Les véhicules électriques sont-ils vraiment plus polluants que les voitures essence ?

24 avril 2019 à 12h07
0
Voiture electrique

Plusieurs études scientifiques se sont penchées sur la pollution engendrée par les véhicules électriques... mais celles qui parviennent à la conclusion que ces derniers sont plus polluants que les voitures à moteur thermique sont généralement réfutées par d'autres études.

Une « électricité sale » : c'est le terme qu'emploie une étude de l'IFO Institute of Economic Research de Munich pour qualifier l'énergie à la base des voitures électriques, qui serait plus polluante que les véhicules diesel et essence.

La bataille des émissions de CO2


L'argument de la pollution générée par l'électrique, souvent invoqué par les constructeurs automobiles eux-mêmes, comme le précise Electrek, ne semble pas faire le poids face aux nombreuses études scientifiques sur les émissions de CO2 et sur les batteries et les performances des véhicules électriques par rapport aux véhicules à moteur thermique.

Et pourtant, une récente étude menée par l'IFO Institute of Economic Research de Munich déterre (à nouveau) ce débat vieux de plusieurs années. En affirmant que les véhicules électriques se basent sur une « électricité sale », principalement à cause de la quantité d'énergie à base de charbon utilisée pour la production de batteries électriques, les émissions en CO2 des voitures électriques seraient « légèrement supérieures sinon bien plus hautes » par rapport aux véhicules diesel et à essence.

Le débat sur la dangerosité des batteries électriques


Parmi les arguments avancés par cette étude, celui selon lequel les batteries de voitures électriques deviennent des « déchets dangereux » après 150 000 km. En réalité, la plupart des batteries sont garanties jusqu'à un seuil inférieur à cette limite, et les propriétaires de voitures électriques doivent donc théoriquement les faire changer avant. Tous les constructeurs automobiles proposant de l'électrique ont par ailleurs mis en place une politique de recyclage de ces déchets spéciaux.

Electrek se fait également un plaisir de rappeler que les batteries lithium-ion ne sont pas classées dans la catégorie des des « déchets dangereux » aux Etats-Unis... mais les batteries au plomb présentes dans les véhicules diesel, elles, le sont.

De façon générale, les contre-études abondent pour affirmer que, peu importe le réseau d'électricité utilisé, les véhicules électriques sont et resteront plus propres que n'importe quel véhicule diesel et essence, émissions de CO2 et pollution liée à la batterie comprises. Mais de nombreux scientifiques continuent de travailler sur ce sujet, et le débat est probablement loin d'être enterré.
Modifié le 24/04/2019 à 13h38
70 réponses
0 utilisateurs
Suivre la discussion

Les actualités récentes les plus commentées

Sommée de cesser de diffuser les chaines d'Altice, Free opérerait la coupure dès vendredi
Les poids-lourds électriques eCascadia de Daimler prêts à prendre la route
Des scientifiques ont découvert le plus grand trou noir jamais observé à ce jour
Déjà plus de 45 000 précommandes pour la Mini Cooper SE électrique
La PS5 et la Scarlett pourraient offrir des graphismes photoréalistes selon le boss de Take-Two
Piratées, les enceintes connectées pourraient être une menace pour leurs utilisateurs
L'Angleterre envisage l'interdiction du smartphone en volant, même en main libre
L'Audi e-tron devient la voiture électrique la plus sûre du monde
Une étude montre que les cyclistes
Un restaurant de burgers cuisinés par des robots ? Une start-up l’a fait

Notre charte communautaire

1. Participez aux discussions

Nous encourageons chacun à exprimer ses idées sur les sujets qui l'intéressent, et à faire profiter l'ensemble de la communauté de son expertise sur un sujet particulier.

2. Partagez vos connaissances

Que vous soyez expert ou amateur passionné, partagez vos connaissances aux autres membres de la communauté pour enrichir le niveau d'expertise des articles.

3. Échangez vos idées

Donnez votre opinion en étayant votre propos et soyez ouverts aux idées des autres membres de la communauté, même si elles sont radicalement différentes des vôtres.

4. Faites preuve de tolérance

Qu'il s'agisse de rédacteurs professionnels ou amateurs, de lecteurs experts ou passionnés, vous devez faire preuve de tolérance et vous placer dans une démarche d'entraide.

5. Restez courtois

Particulièrement lorsque vous exprimez votre désaccord, critiquez les idées, pas les personnes. Évitez à tout prix les insultes, les attaques et autres jugements sur la forme des messages.

6. Publiez des messages utiles

Chaque participation a vocation à enrichir la discussion, aussi les partages d'humeurs personnelles ne doivent pas venir gêner le fil des échanges.

7. Soignez votre écriture

Utilisez la ponctuation, prohibez le langage SMS et les majuscules, relisez-vous afin de corriger un peu les fautes de frappe et de français : trop de fautes n’engagent ni à lire le message, ni à répondre à une question.

8. Respectez le cadre légal

Ne publiez pas de contenus irrespectueux, racistes, homophobes, obscènes ou faisant l'apologie de courants radicaux, qu'ils soient politiques ou religieux. N'utilisez pas plusieurs comptes utilisateurs.

9. Ne faites pas de promotion

Ne profitez pas d'une discussion pour faire la publicité d'un produit, d'un service ou même de votre site web personnel.

10. Ne plagiez pas

Exprimez uniquement vos opinions ou partagez des idées en citant vos sources.

scroll top