Test Teufel Motiv Go : Une enceinte nomade très puissante mais un peu trop épurée

Guillaume Fourcadier
Spécialiste Audio
19 janvier 2021 à 12h04
0

Une des nombreuses enceintes de la galaxie Teufel (nous avons déjà testé les écouteurs Airy TW et la Cinebar One), la Motiv Go est un produit un peu entre deux univers, suffisamment puissant pour un usage salon (type transportable), et suffisamment compact et autonome pour un fonctionnement purement nomade. De quoi justifier son tarif déjà assez élevé de 250 euros ?

Test Teufel Motiv Go
  • Puissance
  • Fabrication
  • Multipoint
  • Rendu un peu imprécis
  • Pas de charge en USB
  • Pas de fonction annexe

Futuriste ou soviétique ?

Déclinée en gris ou en noir la Teufel Motiv Go présente un design un peu étrange. Très épuré, et d’une forme géométrique assez simple, ce
produit se voulant design évoque surtout, dans sa version grise, un charme un peu désuet, presque soviétique si l’on voulait caricaturer. Simple, sans fioriture, du gris mêlé à d’autres nuances de gris. Un constat qui n’est pas forcément un reproche, et qui n’existe déjà plus dans sa version noire. L'usage, la Motiv Go finit même par avoir une bouille assez attachante.

Sans atteindre le luxe proposé par la Bang & Olufsen A1 version 2, la Motiv Go est particulièrement robuste. Un châssis tout en aluminium, du plastique aux reflets en alvéole au dos, une grille avec revêtement tissé en façade, et des pieds en caoutchouc pour reposer le tout. Le modèle et ses quelque 900 g, pour des dimensions encore très compactes (20 x 11 x 6 cm), est impeccablement assemblé. Un produit très solide, tenant bien dans la main, sans doute un peu dense pour être manipulé n'importe
comment. A noter, il existe une housse de transport rigide en simili noir, pour un tarif de 25 euros. Un accessoire potentiellement intéressant, qu’il aurait été plus judicieux d’intégrer en standard.

Contrairement à beaucoup d’enceintes nomades de cette gamme de prix, la Motiv Go n’est « que » IPX5, soit une résistance à toutes les formes de projections d’eau, mais pas aux immersions ou jets sous pression. La
plupart des modèles Sony, les Ultimate Ears ainsi que les JBL de ce type sont déjà IPX7 ou IP67 (waterproof). Pas un vrai défaut pour la Teufel, car son orientation n’est pas du tout festive, mais tout de même.

Ergonomie simple, presque sans surprise

Enceinte Bluetooth, la Teufel Motiv Go n’est pourtant pas considérée comme un produit connecté (dans le sens réseau). Ainsi, point de
compatibilité avec son application maison, Raumfeld, pourtant bien utile pour divers réglages audio et sa gestion multiroom.

Une fois connectée à un smartphone, l’enceinte est immédiatement opérationnelle, et aucun réglage avancé ne sera possible depuis le smartphone. A ce titre, la marque prend un peu de retard sur la concurrence, généralement tournée vers les enceintes festives, proposant des applications dédiées avec égaliseurs, ou fonctions annexes type relais sonore vers une seconde enceinte (voire plus de 64 enceintes pour Ultimate Ears), ou programmation lumineuse (ce qui ne pourrait être le cas ici).

La marque fait dans le sobre, avec des boutons cliquables à revêtement caoutchouc sur la face supérieure de l’enceinte.

Bon point pour la navigation, puisque les boutons « piste suivante » et « piste précédente » sont présents, quand beaucoup d’autres marques s’arrêtent à un simple bouton lecture/pause vaguement multifonction. Nous retrouvons également l’obligatoire réglage du volume, ainsi qu’un bouton Dynamore, que nous détaillerons dans la partie sonore.

A l’usage, la Motiv Go reste très simple, suffisamment bien pensée et sans trop de latence pour laisser une bonne expérience. Mais, pour un produit à 250 euros, nous aurions tout de même espéré une proposition un peu plus complète, un peu plus innovante peut-être.

La seule vraie (mauvaise) surprise vient de sa connectique. Pour les entrées audio, Teufel table sur une unique prise Jack 3,5mm, ce qui est presque la norme. Mais, pour la recharge, nous ne retrouvons pas d’USB-C, ni même d’USB tout court. La marque opte pour une prise coaxiale, avec un adapteur fourni. Si cela permet d’accepter une tension de 12 V en entrée, une telle proposition pour une enceinte nomade est pour le moins incompréhensible. Bien sûr, le modèle se destine généralement à rester à la maison, mais cela n’explique pas tout.

Multipoint et AptX

A l’image de beaucoup d’enceintes nomades modernes, la Teufel Motiv Go intègre une connexion Multipoint, qu’elle nomme « Mode Party ». Il est ici possible de connecter deux smartphones/tablettes, et de lire leur flux respectif l’un après l’autre, en basculant automatiquement, ou en appuyant brièvement sur le bouton Bluetooth sur le côté de l’enceinte (servant également pour l’appairage).

Autre bon point, même si pas forcément intéressant en pratique (difficile d’avoir un quelconque gain sur ce genre d’enceinte modeste), l’intégration du codec AptX, en plus du AAC et du SBC. Pas forcément très courant, cela permet à l’enceinte de se démarquer, encore que Sony intègre déjà son LDAC sur certaines.

Sans surprise, Teufel maitrise son sujet sur la qualité de connexion ainsi que la portée. Difficile de mesurer celle-ci pendant le confinement, mais elle permet de largement dépasser les 15 -20 m en terrain dégagé (même si plus difficilement en AptX qu’en SBC), et garde une assez bonne
stabilité avec les obstacles. La puissance émission/réception des enceintes étant au-dessus des casques et True Wireless, ce n’est pas une surprise.

Au chapitre des petits plus, la Teufel Motiv Go intègre un microphone, pour un fonctionnement en main-libres.

 Une autonomie tenant presque ses promesses

Annoncée à 16 h en fonctionnement, sans plus de précision, l’autonomie peut grandement osciller suivant la puissance de sortie. A volume moyen, avec codec AAC, le modèle tient sans problème les 15 h. A plus forte
puissance et avec codec AptX, nous retombons déjà sous les 12 h, voire 9-10 h en poussant un peu. Un chiffre pas si surprenant, surtout vu les 20 W RMS max du produit.

La charge passe par l’adaptateur dédié, pas du tout universel mais rechargeant la Motiv Go assez rapidement (nous n’avons pas mesuré avec précision). Nous n’allons pas revenir sur l’absence de recharge USB.

Un son brut et puissant, mais finalement classique

Enceinte de petite taille, la Motiv Go ne n'est pourtant pas timide, en affichant une fiche technique déjà assez ambitieuse, à défaut d’être
révolutionnaire. Simple voie, le produit utilise deux haut-parleurs large bande de 50 mm de diamètre, associés à deux grands radiateurs passifs, l’un à l’avant, l’autre à l’arrière (avec ouverture couvrant toute la surface de ce dernier sur la face arrière), pour une meilleure réponse dans les graves. Le tout est propulsé par un amplificateur Classe D, atteignant donc 20 W RMS.

Disons-le tout de suite, la puissance est bien là. L’enceinte monte potentiellement très haut dans les dB, plus que la grande majorité des modèles de cette taille. Cette puissance a l’avantage de pouvoir couvrir des surfaces assez larges, et d’être déjà efficace dans une optique
festive.

Nous tempérerons par contre cette notion de puissance, avec la notion d’efficacité. A fort volume, la distorsion augmente de manière déjà
importante, si bien que l’écoute n’est déjà plus aussi agréable ou même
vraiment qualitative. Au moins, la performance est là, et la Motiv Go ne
s'effondre pas.

Plus axée sur le bas du spectre (sans laisser tomber les médiums) que sur les aigus, l'enceinte Go reste un produit plus joueur qu’équilibré ou même très naturel. Le fait est que, dans les pistes demandant une bonne présence des aigus, les détails peuvent manquer, tout comme l’aération du morceau, cela malgré quelques pics. Rien de dramatique, mais un
modèle moins cher, comme le Sony SRS-XB43, est plus efficace sur ce point, plus équilibré en tous cas, à défaut de pouvoir suivre sur la puissance.

La Motiv Go possède, indépendamment de sa puissance, énormément d’énergie, de patate. Les genres dynamiques sont très bien adaptés à
son rendu. A l’inverse, tout ce qui est classique ou jazz sonnera un peu trop étouffé. Techniquement, le produit n’est pas vraiment au-dessus du lot, car si sa puissance et son énergie lui permettent de se faire remarquer, il manque tout de même un peu d’extension dans le bas du spectre, mais surtout des aigus plus maitrisés.

La Motiv Go ne diffuse pas le son à 360°, mais se permet tout de même d’être stéréo, cela grâce à la disposition droite/gauche des haut-parleurs. Une stéréo un peu étriquée, sans doute, mais une stéréo tout de même, ce qui est déjà un luxe.

A cela, s’ajoute le système de traitement sonore Dynamore, utilisé sur la majorité des enceintes Bluetooth/wifi et barres de son Teufel. Un peu différents suivants les modèles, le Dynamore permet de diffuser bien plus
largement le son, créant un effet de stéréo étendu. Cela fonctionne assez bien, apportant un vrai plus sur les morceaux demandant un peu d’ampleur, même repoussant un peu les voix en arrière.

Au final, la Motiv Go impressionne par sa puissante et sa qualité sur les styles énergiques, montant haut en volume sans s’effondrer. Reste que son prix nous aurait, tout de même, laisser espérer encore un peu plus de maitrise technique.

L’avis de Clubic

Bien construite, simple d’utilisation, Multipoint, La Motiv Go de Teufel est une bonne petite enceinte cachant énormément de puissance en son sein. Toutefois, sa relative simplicité et son absence de fonction avancées n’en font pas un monstre de technologie, mais un produit assez classique. Pas
pour tout le monde donc.

Teufel Motiv Go

6

Compacte, puissante et très bien finie, la Teufel Motiv Go est une enceinte Bluetooth simple et facile à prendre en main. Dommage de ne pas proposer un peu plus de fonctions et de réglages, un peu plus d'équilibre audio, ainsi qu'une charge en USB

Les plus

  • Puissance
  • Fabrication
  • Multipoint

Les moins

  • Rendu un peu imprécis
  • Pas de charge en USB
  • Pas de fonction annexe

Consruction 8

Ergonomie 7

Fonctions 4

Son 6

Cet article contient des liens d'affiliation, ce qui signifie qu'une commission peut être reversée à Clubic. Les prix mentionnés sont susceptibles d'évoluer. 
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Test MSI Clutch GM41 Lightweight : une souris ultra-légère et confortable
Prises connectées : notre comparatif 2021 pour contrôler à distance sa consommation énergétique
Space Sweepers : une aventure à mille à l'heure chez les ferrailleurs de l'espace
Travail ou jeu vidéo, nos conseils pour passer du temps devant l'écran... sans malmener son corps
Train, car, voiture, avion : que vaut le comparateur de mobilité de la SNCF ?
Comment optimiser la batterie de son Apple Watch ?
ARTE : découvrez le premier numéro de l'émission Twitch dédiée au jeu vidéo
-50 % sur Bitdefender Total Security : une protection antivirus primée pour tous vos achats en ligne
Lupin : découvrez le trailer de la partie 2, attendue cet été sur Netflix
La Nuit des temps : le mythe du traducteur universel automatique
Haut de page