Google : les réseaux sociaux renforcent la vie privée

27 janvier 2012 à 18h28
0
0096000004280404-photo-google-camera-sq.jpg
Alors que Google s'acharne à promouvoir son réseau Google+ et vient d'uniformiser sa politique en matière de confidentialité, un chercheur de la société s'apprête à démontrer que les réseaux sociaux renforcent la vie privée des internautes.

Dans une recherche qui sera présentée le mois prochain, le chercheur Jessica Staddon explique en préambule : « dans cet argumentaire nous affirmons que les médias sociaux permettent d'avoir une meilleure perception de soi-même et des autres, et de ce fait, renforcent la vie privée ».

Dans le document en question, il est expliqué que l'une des notions clés relatives à la vie privée d'une personne repose sur la manière dont les autres perçoivent cette dernière. Jessica Staddon ajoute que la pratique du Vanity Search, c'est-à-dire le fait de rechercher son nom au sein des moteurs de recherche, est une pratique courante de plus en plus répandue avec la multiplication des réseaux communautaires. Si la pratique peut paraître quelque peu narcissique, une étude menée sur 200 internautes âgés entre 24 et 45 ans, révèle que plus de la moitié des participants effectuent ce type de recherche afin de vérifier si les résultats retournés pourraient leur porter atteinte.

Jessica Staddon ajoute que les intégrations des fonctionnalités sociales au sein des moteurs de recherche, comme les +1 de Google et les Like de Facebook contribuent également à renforcer sa vie privée. L'employé de Google explique que le partage permet à l'internaute de contrôler davantage « son image et donc sa vie privée » en choisissant ce dont il a envie de publier au sein des moteurs.

On l'aura compris, l'étude en question mélange donc deux notions bien distinctes : la vie privée de l'internaute et le contrôle de son image. Aussi l'on pourrait s'interroger sur la manière dont le Vanity Search associé aux réseaux communautaires permet d'affirmer que ces services renforcent bel et bien la vie privée des internautes. Cette pratique vise justement à mettre en évidence les publications privées accidentellement échappées des réseaux, révélant par la même occasion les dysfonctionnements de ceux-ci...

Reste à savoir quelles seront les réactions sur ce papier. D'après nos confrères d'InformationWeek, il sera présenté lors de la conférence CSCW 2012. Les anglophones retrouveront l'argumentaire dans son intégralité ci-dessous.

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0
0
Partager l'article :

Les actualités récentes les plus commentées

La justice allemande demande à Tesla de mettre en pause la construction de sa Gigafactory
Une taxe sur chaque connexion aux réseaux sociaux, pour remplacer la redevance TV ?
L'éolien a, en 2019, fourni 15% de l'électricité consommée en Europe
Airbus : les USA augmentent nettement les taxes douanières sur les avions européens
Il y a maintenant 300 satellites Starlink au-dessus de nos têtes
L'Arctique révèle deux millions de points chauds de méthane, selon un rapport de la NASA
Bugatti dévoile un concept d'hypercar dément, conçu par un étudiant en design
La centrale nucléaire de Fessenheim va être arrêtée ce samedi en vue de son démantèlement
Jeff Bezos lance un fonds de 10 milliards de dollars pour lutter contre le dérèglement climatique

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top