Google va moins écouter et conserver ce qu'entend Assistant

23 septembre 2019 à 17h35
0
Google Assistant_cropped_1790x1791

Critiqué après les révélations concernant les écoutes des conversations entre des utilisateurs et son Assistant, Google annonce un nouveau protocole plus sécurisé et respectueux de la vie privée.

Début août 2019, Google déclarait mettre temporairement un terme aux écoutes des conversations avec Assistant par des humains. Un laps de temps qui devait lui permettre de mener une enquête et de mettre en place une nouvelle procédure garantissant une meilleure protection de la vie privée des utilisateurs. Désormais, la firme de Mountain View va reprendre les écoutes, mais annonce plusieurs changements.

Google devient plus transparent...

Google commence par rappeler que les conversations passées avec son assistant intelligent ne sont, par défaut, pas stockées sur ses serveurs. Lors du paramétrage de Google Assistant, l'utilisateur a en effet la possibilité de refuser que ses fichiers audio soient enregistrés. Malheureusement, il n'est pas possible de changer d'avis après avoir activé Assistant pour la première fois. L'entreprise promet qu'elle va faire en sorte que les utilisateurs puissent de nouveau confirmer leur consentement à cette fonctionnalité, et qu'aucune conversation ne sera écoutée tant qu'ils n'auront pas validé l'option une nouvelle fois.

Une des modifications apportées est le fait que Google va désormais clairement indiquer que des fichiers audio peuvent être écoutés par des humains. Il y avait auparavant une ambiguïté pouvant laisser penser que seuls des robots analysaient les conversations. À noter que la société vous encourage tout de même à accepter d'être écouté car cela permet de mieux reconnaître votre voix à long terme et d'améliorer les capacités d'Assistant en général, notamment en ce qui concerne la reconnaissance des langues et des accents.

... et améliore la sécurité

Le géant américain explique aussi avoir ajouté une couche de protection supplémentaire pour préserver la vie privée de celles et ceux qui acceptent que leurs conversations soient écoutées. Il ne s'épanche par contre pas en détails, précisant seulement que, comme auparavant, les fichiers audio ne seraient jamais associés à un nom ou à des données personnelles. Environ 0,2% des échantillons audio sont écoutés par des experts.

Enfin, Google assure qu'il va supprimer plus systématiquement les données audio. Il va surtout se concentrer sur les situations lors desquelles Assistant est involontairement activé. « Nous allons mettre en œuvre des mesures supplémentaires pour nous aider à mieux identifier les activations non intentionnelles et les exclure du processus d'examen humain », est-il expliqué. De plus, la « vaste majorité » des fichiers vieux de plusieurs mois va être supprimée. Tous ces changements seront apportés avant la fin de l'année 2019.

Source : Blog Google
1 réponses
2 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Le réchauffement climatique s’est encore accentué depuis 2015
Netflix menace les partages de compte entre amis
Tesla apporte des améliorations à sa Model 3 (et des hausses de prix)
Du code malveillant utilise un format audio pour éviter les antivirus
19 heures et 16 minutes : Qantas s'offre le record du plus long vol du transport aérien
Le navigateur Brave atteint les huit millions d'utilisateurs
Lime officialise le retrait de sa flotte de trottinettes électriques à Marseille
M6, France Télévision et TF1 engagent un triple Salto... pour espérer retomber sur leurs pieds
Une nouvelle taxe appliquée sur les billets d'avion dès 2020, pour financer les transports propres
Le fichier des véhicules assurés entre en vigueur, et les forces de l'ordre comptent bien l'utiliser

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top