Le Conseil de surveillance de Facebook se saisit de ses premiers cas, et deux concernent la France

02 décembre 2020 à 08h31
8
Facebook pouce © Pixabay
© Pixabay

L'entité indépendante a détaillé les premières affaires dont elle s'est saisie, sur les 20 000 affaires soumises, dont une majorité à la suite d'appels d'utilisateurs, et rappelé l'importance de sa mission.

Né de l'imagination de Mark Zuckerberg pour contribuer, en toute indépendance, à améliorer la politique de contenus et de modération de Facebook, et pour bloquer ses décisions le cas échéant, le Conseil de surveillance (ou Oversight Board) a publié, mardi 1er décembre, la liste et les détails des six premiers cas qu'elle a décidé d'examiner, souvent intéressants et relevant la complexité de la modération de contenus ou commentaires sensibles. Deux d'entre eux, liés à la Covid-19 et à des commentaires violents d'un ancien Premier ministre malaisien relayés par un internaute, concernent la France.

Le Conseil de surveillance invité à s'exprimer sur les contenus violents et haineux

Plusieurs mois après sa création officielle et la nomination de ses membres, le Conseil de surveillance de Facebook a publié la liste des premiers cas qu'il va se charger d'étudier. Sur les 20 00 soumis au Conseil, cinq ont été choisis à partir d'appels interjetés par des utilisateurs du réseau social, et un sixième cas a été transmis directement par Facebook.

Le premier cas résulte d'une affaire concernant les propos tenus par l'ancien Premier ministre de Malaisie, Mahatir Mohamad, qui dans deux messages publiés sur Twitter avait déclaré que « les musulmans ont le droit d'être en colère et de tuer des millions de Français pour se venger des massacres du passé », regrettant au passage que « dans l'ensemble, les musulmans n'ont pas appliqué la loi du talion » et appelant les Français au « respect des sentiments d'autrui ».

La capture d'écran des deux tweets fut publiée sur Facebook par un utilisateur, qui a vu sa publication supprimée par le réseau social, pour avoir enfreint les règles en matière de discours haineux. Sauf que l'internaute s'est défendu en affirmant que sa seule intention était de faire connaître les « horribles paroles » de l'ancien Premier ministre malaisien. Au Conseil de surveillance de trancher désormais.

Raoult, hydroxychloroquine et azithromycine au menu des membres de la « Cour suprême de Facebook »

Le second cas français, cette fois soumis par la plateforme directement, concerne, lui, une publication postée dans un groupe Facebook lié à la pandémie prétextant que l'hydroxychloroquine et l'azithromycine sont un remède contre la Covid-19. Au passage, la publication, une vidéo vue plus de 50 000 fois et partagée près de 1 000 fois accompagnée d'un texte, retirée par Facebook pour avoir enfreint sa politique sur la violence et l'incitation à la violence, critiquait ouvertement la réponse du gouvernement français face à la pandémie.

La vidéo et le texte l'accompagnant voulaient pointer du doigt un prétendu scandale de l'Agence nationale de sécurité du médicament et des produits de santé (ANSM), qui aurait refusé l'utilisation du traitement à l'hydroxychloroquine et à l'azithromycine, tout en autorisant l'envoi de mails promotionnels sur le remdesivir. L'utilisateur à l'origine de la publication évoquait ainsi « le remède de Didier Raoult ». Dans sa saisie, Facebook a indiqué au Conseil de surveillance que ce genre de publication constitue un défi pouvant causer de la désinformation sur la pandémie.

Les quatre autres cas, tous provenant d'appels d'utilisateurs, concernent la photo du petit Aylan, retrouvé mort sur une plage, utilisée dans une publication sur le traitement de la communauté des Ouïghours par l'État chinois ; des photos historiques indiquant le mépris du peuple azerbaïdjanais et le soutien à l'Arménie dans le conflit au Haut-Karabagh, avec de soi-disant photos d'églises de Bakou ; la publication sur Instagram de photos de nudité liées aux symptômes du cancer du sein ; et une dernière affaire sur un message qui contiendrait une citation de Joseph Goebbels, ministre nazi de la Propagande.

Le Conseil de surveillance, présidé par Paul G. Haaga Jr, devra se réunir pour prendre une décision pour chacun des six cas, qui pour certaines feront peut-être jurisprudence et seront agrégées aux règles de Facebook.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
8
8
nicgrover
Ah délation quand tu nous tiens…<br /> La nouvelle planche de surf de Mark et elle tient bien la vague…
cirdan
elminster44:<br /> Ce conseil sera très vite submergé<br /> «&nbsp;Sur les 20 000 soumis au Conseil, 5 ont été choisis à partir d’appels interjetés par des utilisateurs du réseau social, et un sixième cas a été transmis directement par Facebook.&nbsp;»<br /> T’inquiète, la sélection est rigoureuse.
Rapidkiller
Si seulement on pouvait débrancher ces daubes devenus des usines à haine
Nervantoss
« La vidéo et le texte l’accompagnant voulaient pointer du doigt un prétendu scandale de l’Agence nationale »<br /> a ceci prêt le remdisivir vient bien d’être reconnue inefficace et avec effet indésirable notable par l’OMS. Bien entendu après que les Européens et en achetés pour 1 milliard de $.<br /> On peut remercier les médias, et leurs réseaux de vérification, encore . Manque plus qu’on nous dise que le protocole Dr Raoul fonctionne en fait , après avoir payé le vaccin bien entendu.
haliway
J adore les commentaires. Si on réfute une «&nbsp;vérité&nbsp;» (car on les connait les «&nbsp;vérités&nbsp;» des états. Elles ne sont pas d´or non plus… ) c´est de la haine, si on critique un gouvernement c´est de la haine, si on estime qu un traitement est efficace mais que d´autres disent le contraire, c´est de la haine… Bref, on se demande ou cela va t il s arrêter et pourtant il semble que cela plait. Ca me parait étonnant mais bon; décidément on ne connait plus le sens des mots ou alors ils sont utilisés à toutes les sauces…
haliway
Ca ne serait pas étonnant…<br /> Ca me rappelle l´élection de Kennedy ce gentleman dont on vient d´apprendre que l´élection avait été archi truquée et manipulée par la mafia de l´époque… Il était aussi d´ailleurs le président dont la santé était surement la plus fragile. Comme quoi on peut toujours cacher la Vérité (avec un grand V) si on le veut vraiment.
Thamien
C’est cool que Facebook rende la justice.<br /> C’est tellement Start-up Nation.<br /> On va bientôt pouvoir réassigner les forces de l’ordre de la plateforme Pharos vers des missions essentielles comme la lutte contre les stupéfiant et le maintient de l’ordre lors des grands rassemblements de l’ultra gauche.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers actualités

Accusations de viols : YouTube envisage de prendre des mesures contre les vidéastes
Neuralink : pourquoi l'entreprise de Musk est sous le coup d'une enquête après ses tests sur des animaux
Apple vous permet enfin de réparer votre ordinateur vous-même en France !
Exit les chaises et bureaux gamer, voilà ce que les joueurs méritent !
Waze est tellement utilisée en France qu'elle va être intégrée au système des Renault
Après Phantom Liberty, Cyberpunk aura droit à une édition GOTY !
La mission Artemis I a pris le chemin du retour vers la Terre
Comment réaliser sereinement vos achats de Noël avec l'antivirus Bitdefender ?
Découvrez le prix mini de cette clé USB Kingston de 128 Go
Pour 2023, Microsoft prend une résolution qui risque d'agacer les joueurs Xbox
Haut de page