Test Teufel Airy True Wireless : des écouteurs intra qui envoient un (très) bon son

30 septembre 2020 à 18h05
2
7

Le spécialiste allemand de l'audio Teufel nous propose avec ses Airy True Wireless de nouveaux écouteurs intra. La promesse du fabricant avec ce produit ? Prouver qu’ils ont leur place dans le top 10 des meilleurs intras auriculaires du marché. Voyons voir ce qu'il est en est.

Barres de son, caisson de basses, enceintes, casques, écouteurs… Teufel est un acteur reconnu de l'industrie du son, mais on ne connaissait pas forcément la marque allemande pour des intra de type sans fil. L'erreur est réparée avec les Airy True Wireless, qui débarquent sur un segment de plus en plus concurrentiel.

Fiche technique des écouteurs Teufel Airy True Wireless

Les spécifications techniques sont en adéquation avec ce que l'on attend d'intras True Wireless qui se trouvent dans cette gamme de prix (149,99 euros, ou 99,99 euros en profitant de l'offre de lancement). Gamme de fréquences, technologie Bluetooth 5.0, présence de microphones, certification IPX5, les caractéristiques sont solides à défaut d'être originales.

  • Dimensions : 1,90 cm de largeur, 3,90 cm de hauteur et 2,20 cm de profondeur
  • Poids : 49 grammes (écouteurs + boîtier)
  • Hauts-parleurs : drivers Linear HD Neodymium (aimant néodyme) de 5,8 mm de diamètre
  • Gamme de fréquences : de 20 à 20 000 Hz
  • Microphones : deux, avec atténuation des parasites sonores
  • Connexion : Bluetooth 5.0 (aptX pour Android, AAC pour iOS)
  • Autonomie : Jusqu'à 6 heures avec une charge pour les écouteurs, jusqu'à 25 heures avec le boîtier de charge
  • Recharge : 1 heure d'écoute (volume à 50%) pour 15 minutes de charge, par micro-USB
  • Contrôle tactile : oui
  • Assistants vocaux : Google Assistant et Siri
  • Certification de protection aux éclaboussures et à la poussière : IPX5

On a par contre déjà vu des concurrents afficher une autonomie supérieure à celle promise par les Teufel Airy True Wireless, mais nous reviendrons plus précisément sur ce point dans la suite de ce test.

Ce qui nous attend dans la boîte

En plus des écouteurs sans fil et de l'étui de charge, on retrouve dans la compacte et discrète boîte en carton envoyée par Teufel un câble micro-USB vers USB-A, des embouts en silicone de trois tailles différentes (la taille intermédiaire est directement montée sur les écouteurs), et un guide de démarrage rapide.

Un form factor qu'on connaît bien

En observant les Teufel Airy True Wireless, impossible de ne pas penser aux fameux AirPods d'Apple avec ses longues tiges. Mais en y regardant de plus près, on s'aperçoit vite que la conception est tout à fait différente. La partie de la tige qui se tourne vers l'extérieur une fois l'écouteur placé dans l'oreille n'est pas plate mais légèrement bombée, avec une démarcation verticale au milieu.

Juste au-dessus, se trouve le capteur pour le contrôle tactile, qui permet de nombreuses interactions, mais nous aborderons toutes les possibilités disponibles un peu plus tard. Au-dessus du logo, discret car creusé dans et de la même couleur que le capteur, la lumière LED nous apporte quelques informations quant au statut de l'oreillette. Le comportement de ce témoin lumineux indique à l'utilisateur si la batterie est sur le point de lâcher ou est déjà à plat : témoin rouge fixe pendant 3 secondes quand plus de batterie, témoin rouge clignotant rapidement
lorsque le niveau de batterie est inférieur à 10% et témoin rouge clignotant lentement
lorsqu'elle a entre 10% et 20% de jus par exemple. Il sert aussi à savoir si l'appairage Bluetooth a été réalisé correctement.

Comme vous pouvez le constater sur les visuels, la forme de la partie qui fait le lien entre la tige et l'embout est un peu particulière. Mais elle épouse parfaitement le pavillon de l'oreille. Dans la boîte, nous trouvons des embouts en silicone de taille médium préinstallés sur les écouteurs. Deux autres paires, l'une plus petite, l'autre plus grande, sont également inclues. Il ne faut pas hésiter à toutes les essayer pour déterminer lesquels sont les plus adaptés à notre oreille et notre conduit auditif. Il est très important de bien choisir sur des intras. Dans notre cas, la tenue des écouteurs dans l'oreille fut excellente. Aucun risque qu'ils ne tombent une fois positionnés correctement, et ce n'est pas faute de les avoir mis à l'épreuve : course, remuage de tête violent, et même galipettes et roulades : à aucun moment je n'ai craint que les Teufel Airy True Wireless ne se fassent la malle.

Ils constituent donc une très bonne option en termes de confort pour écouter musique ou podcast tout en faisant du sport, en intérieur ou en plein air. D'autant plus que certifiés IPX5, ils sont résistants à la sueur, à la pluie et aux projections d'eau.

Le design est toujours un sujet plus ou moins subjectif, mais je le trouve particulièrement réussi ici, Teufel ayant réussi à rester sobre tout en ajoutant une touche d'originalité qui ne fait en rien bling-bling. Au niveau des coloris, trois choix : Noir Nuit, Blanc Argenté et Bleu Acier. C'est ce dernier modèle que nous avons eu l'opportunité d'essayer. Les dimensions (1,90 cm de largeur, 3,90 cm de hauteur et 2,20 cm de profondeur) des écouteurs en font un produit un peu plus large et profond que les AirPods, mais moins haut.

Un mot sur le boîtier pour conclure sur le design. Solide, il surprend par le choix d'une finition mate agréable au toucher sur la partie par laquelle on va généralement le tenir, combinée à une finition brillante sur les autres parties, à savoir au-dessus, en-dessous et sur les côtés. On y distingue quelques reflets, pouvant apporter une certaine esthétique.

Lorsque l'on ouvre le boîtier, les LED situées sur la face avant s'allument pour nous indiquer approximativement le niveau de batterie restant. Pas besoin de se battre pour faire entrer pile poil les écouteurs à leur emplacement, un système d'aimant permet de les ranger en toute simplicité lorsqu'ils sont approchés de leur slot.

Gardez votre smartphone en poche pour contrôler la lecture et les appels

Les earbuds se connectent via la norme Bluetooth 5.0. C'est ce que l'on attend d'un tel produit en 2020, alors que certains fabricants se contentent de Bluetooth 4.2. Le pairage est rapide et ne souffre que de peu de ratés, alors que l'on doit souvent s'y reprendre à plusieurs fois sur certains modèles concurrents pour enfin réussir à se connecter. Les ATW sont une très bonne surprise de ce point de vue.

Des True Wireless se doivent d'être pratiques. Impossible dès lors de négliger les contrôles tactiles directement via les écouteurs afin de réaliser des actions de base sans avoir besoin de sortir son smartphone ou passer par l’interface de l'appareil connecté aux écouteurs de Teufel.

Ceux-ci disposent de capteurs permettant de contrôler la lecture multimédia : un appui court pour mettre en pause ou relancer, deux appuis pour passer au morceau suivant et triple appui pour retrouver la piste précédente. Toutes les commandes fonctionnent aussi bien avec l'oreillette droite que celle de gauche, facilitant encore l'utilisation.

Les contrôles physiques servent également à commander les options liées aux appels téléphoniques. Lors d'un appel entrant, la musique s'arrête et reprend automatiquement quand l'appel est terminé, ou si celui-ci a été refusé. Pour les fonctionnalités basiques, c'est assez instinctif : un appui court pour prendre l'appel ou le terminer une fois la communication établie, un appui prolongé pour le rejeter.

Pour les fonctionnalités un peu plus poussées, un bref temps d'apprentissage est nécessaire pour que les gestes viennent naturellement. En deux appuis courts, il est possible de mettre un appel en attente et répondre à
un deuxième appel. La même commande permet la commutation entre les deux appels. Pour reprendre un appel en attente après avoir mis un terme à l'autre appel, c'est un appui moyen qu'il faut exercer.

Enfin, les Teufel Airy True Wireless sont compatibles avec Google Assistant sur Android et Siri sur iPhone. Un appui modéré de 2,5 secondes permet d'activer l'assistant vocal pour instructions et de le désactiver une fois qu'il accomplit ses desseins.

Malheureusement, il n'est pas possible de régler le volume directement avec le contrôle tactile, il faut passer par le device lui-même. Nous ne jetons pas la pierre aux Teufel Airy, de nombreux modèles situés dans la même fourchette tarifaire manquent également d'une telle feature, mais cela aurait pu être le petit plus qui fait pencher la balance vers ces écouteurs. Dommage. Et frustrant puisque le site officiel de la marque annonce bien des "touches de commande intelligentes situées sur l’oreillette, pour le contrôle […] du volume sonore". Une affirmation qui ne se vérifie donc pas. Une alternative est d'invoquer Google Assistant ou Siri pour leur demander d'augmenter ou diminuer le volume au niveau souhaité, mais la manipulation n'est pas aussi confortable qu'un contrôle tactile simple dans bien des situations.

Pas non plus d'application disponible pour personnaliser son expérience, profiter de fonctionnalités supplémentaires et régler le son plus précisément. Là encore, il s'agit d'un manque regrettable pour une marque comme Teufel qui vise en principe des consommateurs particulièrement audiophiles.

Une autonomie décente, sans plus

L'autonomie est un point très important pour ce genre d'écouteurs. Teufel indique que ses True Wireless tiennent six heures d'écoute. En ajoutant les 19 heures permises par le boîtier, on arrive alors à un total de 25 heures. Des chiffres qui se vérifient à peu près dans la pratique, même à volume maximum. Pour des usages différents que de la simple écoute de musique, l'autonomie peut diminuer légèrement.

Ce n'est pas ridicule, mais pas vraiment satisfaisant non plus. Dans la même catégorie de prix, les Melomania 1 de Cambridge Audio font bien mieux en la matière par exemple. Pire, bien des modèles moins coûteux font aussi bien, voire mieux, que les nouveaux intra-auriculaires de Teufel.

Et la situation ne va pas en s'arrangeant quand vient le temps de parler recharge. Les Airy True Wireless (et leur boîtier) ne sont pas compatibles avec la technologie de recharge sans fil Qi. Il faut donc obligatoirement les brancher pour que la batterie reprenne des couleurs. Privé de port USB-C, c'est via une prise micro-USB qu'il faut connecter l'étui au chargeur.

Les performances ne sont alors pas sensationnelles : comptez 15 minutes de charge pour regagner une heure de lecture. Là encore, on voit mieux ailleurs, même à prix plus bas.
Pour une charge complète des écouteurs, il faut compter deux heures (trois heures pour recharger le boîtier).

La qualité audio, le vrai point fort de ces écouteurs

Et le rendu audio dans tout cela ? Teufel a une réputation à faire valoir en la matière, et si ses Airy True Wireless ne sont pas exempts de tout reproche sur certains points mentionnés précédemment, ils ne déçoivent pas en termes de qualité sonore.

La neutralité audio est des plus impressionnantes. Les écouteurs dégagent une sensation de cohérence quelle que soit la fréquence et ni les basses ni les aigus ne viennent empiéter sur le terrain des mediums. Les notes les plus graves et les plus aiguës ne sont pas artificiellement trop amplifiées, même quand le volume est à son maximum.

Le son est doux et englobe bien les oreilles en toutes circonstances. En contre-partie de cet équilibre trouvé par Teufel, il est vrai que l'on peut parfois perdre un peu de netteté et de précision dans les détails pour les aigus, surtout quand on compare au rendu pas loin d'être parfait des mediums. Cela semble volontaire pour éviter la saturation et conserver une certaine unité générale. Un sacrifice qui n'en est pas forcément un selon les goûts de tout un chacun et peut même constituer une force en adoucissant les notes un peu trop agressives. À vous de savoir si vous désirez privilégier le confort ou la fidélité absolue.

Les voix, instruments de musique et autres effets audio cohabitent en parfaite harmonie. Souvent négligées sur ce genre d'appareils, les basses sont ici bien équilibrées, suffisamment puissantes sans pour autant prendre le pas sur le reste de la musique. Elles peuvent cependant manquer d'impact sur certains genres musicaux comme le classique ou la musique électronique. Fluides et bien dosées, les différentes nuances de médium se comportent particulièrement bien également.

Si vous avez l'habitude d'écouter de la musique très fort (ce qui n'est pas recommandé pour votre bien-être), les écouteurs pourraient manquer d'un poil de puissance à votre goût. Surtout si vous vous trouvez régulièrement dans des environnements bruyants comme les transports. Pas de réduction active du bruit à proprement parler sur ce modèle ; dans la foule, il faut admettre que l'isolation n'est pas très efficace.

En ce qui concerne les codecs audio, on reste sur du très classique pour ce genre de gamme : de l'aptX pour les appareils Android et du AAC pour les iPhone et iPad. Ce n'est pas décevant en soi, la plupart des modèles d'intra s'en contentent encore aujourd'hui, mais un support aptX HD voire LDAC aurait constitué une belle surprise pour bénéficier de meilleurs débits et d'une compression plus douce.

Et pour autre chose que la musique ?

Une bonne paire d'écouteurs a des usages qui vont au-delà de l'écoute musicale. Pour les podcasts, les Teufel Airy True Wireless continuent leur bonne tenue. Les voix lors des chroniques et débats sont restituées à merveille. Si les discussions s'animent et que le volume est à fond, quelques turbulences audio peuvent survenir, mais vraiment de rien méchant.

Nous sommes nombreux à passer le temps dans les transports en regardant un live Twitch, une petite vidéo YouTube ou même un épisode d'une série Netflix. Mais problème : l'expérience se dégrade avec bon nombre de références du marché à cause du décalage entre l'image et le son. Les intras True Wireless de Teufel s'en sortent plutôt bien sûr la question. Sur Android, en fonction de l'application utilisée, la synchronisation n'est pas toujours parfaite, mais le résultat reste convaincant. Certaines paires d'écouteurs rendent impossible le visionnage de vidéos tant le décalage est important, ce n'est absolument pas le cas des ATW.

Ensuite, vient le cas des appels passés avec les Airy True Wireless. Surprenamment, la qualité du micro est tout à fait acceptable. En fait, le microphone est même plutôt bon. Notre interlocuteur nous entend à peu près de la même manière qu'en utilisant le micro du smartphone, là où la plupart des écouteurs du genre sont bien moins performants. Évidemment, les choses se gâtent s'il y a du bruit autour, mais il s'en sort tout de même bien dans de telles situations. La fonction d'atténuation des parasites sonores et des échos n'y est pas étrangère et fait plutôt bien son job (en gardant à l'esprit que l'on parle de micros d'écouteurs bien entendu).

Rien à signaler venu le temps d'écouter l'interlocuteur, la restitution des voix est tout à fait fonctionnelle. D'une manière générale, passer des appels avec les écouteurs s'est révélé bien plus agréable que prévu, Teufel place la barre haut à cet égard.

Teufel Airy True Wireless : l'avis de Clubic

Neutralité, cohérence, équilibre, le son des Teufel Airy True Wireless est impressionnant pour des écouteurs intra-auriculaires se trouvant dans cette gamme de prix. La pureté du son en fait clairement un produit extrêmement intéressant. La rapidité et la facilité de l'appairage Bluetooth ainsi que la tenue confortable dans les oreilles sont un bonheur au quotidien. Il ne réinvente par contre rien en termes de contrôle tactile et se montre décevant en ce qui concerne l'autonomie et la recharge, ce qui pourrait décourager les utilisateurs intensifs. A 150 euros, son tarif officiel, l'investissement se réfléchit. Mais on peut le trouver à 100 euros, un prix qui devient alors attractif étant donné les qualités de l'appareil. Et comme Teufel donne 8 semaines d'essai pour se faire un avis, avec possibilité de retour gratuit, il n'y a aucun risque à essayer le bon son des Airy True Wireless.

Teufel Airy True Wireless

7

Il nous a été compliqué de donner une note aux Teufel ATW à cause de la politique tarifaire du fabricant. Officiellement, les écouteurs coûtent 149,99 euros en France. Mais dans les faits, une offre de lancement qui semble ne pas se terminer permet de les obtenir à 99,99 euros avec un code sur le site du constructeur allemand. Or, pour juger un produit, le rapport qualité-prix est primordial.
Malgré son excellente qualité audio, ces intra souffrent de quelques manques pour un produit à 150 euros. La concurrence est rude sur ce segment et il apparaît que des appareils font mieux à ce prix ou aussi bien pour moins cher.
A 100 euros par contre, la donne change. Il n'existe pas d'écouteurs parfaitement polyvalents à ce tarif et les Airy True Wireless font bonne figure par rapport aux alternatives, avec notamment une qualité du son bien plus convaincante.

Les plus

  • Confortable et bon maintien
  • Un son riche en détails et neutre
  • Mediums équilibrés, aigus qui ne saturent pas
  • De bons micros pour des écouteurs à ce prix
  • Contrôles tactiles satisfaisants
  • Certification d'étanchéité IPX5

Les moins

  • Autonomie correcte mais un poil juste
  • Une isolation un peu décevante
  • Des basses trop propres ?
  • Pas d'application pour des réglages supplémentaires

Design et confort 7

Qualité audio 8

Qualité des micros 7

Autonomie 7

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

God of War bénéficiera d'un meilleur framerate et du cross-save sur PS5
Xbox Series X | S : les fonds d'écran dynamiques et d'autres éléments présentés en vidéo
Itinérance Orange et Free : l'ARCEP maintient la prolongation, au grand dam de Bouygues et SFR
En 2021, Opel va tester sur les routes son nouveau Zafira Life fonctionnant à l'hydrogène
Bon plan VPN : notre sélection des meilleures offres CyberGhost, NordVPN et Surfshark de la semaine
Shure présente son microphone MV7, petit frère de la légende SM7B
Bon plan : 3 mois d'abonnement offerts à Amazon Music Unlimited
PS5 : Destruction AllStars ratera le lancement de la console et sortira en février
Indispensable pour le télétravail, l'imprimante Canon Pixma MG 3650S est en promo !
L'iPhone 12 et 12 Pro partagent bon nombre de pièces... et une réparabilité moyenne
scroll top