🔴 French Days : ventes flash jusqu'à - 50% 🔴 French Days 2022 : ventes flash jusqu'à - 50%

Test Mobvoi Earbuds ANC : ces écouteurs à réduction active de bruit tiennent-ils la route pour 60 euros ?

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
03 février 2022 à 12h00
6
Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Constructeur chinois aux produits connectés abordables, Mobvoi vient de dévoiler ce qu'il considère comme sa paire d'écouteurs true wireless la plus intéressante : les Earbuds ANC.

Ces écouteurs à réduction de bruit, vendus à un tarif plancher (60 euros), comptent bien venir déranger les quelques autres constructeurs aux produits similaires, comme Earfun et ses très bons Free Pro, commercialisés au même prix. Des écouteurs en apparence simples, forcément limités par leur gamme, mais qui peuvent nous réserver une bonne surprise.

Mobvoi Earbuds ANC
  • Isolation active efficace...
  • Équilibre des basses et des médiums
  • IPX5
  • Très bonne tenue
  • ... avec de gros bémols
  • Autonomie très faible
  • Ergonomie un peu lacunaire

Format tige, simple mais éprouvé

Les Mobvoi Earbuds ANC ne brillent pas par l'originalité de leur design, préférant miser sur un format éprouvé. Ainsi, ils empruntent le look vu et revu sur d'autres modèles de type AirPods, à savoir une tige avec capteurs tactiles. Côté oreille, la chambre acoustique est assez standard. La petite différence du produit tient avant tout dans ses lignes, plus anguleuses que la moyenne, ce qui autorise une assez bonne préhension. Autre détail, la tige n'est pas droite mais légèrement bombée vers l'intérieur.

Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Le port est quant à lui de type semi-intra, avec une canule plutôt large mais extrêmement courte. L'essentiel du confort repose ainsi sur le bon choix des embouts. Ceux-ci, en silicone, sont tout ce qu'il y a de plus classique, et existent en trois tailles. En pratique, les Mobvoi sont plutôt confortables, même s'ils ne sont pas les plus discrets du genre. Par exemple, la partie sphérique est plutôt large, ce qui peut déranger ceux dont le creux de l'oreille est assez menu. En revanche, la tenue est très bonne.

Malgré la conception en plastique, l'enveloppe est assez bien finie. L'assemblage ne souffre d'aucun défaut visible et le classicisme formel, porté par la robe uniforme et rutilante des écouteurs, est contrebalancé par cette bonne finition et par une certification IPX5, supérieure à la moyenne. Les Mobvoi Earbuds ANC peuvent donc être adaptés à une utilisation sportive. Toutefois, comparés aux Earfun Free Pro, les Earbuds ANC n'apportent rien de plus. Pur rappel, les écouteurs d'Earfun sont un peu plus compacts, disposent eux aussi d'une certification IPX5 et intègrent des ailettes de maintien.

Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Pour le boîtier, Mobvoi propose un produit là aussi classique, certes un peu léger, mais suffisamment réduit pour se frayer un chemin dans la plupart des poches. Surtout, sa robe gris graphite lui confère une certaine élégance. Dommage de ne pas avoir intégré de témoin de batterie à l'extérieur du boîtier. Enfin, la recharge passe uniquement par le câble USB-C, la technologie induction n'étant ici pas incluse.

Ergonomie : on ne fait pas de miracle

Malgré leur tarif, les Mobvoi bénéficient d'une chose assez rare à ce niveau de prix : une application. En effet, le produit étant intégré à un écosystème connecté (parmi des montres connectées par exemple), il peut s'utiliser avec l'application Smart Life.

Sans surprise, les Mobvoi Earbuds ANC ne poussent tout de même pas très loin du côté ergonomie. Pour les commandes, celles-ci fonctionnent en tapotant le haut de la tige de chaque écouteur (une petite zone est mise en évidence) et sont disposées ainsi :

  • Deux tapes : lecture/pause ou décrocher un appel
  • Trois tapes : passage à la piste suivante (écouteur droit) ou appel d'assistant par défaut (écouteur gauche, ou en utilisation mono écouteur)
  • Appui long : basculement entre les modes de réduction de bruit
Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Il manque donc à la fois la possibilité d'accéder à une navigation complète, et plus encore un vrai réglage de volume. En outre, nous avons connu, même dans cette gamme de prix, des écouteurs plus réactifs. L'ensemble est donc largement utilisable en pratique, mais aurait pu être amélioré.

On n'occultera toutefois pas l'une des fonctionnalités intéressantes du produit, à savoir la commande vocale. Celle-ci permet, via le mot-clé « Hey Tyco », d'appeler l'assistant par défaut du smartphone. Plus encore, un ensemble de mots-clés (indiqués dans l'application) permet de contrôler légèrement le modèle. Il suffit par exemple de dire « next song » à haute voix pour passer à la piste suivante.

À côté de cela, l'application n'apporte malheureusement pas grand-chose. Mis à part une belle présentation et la possibilité de désactiver l'appel à l'assistant ou les commandes vocales, rien de plus n'est proposé.

Connectivité : Mobvoi reste dans le grand classique

Là encore, le constructeur ne réinvente pas la roue, mais affiche un caractère déjà complet pour un modèle à moins de 100 euros. N’espérez bien évidemment pas de connexion multipoint ni de codec un tant soit peu avancé type AptX ou LDAC. En revanche, chaque écouteur peut fonctionner en mode mono, ce qui est déjà un gros plus.

Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Surtout, la stabilité du signal a été bonne lors de notre période de test. Les codecs pris en charge, limités aux SBC/AAC, autorisent une portée tout à fait acceptable, le tout sans décrochage.

Pas la connectivité des grands, mais tout ce que l’on peut demander à un modèle abordable et sérieux.

Isolation : de l'efficacité, mais au prix fort

Difficile de titiller sur l'isolation d'un produit à seulement 60 euros. Et pourtant, plusieurs éléments montrent que Mobvoi est allé très loin dans la réduction de bruit active, avec quelques bémols.

Dans un monde idéal, nous pouvons tout simplement dire que la réduction de bruit des Mobvoi Earbuds ANC est très efficace. Les basses sont sabrées de manière très franche, idem pour les médiums. Ici, le résultat est même supérieur aux Earfun, puisque l'on atteint sans trop de problèmes les 20-25 dB dans les fréquences les plus efficaces. Mais justement, nous ne sommes pas dans un monde idéal et trois points noirs plombent un peu l'expérience.

Mobvoi Earbuds ANC
Mesure de l'isolation active : en rouge, le signal témoin. En vert, l'isolation passive. En bleu, l'isolation active. En orange, le mode Transparence. Une très bonne performance, mais qui nécessite un placement parfait.

Premièrement, les aigus sont finalement assez peu sabrés, en tout cas par rapport à la moyenne des autres écouteurs de ce genre. Il y a bien pire, et cette isolation est déjà efficace, mais le modèle laisse passer quelques gammes de fréquences.

Autre problème, qui nous a laissés penser tout d'abord que l'ANC était inefficace : les écouteurs doivent être calés dans une position très précise, tiges presque en arrière, pour que cette isolation active fonctionne. Autrement, même avec un léger décalage, nous perdons en efficacité et l'intérêt du produit dégringole. Cela peut devenir problématique en pratique, ne serait-ce qu'en voulant les ajuster très finement dans les oreilles.

Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Enfin, le dernier point noir qui a retenu notre attention vient de l'isolation active en elle-même, qui génère un bruit de fond assez audible en milieu calme et modérément calme. Un problème qui était très courant auparavant, mais que les avancées technologiques ont presque annihilé… Sauf chez quelques rares survivants, visiblement. Nous serions tentés de dire que cela n'est pas grave, mais, pour une utilisation sans musique, ce qui arrive pour se plonger dans le calme, difficile d'oublier ce problème.

À côté de cela, le mode Transparence est plutôt efficace pour récupérer les fréquences atténuées par l'isolation passive, d'autant plus qu'il n'accentue justement pas le souffle de certaines fréquences.

Enfin, les microphones sont largement utilisables en mode main libre, mais l'intelligibilité n'est tout de même pas fabuleuse. La voix est un peu voilée et la réduction de bruit en milieu bruyant accentue cet effet. S'il y a bien pire parmi la concurrence dans cette gamme de prix, Les Earbuds ANC ne donnent pas non de quoi s'extasier.

Une autonomie dans la moyenne (très) basse

On ne s'attend pas à des chiffres records sur des écouteurs au format bouton, ici bien moins volumineux que des écouteurs type WF-1000Xm4 de Sony. Pourtant, des marques comme Huawei (avec les Freebuds 4i) ont montré qu'il était possible de tenir plus de 8 heures avec ce format. Pour faire une énième comparaison, les Earfun Free Pro, très compacts, tiennent déjà 6 heures 15 avec ANC.

Ici, nous sommes parvenus autour de seulement 3 heures 45 avec ANC et 4 heures 20 sans, sachant que le boîtier de charge permet un peu plus de deux recharges. Des chiffres pas franchement réjouissants, en dessous de la moyenne, mais loin d'être rédhibitoires.

Un son équilibré d'un côté, accidenté de l'autre

Portés par des transducteurs dynamiques de 13 mm, les Mobvoi Earbuds ANC promettent un son riche, voire de « qualité Hi-Fi ». Bien sûr, ce discours laudatif se retrouve dans la communication de quasiment tous les fabricants d'écouteurs.

En pratique, le son est à la fois étonnamment bon sur certains points, et un peu plus décevant sur d'autres. Les basses et les médiums sont par exemple des modèles d'équilibre. C'est simple, nous n'avons pas souvenir, surtout pour un produit aussi abordable, d'avoir observé une telle linéarité. Sur ce plan, bien que nous aurions peut-être aimé plus de punch et d'assise dans les basses justement (une signature aussi neutre peut vite être ennuyeuse en milieu nomade), ce parti-pris est tout à fait louable et fonctionne franchement bien. Les voix ne sont ni trop en retrait ni trop en avant, une vraie qualité, qui apporte une grande polyvalence.

Mobvoi Earbuds ANC
Mesure de la réponse en fréquence (compensée) des Mobvoi Earbuds ANC. On remarque un équilibre impressionnant dans les basses et les médiums, mais les aigus sont déjà bien plus accidentés.

Les choses se gâtent un peu en arrivant dans les aigus. Sans doute pour coller à une représentation du son assez à la mode, les Mobvoi Earbuds ANC prennent l'initiative de creuser le début des aigus, ce qui implique une (trop ?) grande douceur, voire un manque de tranchant. À l'inverse, un pic très marqué s'entend autour des 8 kHz avant de retomber. Pris séparément, cela peut largement se tenir. Mais ici, le déséquilibre accentue plutôt les défauts de cette signature au détriment de ses qualités. Le son est légèrement terne d'un côté, un peu trop brillant de l'autre, tout en manquant d'extension. Rien de désagréable à l'écoute, d'autant plus pour cette gamme de prix, mais l'impression d'un léger gâchis règne.

Mobvoi Earbuds ANC
© Guillaume Fourcadier pour Clubic

Ainsi, l'ensemble est généralement dans la moyenne. Le niveau de détails est correct, et la scène sonore, bien qu'un peu étriquée, reste naturelle. Rien de mauvais, mais rien de vraiment surprenant.

Bien qu'ils ne soient pas inférieurs aux Earfun Free Pro en soi sur un plan technique, les Mobvoi Earbuds ANC risquent pourtant de moins bien trouver leur cible, car ils sont moins « fun » dans les basses et bien moins équilibrés dans le reste du spectre.

L'avis de Clubic

Écouteurs très abordables et réellement efficaces sur l'ANC, les Mobvoi Earbuds ANC n'évitent pas quelques écueils. Simples et plutôt efficaces, ils proposent à la fois une bonne fabrication et un bon confort, ainsi qu'une connectivité sans réel défaut.

Malheureusement, une petite accumulation de lacunes empêche ces écouteurs d'être les tueurs que l'on pouvait espérer. Que ce soit les quelques contraintes liées à leur isolation active, la signature sonore aux deux visages, ou encore l'autonomie franchement faible, tout n'est pas rose au pays de Mobvoi.

Reste que pour ce tarif, difficile de trouver plus efficace pour isoler des basses fréquences, et plus équilibré dans les basses et les médiums.

Mobvoi Earbuds ANC

7

Abordables et globalement réussis, les Mobvoi Earbuds ANC souffrent de quelques défauts qui les placent, hormis du côté de l'isolation, en dessous des meilleurs écouteurs sans-fil de cette gamme de prix.

Les plus

  • Isolation active efficace...
  • Équilibre des basses et des médiums
  • IPX5
  • Très bonne tenue

Les moins

  • ... avec de gros bémols
  • Autonomie très faible
  • Ergonomie un peu lacunaire

Construction 7

Confort 8

Isolation 8

Autonomie 4

Qualité sonore 7

Mobvoi Earbuds ANC au meilleur prix
Amazon 49,99€ Voir l'offre
Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Lire la charte de confiance
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
6
5
FMDCC
Merci pour ce nouveau test d’écouteurs bluetooth.<br /> Pouvez-vous tester les Tozo NC-2 (trouvable sur Amazon) ?<br /> Il m’ont l’air encore plus intéressant que ce modèle niveau qualité/prix.
Ayetek
@FMDCC<br /> Tes Tozo NC-2 sont pourtant bien en vente sur Amazon France.<br /> Je viens de les y voir à 42 € la paire…
kyosho62
Il dit pas le contraire
FMDCC
Effectivement et je n’ai pas dit le contraire
GhostKilla
Perso je suis pas un pro des écouteurs, j’ai pris une paire de JVC Gumy mini sur Amazon à 32€ pour le travail et franchement pour le prix j’ai absolument rien à redire, le son est très bon, l’autonomie correcte et aucun soucis de connexion bluetooth.<br /> C’est sûr c’est dépouillé de tout (pas de réduction de bruit, pas d’appli) et les touches sur les écouteurs sont limite inutilisable (c’est pas sensitif), mais si tu veux un truc pas cher qui tienne la route ils sont bien.
Ayetek
J’ai lu trop vite, mes plus plates excuses.
Voir tous les messages sur le forum

Derniers tests

Test Amazfit GTS4 Mini : carton plein pour cette montre connectée à moins de 100 euros !
Test souris sans fil éco-conçu green_e : petite mais écolo
Test Hisense 65U8HQ : un MiniLED abordable et de nets progrès
Test DJI Osmo Action 3 : l’action-cam polyvalente idéale pour vos réseaux sociaux
Test TerraMaster T9-423 : un NAS neuf baies au format tour sans qu'il soit question de se ruiner
Test LG Tone Free T90Q : L’antibactérien innovant cède aux sirènes du graphène
Test Asus ROG Phone 6D Ultimate : le smartphone gaming ultime pour jouer des heures durant
Test Synology DS1522+ : l'excellence a un prix, l'option 10 GbE aussi !
Test Google Pixel Buds Pro : une recette qui évolue silencieusement, mais sans génie
Facile mais (trop) coûteux ? On a testé le kit de mise à jour du Framework Laptop
Haut de page