Musique : Google étoffe son catalogue en Europe

Google vient de signer un accord lui permettant d'étoffer son catalogue de musique récemment introduit au sein de Google Play.

00DC000004908678-photo-logo-google-music-beta.jpg
Disponible depuis une semaine en France, le service de musique de Google est déjà en passe de s'étoffer. En effet, la firme de Mountain View vient de signer un contrat avec le groupe Armonia. Plus précisément il s'agit de l'une des plus grosses alliances de maisons de disques au monde qui gère les droits d'auteurs de différents artistes en France, en Espagne, en Italie ou au Royaume-Unis. Google vient donc d'obtenir des droits d'accès à 5,5 millions de titres dans 35 pays.

L'Associated Press rapporte les propos de Catherine Kerr-Vignale, porte-parole de la SACEM, qui explique que contrairement à Apple ou Amazon, qui négocient des droits par pays, Google a réussi à mettre en oeuvre un contrat global. Le catalogue proposé par Google Play, déjà bien fourni aux Etats-Unis, devrait donc s'enrichir dans les autres pays. Reste à savoir si Google saura faire face à la concurrence. Rappelons qu'Amazon a récemment lancé son Kindle Fire dans l'Hexagone ; le cyber-marchand devrait ainsi lancer son bouquet de services multimédia auprès des consommateurs.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Brave, Minds, Filecoin... Les blockchains et les crypto-monnaies comme alternatives aux GAFA ?
Test Intel Rocket Lake-S :  le Core i5-11600K s'en sort très bien, le i9-11900K un peu moins
Les tweets de Trump en vente sous forme de NFT pour des bonnes causes (qu'il détestait)
Les meilleures applications Twitter pour Android
Test Samsung Galaxy S21 : peu de nouveautés, mais un smartphone très abouti
Les messageries décentralisées, de vraies alternatives à WhatsApp ?
Forfait mobile : quels sont les offres les plus compétitives du moment ?
Bookeen Notéa VS Likebook P10 : duel au sommet pour la lecture grand format
Ant Group réfléchit à comment se séparer de Jack Ma, pour calmer Pékin
PlayStation : un changement de stratégie préjudiciable pour l'avenir de la PS5 ?
Haut de page