente dans l'algorithme de Twitter. En effet, celui-ci prend en compte les messages supprimés pour définir les tendances, permettant aux bots de créer des tweets avec le mot-clé qu'ils souhaitent mettre en avant, pour les supprimer peu de temps après, laissant par la suite les véritables internautes s'emparer d'un point de discussion fabriqué de toute pièce.

« Entre juin 2015 et septembre 2019, nous avons découvert 108 000 comptes de bots impliqués », a déclaré Elmas. « Notre recherche est la première à mettre en évidence une manipulation des tendances Twitter à cette échelle », a-t-il ajouté. Les chercheurs ont alerté la société, qui a une première fois refusé de faire des changements avant de simplement les ignorer par la suite.

Source : TechXplore

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
5
6
Goodbye
De l’astrosurfing, une vidéo intéressante sur le sujet pour ceux que ça intéresse :<br />
MisterDams
Il y a aussi la survalorisation des TT par des capteurs d’audience… On voit souvent des messages qui n’ont rien à voir avec le hashtag mais qui exploitent les trending topic pour se promouvoir dans la recherche.<br /> Ça augmente artificiellement leur représentation.<br /> De toute façon ça se voit au quotidien que c’est bidon, y’a qu’en cas d’énorme événement que ça a du sens, sinon un groupe d’ado avant les cours peut facilement prendre le «&nbsp;contrôle&nbsp;» des tendances.
bmustang
les réseaux sociaux sont des montagnes de poubelles, c’est pire que la pollution
nicgrover
Sans compter le «&nbsp;brainwashing&nbsp;» à grande échelle…
jcc137
Qu’il soit fabriqué par un bot, ou diffusé par un humain, si le sujet est intéressant, il produira des fils de discussions. Si l’info est fausse, elle s’annihilera d’elle-même.<br /> Exemple d’actualité relatif à la covid19 dont le coronavirus échappé d’une usine chinoise suscitait tant de doutes que personnes ne voulait se faire vacciner. Aujourd’hui la moitié de la population française est vaccinée.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Ce weekend semble particulièrement bien choisi pour souscrire à cette licence NordVPN !
Top 5 des applications à tester sur son smartphone cette semaine !
Forfait mobile : payez ce que vous consommez avec cette offre Prixtel
La part de mineurs dans l'audience de Pornhub est impressionnante, selon le rapport du Sénat
Entre micmacs financiers et idéologiques, que révèlent les messages d'Elon Musk exposés par le procès Twitter ?
Greenpeace investit 1 million de dollars dans une campagne pour changer le Bitcoin
La carte d'identité numérique commence son déploiement sur iOS
David Elbaz, la course aux galaxies les plus lointaines avec le télescope James Webb
Découvrez les nouvelles voix de Google
Après Netflix, le CPF, Ameli... cette nouvelle arnaque par SMS concerne la vignette Crit'air
Haut de page