Le patron d'Instagram reconnaît que les derniers ajouts au réseau social ne sont "pas encore bons"

28 juillet 2022 à 10h02
0
Instagram smartphone image © Solen Feyissa / Shutterstock
Instagram est en pleine mutation, pour le meilleur, mais surtout pour le pire. © Solen Feyissa / Shutterstock

Faute de pouvoir intégrer TikTok à son contingent d'applications, Meta cherche désespérément à concurrencer la plateforme de vidéos chinoise par le biais d'Instagram.

Alors que les récentes modifications apportées à la plateforme font naître une vague de mécontentement et de frustration chez ses utilisateurs, Meta est contraint de réagir par le biais du responsable en chef d'Instagram, Adam Mosseri.

Les plans larges ne seraient qu'un test

Ce n'est plus un secret pour personne. Au grand dam d'un nombre croissant des membres d'Instagram, le réseau social originellement orienté vers le partage de photographies devient progressivement l'ultime rempart de Meta pour tenter de rattraper son retard sur TikTok. Mais à vouloir transformer aussi rapidement le fil de centaines de millions d'utilisatrices et d'utilisateurs, Meta suscite beaucoup de réactions, très majoritairement négatives, car les couacs sont nombreux. Le premier concerne le format large de visualisation des photos et des vidéos.

Dans une vidéo de 2 minutes 30, le patron d'Instagram, Adam Mosseri, affirme qu'il ne s'agit là que d'un simple « test » destiné à expérimenter de nouveaux moyens de mettre en avant le contenu disponible dans le fil. Le plein écran doit constituer « une expérience plus amusante et engageante » pour Mosseri. Comme il le précise, seule une partie des usagers d'Instagram en font, pour l'instant, l'expérience. Une diffusion plus large est pour l'heure exclue puisque cette innovation n'est pas encore prête et doit donc être améliorée.

Les recommandations sont également à peaufiner

Autre évolution prenant une place toujours plus importante dans le fil, les recommandations font l'objet d'une fronde latente sur Instagram. Adam Mosseri justifie leur importance par leur propension à faire découvrir aux utilisateurs un contenu proche de leurs centres d'intérêt. Plus encore, Mosseri affirme que le but est de mettre en avant le travail des créatrices et des créateurs de contenu – on devine qu'il parle plus particulièrement des créateurs et créatrices de vidéos qui se concentrent sur les reels, concurrence avec TikTok oblige.

Si l'outil de recommandation doit, lui-aussi, encore être peaufiné par les développeurs d'Instagram, Adam Mosseri ne se montre vraiment pas rassurant concernant l'avenir de la photo sur le réseau social. S'il affirme d'un côté qu'Instagram continuera de « soutenir le partage de photos », de l'autre, le futur est donc promis à la vidéo. Malgré la pétition récemment lancée sur Change.org pour faire revenir la plateforme à ses origines ou encore les critiques de certaines personnalités (dont Kylie Jenner, propriétaire du deuxième compte le plus suivi au monde), la « TikTokisation » d'Instagram semble, pour l'heure, irréversible.

Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Derniers actualités

La mémoire Micron GDDR6X à 24 Gbps entre en production de masse
La DDR5-6000
Stadia permet à ses joueurs de streamer un jeu en petit comité
Cet ancien employé de Twitter espionnait les utilisateurs pour le compte de l'Arabie saoudite
Cyberharcèlement : en Europe, les parents protègent moins leurs enfants que dans le reste du monde
Apple déploie la 3e bêta publique d'iOS 16, d'iPadOS 16 et de macOS Ventura
Google veut faire de votre TV votre coach sportif
Taïwan a subi un pic de cybermenaces en marge de la visite de l'Américaine Nancy Pelosi
Ce vidéoprojecteur sera parfait pour vos soirées d'été !
Samsung annonce les Galaxy Watch 5 et ses Gala Buds 2 Pro
Haut de page