Test Xiaomi mi True Wireless earphones 2 Basic : excellent rapport qualité-prix mais déséquilibré

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
10 septembre 2020 à 18h01
0
6

Alors que OnePlus ou encore Huawei ont réussi à créer des concurrents crédibles des Airpods, le constructeur Xiaomi parait encore manquer
d'ambition, ou de savoir-faire. Ainsi, les ambitieux Mi True Wireless Earphones 2, lancés autour des 99€ chez nous, ne suivent pas vraiment sur la partie sonore. Basés sur ces derniers, les Mi True Wireless Earphones 2 Basic sont une sorte de version simplifiée, ne sacrifiant presque aucun point clé pour un prix sabré de moitié. Un bon rapport qualité-prix ?

Bâtonnets de True Wireless

La version classique des Mi True Wireless Earphones 2, façon bâtonnet de colin, n'était déjà pas la plus gracieuse du monde, la version Basic en rajoute une couche en allongeant encore légèrement celle-ci. À l'usage,
les Xiaomi Mi True Wireless Earphones 2 Basic sont donc des "clones" charnus d'Airpods, mais dotés d'une robe matte, ce qui donne un côté plus sobre et moins sujet aux rayures. Les écouteurs ne sont pas aussi bien finis que la version Apple ou même les OnePlus Buds, mais le rendu est pour le moins correct, parfaitement bon pour un produit à 50 euros.

Le plastique utilisé n'est pas aussi dense que sur les très bons modèles, mais l'assemblage est tout à fait sérieux, ce qui lui permet de ne pas rentrer dans la forêt de clones plus ou moins légaux d'Airpods.

La boite de charge n'est pas non plus la plus discrète qui soit, mais convient relativement bien aux poches standards. Elle marque également la différence esthétique la plus marquante par rapport à la version
classique des écouteurs. En version Classique, les écouteurs viennent se loger par la tige, la boite étant comme celle des Airpods (ouverture par le haut), avec connecteurs de charge en bas. En version Basic, la boite se présente à plat, les écouteurs se plaçant dans la longueur, connecteurs sur la face interne. Dans un cas comme dans l'autre cela fonctionne, et la boite des Mi True Wireless Earphones 2 Basic n'est pas vraiment plus volumineuse que celle de son grand frère. Ce système est même plus simple pour retirer et placer simplement les écouteurs dans la boite.

De quoi faire passer les Airpods pour des écouteurs ultra-discrets

La recharge s'effectue uniquement en filaire via USB-C, ce qui est déjà bien pour ce prix. Enfin, notons qu'il n'y a pas de bouton d'appairage, cette opération se déclenche de manière automatique.

 Un confort et une ergonomie attendus

Très légers, les écouteurs ne se font pratiquement pas sentir dans l'oreille, même si ce constat va énormément varier suivant votre morphologie. Contrairement aux OnePlus Buds, les Mi TW Earphones 2 Basic prennent
à peu près la même taille dans le creux de l'oreille que les Airpods. Si vous
êtes déjà allergique à ses derniers, des oreilles trop petites par exemple, pas la peine de tenter le diable avec les Xiaomi.

Les écouteurs tiennent parfaitement en place et, bien que ce ne soit pas l'usage mis en avant, peuvent parfaitement assumer le rôle de modèles sportifs. Seul souci, la tige vraiment très longue, pouvant plus rapidement se prendre un mouvement de main involontaire, ou encore toucher la lanière d'un casque (vélo).

L'ergonomie des écouteurs est basique, sans doute un poil trop. L'écouteur droit, via un tapotement sur le sommet de la tige, permet de déclencher la lecture et la pause. L'écouteur gauche permet quant à lui, via un double tapotement, de déclencher l'assistant vocal par défaut dans le téléphone. Pas de passage de piste donc, encore moins de contrôle de volume.

Gros point fort, les deux écouteurs peuvent être utilisés en mode mono, la connexion n'est donc pas en pur maître-esclave. Dans ce mode mono,
l'écouteur droit peut toujours déclencher la lecture/pause, mais l'écouteur
gauche utilisé seul ne peut pas déclencher l'assistant vocal.

La qualité de connexion des écouteurs est largement à la hauteur de ce que nous pouvons attendre d'une marque comme Xiaomi. La portée est dans la moyenne, mais la rapidité d'appairage est là, la stabilité excellente, peu ou pas de coupures de son, et nous n'avons noté aucun problème
de micro-désynchronisations droite/gauche, chose qui arrive quelques fois sur les Mi TW Earphones 2 classiques, pourtant plus haut de gamme.

Enfin, notons que si les Mi TW Earphones 2 Basic ne disposent pas d'un système de capteurs optiques, comme les Mi TW Earphones 2, ils peuvent
pourtant déclencher la pause ou la lecture en étant retirés/replacés dans
l'oreille. Cela passe soit par le système d'accéléromètre intégré, soit par un simple retour acoustique. Quoiqu'il en soit, ce système fonctionne étonnamment bien, même pour le prix, mais n'est malheureusement pas désactivable, faute d'application dédiée.

Qui peut le plus peut le Xiaomi

Comme Apple, Huawei, OnePlus, Xiaomi veut créer une sorte de synergie avec ses propres téléphones. Ici, cette synergie très légère passe par le système d'appairage rapide propre à la plupart des téléphones Xiaomi récents. En ouvrant la boite, une popup apparait, permettant de créer un pont de connexion entre téléphone et Mi TW Earphones 2 Basic. Le gain n'est, comme toujours, que de quelques secondes, mais cela marque suffisamment les esprits. Cette connexion privilégiée permet également de vérifier le niveau de batterie des trois produits : les deux écouteurs ainsi que le boitier, allant plus loin que le simple niveau de batterie général s'affichant sous un téléphone Android standard (hors produit compatible Google Fast Pair).

Cela permet également, depuis la maj MIUI 12, de profiter du codec LHDC, le codec concurrent du LDAC de Sony, proposant un débit semi-adaptatif
(300/600/900 kbps). Mal connu, ce codec de Savitech/Huawei ressemble, en l'état actuel, davantage à un argument marketing qu'à une vraie proposition technique, s'implantant dans des appareils clairement pas faits pour tenir une bande passante de 900 kbps (en l'occurrence les True Wireless), ni même assez bien dotés (convertisseurs et amplificateurs) pour mettre en avant une différence sonore. Bien sûr, le codec est également disponible avec tous les autres téléphones compatibles.

Réduction de bruit active, attention à l'enfumage

Un point important demande un gros éclaircissement, et pourquoi pas un petit coup de gueule : la réduction de bruit active du produit.

Rien d'incroyable à première vue, puisque Xiaomi a simplement annoncé une réduction de bruit active lors de la présentation du produit, option
pourtant difficile à implanter sur des écouteurs boutons (la topologie Airpods, sans canule, non-isolante donc). Cette fonction était déjà annoncée sur les Mi TW Earphones 2 classique, et ne demandait, déjà à l'époque, que cinq minutes de recherche pour s'apercevoir d'une chose : nous ne parlons ici que d'une réduction des bruits environnants en mode kit main-libre, une isolation de la voix comme cela existe dans pratiquement tous les écouteurs Bluetooth du marché. Bref, pas plus d'isolation active que sur les Airpods ou tout autre modèle du genre.

Xiaomi joue donc, comme d'autres marques il est vrai, sur un flou technique à la limite du malhonnête, flou que l'utilisateur lambda percevra
très difficilement. Mais surtout, flou bien maladroitement alimenté par une
partie de la presse tech, monde et FR, qui même un an après la sortie de la version classique, relaie toujours ce point plus que trompeur. Félicitations !

Prenons donc cette réduction de bruit pour ce qu'elle est, à savoir une réduction appliquée à sa fonction kit main-libre. À ce titre, le modèle s'en tire correctement. La voix n'est pas des plus naturelle mais largement intelligible en milieu calme. En milieu bruyant, la réduction de bruit n'est pas inefficace, ce qui est déjà un luxe à ce prix-là, même si elle atteint une certaine limite. La voix n'est pas non plus noyée dans la masse. Le produit reste donc utilisable dans pratiquement toutes les circonstances, et
n'est pas trop perturbé par le vent. Xiaomi n'est pas à la hauteur des Airpods ou des modèles Jabra, mais le résultat est déjà acceptable pour ce tarif.

Une autonomie aussi bonne que les Airpods

Malgré le volume des écouteurs, nous n'avons pas ici une batterie colossale permettant de tenir tête à des Beats Powerbeats Pro ou des
Audio-Technica ATH-CKS5. Néanmoins, la durée de vie est annoncée à 5 h en simple charge, et jusqu'à 20 h en comptant le boitier de recharge (3 charges supplémentaires donc), soit un résultat déjà excellent pour un produit en-dessous des 50€.

Au milieu, la boite des Mi TW Earphones 2 Basic, à gauche la version classique, à droite les Airpods

En pratique, les Xiaomi Mi True Wireless Earphones 2 Basic tiennent parfaitement ce qu'ils annoncent, avec (sous codec AAC) une moyenne
oscillant autour des 5 h justement. Volume légèrement poussé, nous sommes plutôt dans les 4 h30. Mais en ménageant le modèle, en utilisation bureau classique, les 5 h 20 sont atteignables. Comme souvent, le boitier n'assure pas trois charges complètes mais plutôt deux et demi, d'où une autonomie autour des 15 – 19 h au total. Les écouteurs prennent moins d'une heure pour se recharger totalement, et la recharge complète, écouteurs + boitier, n'excède pas les deux heures environ (nous n'avons pas testé avec une grande précision ce dernier point).  Bref, une performance supérieure à la version normale (plutôt autour des 3 h 45 - 4 h ), même si cela se fait au prix d'un encombrement encore plus conséquent.

Des basses agressées

Il est parfois difficile de faire le distinguo entre le choix sonore d'une marque et les lacunes techniques d'un produit. Mais ici, quelques points surnagent.

Faisons simple, pour ceux connaissant déjà le produit, les Mi True Wireless Earphones 2 et les Mi True Wireless Earphones 2 basic partagent à peu près le même son, nous avons même l'impression que les modèles Basic sont un peu au-dessus

Celui-ci est assez classique sur les médiums, en tout cas pour des écouteurs boutons. Ce registre est relativement équilibré, même si pas aussi bon que sur des Airpods ou sur des Huawei Freebuds 3, car déjà un peu trop clair. Les Mi TW Earphones 2 Basic s'accordent néanmoins bien avec les genres vocaux, en premier lieu les podcasts ou les petites vidéos de youtubeurs. Techniquement parlant, Xiaomi rend une bonne copie sur ce registre.

Le constat pourrait être assez proche sur les basses, qui en soit ne sont pas très étendues, mais arrivent à suivre à peu près la cadence et, faute d'avoir vraiment de l'ampleur ( en-dessous des Airpods et OnePlus Buds là-aussi), réussissent à descendre déjà assez bas. Les écouteurs ne sombrent pas dans une bouillie exagérée, ni dans un rendu anémique.

Mais, et le problème est grande partie là, la gestion des aigus fait que, à moins d'écouter à volume assez conséquent, ces basses vont justement se faire trop timide ou, pour faire simple, les aigus seront trop en avant, trop criards en comparaison. Pourtant pas d'une douceur absolue, les Airpods paraissent très sages en comparaison, presque rond. Nous avons presque une sorte de bass-Boost inversé, de treble-boost.

Réponse en fréquence (compensée) des Xiaomi. Nous pouvons remarque que la tenue dans les basses est finalement assez bonne. Mais, la signature s'envole déjà à partir des médiums

L'écoute reste bonne techniquement, au-dessus de n'importe quel clone standard, Mais ce niveau de basses, ou ce réglage des aigus, fait que les écouteurs donnent l'impression de soit manquer de corps, soit d'être un peu trop secs, trop agressifs. La différence avec les Airpods, ou avec les Huawei Freebuds 3, très proches de ces derniers, est pour le moins sensible. Une différence d'autant plus étrange que ce n'est pas sur l'extension des basses (normalement le point le plus compliqué) que s'effondre Xiaomi.

Même réponse en fréquence (courbe rouge), mais comparée cette fois-ci aux Huawei Freebuds 3. En vert, la réponse en fréquence des Freebuds 3, calée avec la courbe des Xiaomi sur 1 kHz. En orange, exactement la même courbe, mais en alignant à peu près les basses avec celles des xiaomi. Dans un cas comme dans l'autre, le déséquilibre des Mi TW est flagrant

Les Xiaomi Mi True Wireless Earphones 2 Basic ne sont pas mauvais, ils constituent une offre intéressante pour bien des usages, et sont clairement plus intéressants que les Mi TW  2 classiques. 50 € en prix de lancement, mais à terme facilement trouvable dans les 20-30 Euros, nous avons là des True Wireless de type bouton cohérents et abordables, ne se prenant les pieds dans le tapis que sur un point précis… mais un point que l'on peut trouver crucial. Tout dépend de votre usage donc, puisqu'ils peuvent faire de bons écouteurs de bureau, pour des styles calmes uniquement (électro, rock et métal deviennent vite pénibles). Quand à une utilisation nomade, qui demande plutôt une mise en avant des basses, l'expérience se limitera presque uniquement à des genres vocaux, type podcast.

L'avis de Clubic sur les Xiaomi Mi True Wireless Earphones 2 Basic

Assez imposants mais confortables, autonomes, et dotés d'une excellente qualité de connexion, les Mi TW Earphones 2 Basic reprennent pratiquement tous les bons points de la version standard pour un prix moindre. Des écouteurs très au point… mais dont l'équilibre basses/aigus, assez inhabituel, n'est pas spécialement musical.

Xiaomi mi True Wireless earphones 2 Basic

6

Très bon petits écouteurs boutons pour leur prix, les Mi True Wireless Earphones 2 Basic cumulent les bons points, comme l'autonomie ou la qualité de connexion, mais leur sonorité trop timide dans les basses, ou plutôt trop prononcée dans les aigus, fait qu'ils ne sont pas aussi convaincants qu'ils pourraient l'être.

Les plus

  • Bon rapport qualité-prix
  • Qualité de connexion
  • Autonomie convaincante

Les moins

  • Déséquilibre dans l'écoute
  • Design peu discret

Fabrication 7

Ergonomie 6

Autonomie 8

Son 4

Modifié le 09/10/2020 à 10h59
0
0
Partager l'article :

Actualités récentes

God of War bénéficiera d'un meilleur framerate et du cross-save sur PS5
Xbox Series X | S : les fonds d'écran dynamiques et d'autres éléments présentés en vidéo
Itinérance Orange et Free : l'ARCEP maintient la prolongation, au grand dam de Bouygues et SFR
En 2021, Opel va tester sur les routes son nouveau Zafira Life fonctionnant à l'hydrogène
Bon plan VPN : notre sélection des meilleures offres CyberGhost, NordVPN et Surfshark de la semaine
Shure présente son microphone MV7, petit frère de la légende SM7B
Bon plan : 3 mois d'abonnement offerts à Amazon Music Unlimited
PS5 : Destruction AllStars ratera le lancement de la console et sortira en février
Indispensable pour le télétravail, l'imprimante Canon Pixma MG 3650S est en promo !
L'iPhone 12 et 12 Pro partagent bon nombre de pièces... et une réparabilité moyenne
scroll top