Des chercheurs espagnols travaillent à rendre Facebook accessible aux non-voyants

23 janvier 2013 à 16h57
0
Des chercheurs de l'université de Grenade travaillent actuellement sur des optimisations visant à améliorer l'accessibilité de Facebook pour les personnes malvoyantes ou non-voyantes. Une démarche visant à combler un manque sur la Toile, où les réseaux sociaux à destination des déficients visuels existent, mais sont limités.

« Jusqu'à présent, il n'y avait que des réseaux sociaux spécialement développés pour les personnes ayant une déficience visuelle, Blindworlds » explique Josefa Molina López, la chercheuse à l'origine de l'étude. « Mais les réseaux sociaux standards ne sont pas adaptés aux lecteurs d'écran qui permettent de les rendre accessibles aux personnes aveugles » déplore-t-elle.

Car les internautes ayant une déficience visuelle ont à leur disposition des logiciels, qualifiés de « lecteurs d'écran », qui permettent d'optimiser la lecture de sites et programmes via un système de synthèse vocale ou un afficheur en braille. Mais pour que ces outils fonctionnent correctement, il faut que les sites Internet soient adaptés... ce qui n'est pas le cas de Facebook, pourtant le plus grand réseau social au monde.

012C000005673422-photo-facebook.jpg
012C000005673424-photo-facebook.jpg

Les chercheurs ont donc mené une étude avec trois groupes d'utilisateurs : un premier constitué d'internautes sans problème de vue, un second avec des personnes ayant une déficience visuelle sévère et une connaissance approfondie des lecteurs d'écran, et enfin, un troisième également constitué de malvoyants, mais avec peu d'expérience des lecteurs d'écran. Les scientifiques ont analysé le temps passé par les différents groupes pour réaliser certaines actions sur Facebook, ainsi que les astuces trouvées pour contourner les difficultés. Dans le cas où les internautes se trouvaient bloqués, les chercheurs ont taché d'en trouver la cause.

Les données récoltées ont permis aux chercheurs espagnols de dresser un état des lieux de l'accessibilité de Facebook aux malvoyants, et se sont lancé dans une démarche de « refactoring atomique » : en d'autres termes, ils ont cherché à améliorer le code source de Facebook s'en en altérer le comportement d'origine, pour l'optimiser.

Les premiers résultats du système, toujours en phase de test, seraient particulièrement concluants selon les chercheurs : les délais de réalisation d'actions seraient largement revus à la baisse, et des actions interdites ou bloquantes seraient désormais réalisables par les utilisateurs. Pour autant, la démarche n'est pas encore au stade du déploiement et les scientifiques ne se sont pas encore avancés quant à sa mise en place.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Apple annonce les iPhone 11 et iPhone 11 Pro : de nouveaux modèles en panne d’inspiration
En fait, le bouton X de la manette PlayStation... se prononce
Salon de Francfort - Volkswagen ID.3, la très attendue compacte électrique de VW, est là !
Le paiement sur Internet s'arme d'un nouveau système antifraude fonctionnel dès demain
Thierry Bolloré prédit une Renault électrique à moins de 10 000€ dans 5 ans
Apple Watch Series 5 : la montre connectée se dote d’un écran always-on
Les ventes d’appareils photo atteignent un niveau historiquement bas
Un ordinateur vendu sur cinq est un PC gamer
Maladies pulmonaires : les enquêteurs américains n'écartent aucune cigarette électronique
Uber s'enfonce (un peu plus) dans l'incertitude et licencie plus de 400 employés

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top