Après YouTube et Apple, au tour d'Instagram « d'élever les voix noires »

16 juin 2020 à 10h20
14
Instagram © Pixabay
© Pixabay

La direction d'Instagram a déclaré que le réseau social allait « élever les voix noires ». Dans un communiqué, son dirigeant Adam Mosseri dit vouloir « veiller à ce que les voix noires soient entendues ».

Cette annonce fait suite à celles d'Apple et de YouTube, qui ont engagé 100 millions de dollars chacun en faveur de l'égalité raciale.

« Élever les voix noires »

Dans sa déclaration relayée sur Twitter, Adam Mosseri promet qu'Instagram va analyser les inégalités éventuellement rencontrées sur la plateforme, sur des points comme la distribution de contenu, la vérification de compte ou le harcèlement en ligne.

À propos du cyberharcèlement , un fléau sur Instagram, il précise que le réseau examinera les « défauts de sécurité » affectant spécifiquement les utilisateurs noirs. Il évoque une « nécessité de combler les lacunes potentielles dans la façon dont nos produits et nos politiques protègent les gens contre ce problème ».

Sur les vérifications de compte, le procédé d'Instagram doit être rendu plus « inclusif ». Adam Mosseri a déclaré : « Nous examinons nos critères de vérification actuels et apporterons des modifications pour nous assurer qu'ils sont aussi inclusifs que possible ». Longtemps considéré comme rébarbatif par certains utilisateurs, ce procédé de vérification doit être modifié.

Instagram à la recherche de ses « biais algorithmiques »

L'annonce ne fixe cependant pas d'objectif concret, le dirigeant ajoutant que « ce travail prendra un certain temps ». Adam Mosseri promet également de répondre aux plaintes déposées par des créateurs noirs estimant que la plateforme fait preuve de discrimination envers eux.

Le dirigeant évoque ainsi ce qu'il nomme les « biais algorithmiques » et les plaintes de « shadowbanning », c'est-à-dire le bannissement total ou partiel du contenu produit par un utilisateur, sans que celui-ci n'en ait conscience. Il déclare : « Certaines technologies risquent de répéter les schémas développés par nos sociétés partiales. Bien que nous réalisions un travail conséquent pour aider à prévenir les biais subconscients dans nos produits, nous devons examiner de plus près les systèmes sous-jacents que nous avons construits et nous devons en faire plus pour écarter les biais de ces décisions ».

Outre Apple et YouTube, Instagram rejoint aussi un autre réseau social ayant récemment promis de revoir ses politiques. Mark Zuckerberg, le P.D.-G. de Facebook, a promis une « révision » similaire après une grève de ses employés suite aux déclarations de Donald Trump.

Sources : Engadget , Instagram

Modifié le 01/10/2021 à 15h57
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
14
8
GRITI
J’espère que toutes les sociétés et tous les médias qui déclarent vouloir se battre contre la discrimination envers les noirs ne vont pas tomber dans l’excès. Le cyberharcèlement ne touche pas que des personnes noires et n’est pas lié qu’à la couleur de la peau. Il y a aussi le sexe, l’orientation sexuelle et la religion au minimum.<br /> Si ces sociétés ne mettent l’accent que sur cet aspect (les noirs) ils risquent de provoquer des réactions assez radicales contre les noirs en raison de la monopolisation de l’espace médiatique.<br /> C’est bien beau de se plaindre du racisme des blancs (qui existe) ou des religions qui ne sont pas acceptées mais il ne faudrait pas non plus oublier que ceux qui se plaignent de racisme ne pas toujours irréprochables non plus. J’avais lu plusieurs articles avec des témoignages de jeunes couples mixtes qui devaient se cacher de leurs familles pour se voir. Soit deux noirs mais pas originaires du même pays et les familles ne voulaient pas de cela. Ou alors une personne noire et une personne d’origine maghrébine et les familles ne voulaient pas de cela non plus.<br /> Même chose pour les personnes qui suivent le ramadan à cause de la pression sociale de leur entourage alors qu’elles ne veulent pas.<br /> Bref, rien n’est tout blanc ou tout noir (sans jeu de mot…) et le racisme n’est pas une exclusivité des blancs.<br /> Petite parenthèse religieuse. Ceux qui n’aime pas les juifs sont des antisémites. Est-ce qu’il existe un terme pour ceux qui n’aiment pas les catholiques/chrétiens et ceux qui n’aiment pas les musulmans? Personnellement je n’en connais pas, mais je suis loin de connaître tout le dictionnaire.
nirgal76
«&nbsp;Est-ce qu’il existe un terme pour ceux qui n’aiment pas les catholiques/chrétiens et ceux qui n’aiment pas les musulmans?&nbsp;»<br /> Cathophobe, islamophobe. Même si étymologiquement, ça devrait être «&nbsp;la peur de&nbsp;» et pas «&nbsp;ne pas aimer&nbsp;», mais le sens et l’usage des mots évoluent, pas toujours en bien d’ailleurs, car du coup, il n’y a plus de mot pour dire «&nbsp;peur de&nbsp;» dans ces 2 cas là. Il aurait été plus judicieux d’en inventer un autre, avec «&nbsp;miso&nbsp;» qui veut dire détester.<br /> Pour le fond de l’article, bon, c’est comme les crétineries de listes blanches listes noires les liens maitre/esclave qu’on voit en ce moment dans le monde du développement (bientôt ce sera montrer patte blanche, être blanchi etc…). Pour avoir sondé, je ne connais aucun développeur (toute couleur de peau confondu, j’suis dans une entreprise très «&nbsp;united color of benetton&nbsp;») qui ait fait un quelconque rapprochement entre ces notions et la couleur de peau. Fallait avoir un fond raciste pour la soulever. Certains anti raciste sont des racistes non assumés je crois, et des amoureux de la censure, du révisionnisme et de la réécriture de l’histoire (et c’est là que l’on se rapproche de 1984, plus que pour les aspects surveillances et big brother).
Sinic
Y en a bien qui voit le mot «&nbsp;maitre&nbsp;» comme une référence à l’esclavage… https://www.zdnet.com/article/github-to-replace-master-with-alternative-term-to-avoid-slavery-references/
nirgal76
A celle là, j’étais passé à coté…la tristesse
RaoulTropCool
C’est normal c’est une vision Américano-américaine. C’est pour ça que ça se concentre sur les personnes noires. Et oui les réactions sont à coté de la plque. Aider les YouYubers noirs, la bonne affaire, ça va changer le monde… Tout comme déboulonner des statues ou écrire des hashtags sur Twitter XD<br /> Mélanger religion et racisme ce n’est pas une bonne idée. Être né noir, blanc, arabe, asiatique ou autre c’est un fait rien de plus. Choisir une religion et comment la pratiquer ce n’est pas neutre par contre, c’est un choix. Dans le premier cas, rien ne peut justifier une haine contre un phénotype. Dans l’autre cas, juger un choix et ses valeurs est tout à fait concevable tant que c’est rationnel.
GRITI
RaoulTropCool:<br /> Choisir une religion et comment la pratiquer ce n’est pas neutre par contre, c’est un choix.<br /> Si on a baigné dedans depuis tout petit, difficile de parler de vrai choix.<br /> brousse_ouillisse:<br /> la Black Hat convention…<br /> Et Red Hat…pour les amérindiens?<br /> Sinic:<br /> Y en a bien qui voit le mot « maitre » comme une référence à l’esclavage…<br /> Ah oui…Nous en sommes là…C’est encore pire que je ne le pensais.<br /> nirgal76:<br /> Cathophobe, islamophobe.<br /> Mouais…Ils ne comptent pas. On a arachnophobe, agoraphobe, xénophobe etc…Judéophobe existe mais on ne l’utilise pas vu que l’on entend/lit toujours antisémite.
nirgal76
bah phobie, c’est peur, pas haine.<br /> Et bon, pour régler le problème, faut pas s’attaquer à la haine, faut s’attaquer à la peur. A pourquoi les gens en ont peur. tu peux empêcher quelqu’un d’exprimer sa haine, mais tu ne peux l’empêcher de l’avoir, le problème n’est pas supprimé en le cachant. Si tu supprime les raisons pour lesquelles il a peur (et donc d’où découle sa haine), là par contre tu supprime cette haine.
RaoulTropCool
Oui on est conditionnés par nos parents et leur religion mais rien n’interdit de s’élever. Ça reste un choix même s’il est parfois difficile quand on est enfermé dans un bulle.<br /> De même on peut avoir des avis politiques divergents c’est ça devenir adulte. Et se questionner sur les idées qu’on nous a implanté (pour les garder ou les abandonner) c’est aussi devenir adulte.
kroman
Et Snapchat va proposer un filtre blackface par défaut
gacimor
sur skyrim il y a un bug qui provoque des pertes de texture. Résultat : des personnages apparaîssent noires alors qu’elles sont blanches dans le jeu.<br /> Un gars a demandé un patch pour corriger ce bug.<br /> Un autre gars l’ai traité de raciste !
GRITI
gacimor:<br /> Un autre gars l’ai traité de raciste !<br /> C’est une blague c’est ça hein?
mcbenny
L’éducation, rien d’autre.<br /> L’éducation, la connaissance, la réflexion et les peurs irrationnelles disparaissent, l’acceptation devient la norme.<br /> Si tant de «&nbsp;racistes&nbsp;» se disent «&nbsp;non-racistes, la preuve mon voisin est noir et je l’adore&nbsp;», c’est bien la preuve que connaitre l’autre fait disparaître l’antagonisme irrationnel. Après, ton voisin peut être un con fini, mais ça n’est pas lié à sa couleur de peau ou à sa religion (bien davantage à son éducation justement).
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

Samsung au summum de l’immersion : l’écran ultra incurvé Odyssey G9 est disponible pour 1500 €
Apple : un leaker évoque un prototype d'iPhone « pliant » à deux écrans
COVID-19 : la Norvège retire temporairement son application de contact tracing pour des raisons de vie privée
Fixe et mobile : les investissements des opérateurs ont passé la barre des 10 milliards d'euros en 2019
Samsung 980 Pro : le premier SSD PCIe 4.0 de la marque arriverait dans deux mois
Tesla officialise une nouvelle autonomie pour sa Model S Long Range Plus : 643 km au total
Apple dévoile le programme de la WWDC 2020
Apple iPhone SE 64 Go à un excellent prix
LineageOS 17.1 désormais compatible avec davantage de smartphones Xiaomi et Motorola
Jump Rope Challenge : le mini-jeu gratuit de Nintendo pour la Switch qui veut vous faire sauter
Haut de page