Revue de Web : spéciale "quand Facebook et MSN inspirent la musique"

Alexandre Laurent
05 septembre 2010 à 10h28
0
Salut lecteur et bienvenue dans cette revue de Web un peu spéciale, que tu ne parcourras qu'à tes risques et périls. Sache en effet que depuis l'été 2009 et la découverte du clip intergalactique Ma Soirée MSN, la rédac' Clubic vit dans une angoisse permanente : celle de tomber à l'improviste, au détour de ses pérégrinations en ligne, sur une nouvelle chanson dans laquelle quelques ados prépubères chantent leur joie de se connecter sur Facebook lorsqu'ils rentrent de l'école. Cette semaine, nous avons décidé d'affronter nos démons et d'assumer la confrontation : voici donc une collection, un top 10, que dis-je une exégèse, de ce que la musique est capable de faire lorsqu'elle veut faire jeune, trendy et dans le mood. Lorsque vous aurez vu et entendu certaines vidéos de cette compilation, vous devriez avoir développé un buff + 50 en misanthropie et pleurer du sang par les oreilles. A bon entendeur !

Le phénomène mériterait une enquête approfondie, qui permettrait sans doute de remonter à son origine. Pour cette fois, nous avons choisi d'en rester au concept de la Revue de Web et pour ce faire, impossible de ne pas commencer par celle qui a mis le feu aux poudres chez nous : Lylloo, immortelle interprète de Ma Soirée MSN. Rappel du pitch : « ce soir c'est wizz, c'est LOL, c'est MDR ».



Dans la lignée de Lylloo, d'autres ont choisi de montrer que MSN et les textos faisaient bien plus qu'offrir du lien social : envoyer un SMS, c'est peut-être rencontrer l'amour, et pouvoir ajouter l'âme soeur comme contact sur Facebook. Derniers représentants de ce courant montrant la vie sous un jour optimiste, les Be Wiz'U, généreusement produits par la maison Universal, qui ne se rend pas compte ici de la mission de service public qu'elle accomplit. Comment ne pas rire à la vie lorsqu'on a pris connaissance des émois amoureux de Morgane ?



A l'inverse, certains courtisent une vision romantique de la vie et virent, tel un Gérard de Nerval, vers le côté obscur de l'adolescence. Rémy (vu ici cet hiver), clip torturé, paroles inspirées, représente cette jeunesse désabusée qui des fois, n'arrive pas à se faire offrir un iPod. Et vive Skyrock !



Bruxelle represents, bro ! En Belgique aussi, on a des jeunes qui wizz et se connectent sur leur PC après l'école et on a aussi compris qu'on pouvait essayer d'en tirer quelques picaillons en montant un teen band. Son nom, Kiss Kool, carrément, avec des jeunes qui vivent la vie à 200 à l'heure, dansent, chantent, et ne font pas d'erreur. Aucune faute de goût non plus !



Trève d'enfantillages, place aux grands, ceux qui ont pu investir dans un synthé vocal permettant de mettre des effets trop cool dans le flow. Tout de suite se dégage une conception plus noire des réseaux sociaux, avec des textes engagés qui dénoncent les dérives potentielles. Pour ce faire, rien de tel que des images choc à base de seringue et de tatouage Malabar.



La déferlante dépasse logiquement les frontières de la francophonie et touche toute l'Europe. Bouleversée par la crise financière, la Grèce trouve tout de même suffisamment d'énergie pour accoucher fin 2009 d'Efi Thodi, sorte de super Cindy Sander du Sirtaki. Dans le même temps, les agences de notation financière prenaient la décision de rétrograder le pays. Rapport de cause à effet ? Pas besoin d'être grand clerc pour le deviner.



Moins LOL mais tout aussi inscrit dans cette tendance connectée, le rappeur Orelsan exploite le thème Facebook dans son dernier clip, N'importe comment, rempli d'iPhone et d'effets à la Minority Report. Manifestement, la démarche plait, puisque le clip en question approche des 500 000 vues sur YouTube depuis sa mise en ligne début août.



Une démarche d'avant-garde ? Pas franchement : en 2007, le rap US consacrait déjà l'ère des réseaux sociaux avec le titre MSN, par Shizzle et Dj Ironik.



Aucun style n'échappe à la hype, comme en témoigne le relativement méconnu Instant Messenger du groupe Muse.



Back to the LOL avec Tessa Martin et son Terriblement efficace qui frappèrent les ondes fin 2006. Tessa et ses copines ne parlent pas encore de Facebook, mais rappellent avec nostalgie le temps du chat sur Caramail ou IRC avec l'incontournable ASV qui souvent, débutait les conversations intéressées. Quel meilleur moyen trouver de conclure cette revue de Web ?

Modifié le 01/06/2018 à 15h36
0 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

De nouveaux modèles climatiques ont été créés... et la situation est pire que prévue
Stallman quitte la Free Software Fundation après la divulgation d'emails évoquant l'affaire Epstein
La dernière mise à jour de Windows 10 causerait des pannes de carte réseau
Ça y est, le Fold est disponible en France... pour 1,6 SMIC (net).
Des défauts de fabrication découverts sur six réacteurs nucléaires en activité en France
Un démantèlement des GAFA ?
En Californie, Donald Trump tente d’annuler la loi sur les limites d'émissions de CO2
Le TGI de Paris invalide la clause de non-revente de jeux dématérialisés de Steam
Avec sa Model S, Tesla aurait battu le record de la Porsche Taycan sur le circuit de Nürburgring
iPhone 11 / 11 Pro : les premiers tests sont en ligne, 2019 est-il un bon cru ?

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top