LeWeb 10 : Facebook et Twitter par deux anciens "Googlers"

08 décembre 2010 à 13h02
0
Dans la salle pléinière de la conférence LeWeb 2010, dédiée aux technologies de l'Internet, des représentants de différents acteur de l'industrie du web défilent les uns après les autres. Après Charlie Kindel, directeur du développement de Windows Phone 7, c'est désormais Ethan Beard, directeur du développement de Facebook qui entre en scène, interrogé par Michael Arrington, éditeur du blog TechCrunch.

00B4000003815708-photo-ethan-beard-directeur-du-d-veloppement-de-facebook.jpg
D'emblée la transition s'articule autour d'un éventuel Facebook Phone, précédemment objet de nombreuses rumeurs. TechCrunch n'aura pas de scoop pour cette fois : M. Beard s'empresse de nier son existence.

Interrogé sur les problèmes relatifs à la vie privée de l'internaute, le représentant de Facebook affirme que la société reste totalement engagée à sécuriser les données de ses utilisateurs. L'ancien employé de Google dresse ensuite un parallèle avec le credo du géant de la recherche: "don't be evil". « Nous ne nous contentons pas de parler mais nous prenons de vraies mesures ». Selon ce dernier, Facebook proposerait les meilleurs outils de control pour les internautes avec une gestion très poussée des droits d'écriture et de lecture pour ses contacts.

C'est ensuite au tour de Jason Goldman, vice-président du département product chez Twitter qui prend la parole et répond aux questions de M. Siegler également rédacteur sur TechCrunch.

Après être revenu sur les aspects de la nouvelle version du service de micro-blogging, M. Goldman explique pourquoi selon lui les initiatives des grandes société telles que Google dans le domaine du web communautaire ne trouvent pas forcément leur public. D'une part « Google est dans la recherche et dans la publicité, ce sont leurs stratégies principales et le resteront pendant longtemps », explique-t-il en ajoutant : « Il est difficile de rendre prioritaire d'autres activités ».

00B4000003815708-photo-ethan-beard-directeur-du-d-veloppement-de-facebook.jpg
En rappelant qu'il est également un ancien employé de la firme de Mountain View, M. Goldman affirme : « il faut également savoir mettre en place une bonne alchimie pour attirer les internautes et c'est très difficile à faire ».

A l'avenir Twitter devrait mettre en place un système un peu plus poussé de suggestions de contacts en fonction des centres d'intérêts des utilisateurs et ce afin d'attirer toujours plus d'internautes.« Il y a beacoup d'opportunités dans ce domaine », explique Jason Goldman même s'il profite de cet entretien pour annoncer sa démission prochaine de la jeune pousse.
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités du moment

L'iPhone abordable avec les forfaits originaux de Virgin Mobile
LeWeb 10 : dix fois plus de trafic mobile d'ici deux ans
Deux nouvelles stations d'accueil pour disques durs chez Sharkoon
Acer beTouch E140 : un smartphone d'entrée de gamme complet sous Android 2.2
Wikileaks devrait rester debout, même sans Assange
La Corée du Sud critique la confidentialité de Facebook
Pénurie de Kinect : Microsoft se défend d'orchestrer une rupture de stock
Database.com : la base de données cloud de Salesforce
LeWeb 2010 : la plateforme web au coeur des débats, le cas WP7
Le YouTube chinois entre en bourse
Haut de page