Test Bose Soundbar 500 : une barre de son polyvalente

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
09 octobre 2020 à 12h01
2
7

Bose est entré de plain-pied dans la maison intelligente. C’est même le nom d’une des gammes du fabricant américain désormais. C’est simple : elle rassemble toutes les enceintes, barres de son et autres appareils équipés de micros pour le contrôle vocal. Mais aussi du son multipièces, mais ça l’ancienne gamme Soundtouch savait aussi le faire. Avec ces fonctionnalités, la Bose Soundbar 500 vient concurrencer directement la Sonos Beam

Le fabricant des systèmes audio à la renommée mondiale est présent dans le home cinema depuis le tout début. Au départ avec ses célèbres systèmes de satellites Acoustimass pour en venir aujourd’hui aux barres de son. Dans tous les cas, Bose ne s’est jamais attaqué aux amplificateurs audio/vidéo. Visant un public novice qui recherche de la simplicité sans se soucier de la technique, la marque a toujours fait attention à rendre ses produits les plus accessibles possible. En ajoutant peu de fonctions, mais des fonctions jugées utiles et attendues par le plus grand nombre. Les passionnés pourront alors penser que les produits sont parfois incomplets. Des questions que ne se poseront jamais les consommateurs ciblés par la marque Bose.

Néanmoins, il serait facile de négliger ces produits sous prétexte qu’ils font des raccourcis. Le concurrent direct Sonos en fait également en simplifiant aussi ses produits avec l’absence de DTS ou la connectique ultra réduite sur ses barres de son Beam et Arc. C’est sur ce genre de détail plus important qu’il n’y paraît que l’on peut facilement associer les deux marques visant un objectif commun. Chacun garde cependant ses spécificités et sa signature. C’est ce que nous allons vérifier avec le test de la barre de moyenne gamme Soundbar 500. Elle se situe entre la Soundbar 300 nouvellement sortie et la Soundbar 700 plus imposante.

Caractéristiques techniques générales

  • Barre de son 3.0
  • Référence : Bose Soundbar 500
  • Haut-parleurs : 5x large bande
  • Amplification : n.c.
  • Décodages : Dolby Audio
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth 4.3, 1x entrée HDMI ARC,
    1x numérique optique, 1x mini-jack analogique

La barre de son la plus fine

80 cm de largeur : la barre de son Bose Soundbar 500 n’aura pas de mal à trouver sa place au pied d’à peu près n’importe quel téléviseur. Si l’on ajoute une épaisseur de seulement 44 mm, on se trouve face à l’une des barres les plus fines du marché. Un atout à ne pas négliger en association avec un téléviseur aux pieds ultra-plats.

Quant au montage mural, il est impossible. Aucun trou de fixation n’est prévu. Mais surtout, l’implantation de la prise HDMI en face arrière à 45° empêche quoi qu’il arrive ce type de montage. L’équipement en transducteurs est original avec cinq larges bandes identiques destinées à reproduire l’ensemble des fréquences sans l’aide d’aucun tweeter. Trois d’entre eux sont placés au centre, les deux autres sont aux extrémités, orientés vers les côtés de la pièce.

Ces haut-parleurs s’occupent également des basses fréquences. Une sortie filaire permet d’ajouter un caisson de n’importe quelle marque. Il est aussi possible d’utiliser l’un des deux caissons sans fil de la gamme : les Bose Bass Module 500 et Bass Module 700. Ce dernier a le bon goût d’exister en finition blanche pour faciliter son intégration dans les intérieurs modernes.

Le reste de la connectique comprend le HDMI ARC et une entrée numérique optique. Il n’y a pas d’entrée analogique. Le réseau se partage entre le WiFi et une prise Ethernet. Le Bluetooth est bien sûr présent. Bidirectionnel, il permet de connecter un casque Bose tel que le Headphones 700 pour profiter du son de la TV sans réveiller toute la maison.Enfin, deux prises mini-jack spécifiques complètent le tableau : l’infrarouge et une connexion Adaptiq propre à Bose. 

Facilité de prise en main

L’installation s’effectue à travers l’application Bose Music. Cette dernière reconnaît automatiquement la barre et propose de l’associer à votre réseau WiFi. Tout cela passe par différentes étapes en français très simples à suivre. Les étapes suivantes vous aident à relier correctement la barre et à connecter d’autres éléments éventuels comme le caisson de basse ou des enceintes surround. Sur ce sujet, Bose fait jeu égal avec l’application concurrente Sonos. 

L’étape suivante consiste à calibrer la barre, ce que nous ferons plus tard lors des écoutes. Puis il vous est proposé d’associer l’un des deux grands assistants vocaux : Amazon Alexa ou Google Assistant. La procédure est habituelle puisqu’on est renvoyé vers l’identification Amazon ou Google afin d’autoriser son compte à se connecter à la barre Bose.

La Soundbar 500 est équipée de huit micros à réduction de bruit. Nous n’avons pas rencontré de problème particulier à l’usage en termes de reconnaissance, même avec la musique à volume soutenu. Une simple barre lumineuse confirme les ordres et les actions. Pas d’écran sur cette barre contrairement à l’enceinte Bose Home Speaker 500 de la même gamme.

Nous tombons ensuite sur la page d’accueil de l’application listant les sources dans un bandeau en haut, les présélections, comme vos radios web favorites, au milieu, puis la liste des dernières écoutes pour y revenir plus rapidement. C’est ici que l’on touche à l’une des limites de la Soundbar 500. Elle intègre seulement Spotify, Deezer, Amazon Music et TuneIn. C’est assez maigre face à la concurrence, surtout Sonos qui propose quasiment tous les services existants. AirPlay2 permet pour les possesseurs d'iPhone et d'iPad de contourner cette limitation. 

Des qualités acoustiques indéniables

Bose ne communique absolument pas sur les capacités de restitution multicanales de sa Soundbar 500. Ce n’est pas le propos, car cette barre est présentée comme un produit polyvalent hyper connecté destiné avant tout à gonfler le son d’un téléviseur avec le son Bose. D’ailleurs, le Dolby comme le DTS ne sont jamais cités. Le premier est toutefois bien accepté tandis que le second est aux abonnés absents, comme souvent. Aucun réglage audio ni aucun mode sonore ne sont accessibles depuis la télécommande. Il n’y a pas non plus de virtualisation du son. Au moins cette barre simplifie la vie des utilisateurs en s’adressant au plus grand nombre jusqu’au parfait novice.

Démarrons immédiatement par des écoutes en mode home cinema via la liaison HDMI ARC. La Soundbar 500 est très bonne dans la restitution des ambiances, des petits détails, des fins de notes. Elle est plutôt fidèle et peu colorée, comme nous l’avons rarement entendu sur une petite barre de son. Sans être projeté, le son colle bien à l’image. Nous notons surtout une bonne mise en place sans faire appel à des artifices, comme les réverbérations peu naturelles. Mais elle reste faible dans les basses en se contentant de ses petits haut-parleurs. La restitution du grave est tout à fait correcte, mais avec une chute de niveau dans les plus basses fréquences assez rapide. En passant par l’application mobile, il est possible de régler le niveau du grave, des aigus et de la voie centrale. Même en poussant le curseur dans le grave, cette barre gagnerait à être accompagnée d’un caisson. Dans un sous-menu de l’app, le réglage d’amélioration des dialogues porte bien son nom, mais le médium devient un peu trop en avant, au détriment de la fidélité. Nous ne le conseillons pas. 

Tout cela s’est passé sans effectuer le calibrage Adaptiq. Nous avons donc posé sur notre tête ce fragile casque en plastique équipé d’un micro et d’un long câble à brancher à l’arrière de la barre. Le casque Adaptiq ne se règle pas, il n’est pas vraiment confortable. Heureusement, la procédure est rapide. Il y a cinq mesures qu’il vaut mieux effectuer depuis la position d’écoute, puis dans les angles de la pièce d’après le support Bose. Résultat : le médium-aigu est plus en avant, moins chaud. La sensation d’ambiance progresse aussi, même si elle reste localisée face à nous. Le grave a gagné un peu de niveau mais toujours pas d’impact ni de rondeur. Les coups de feu ou les voix masculines restent timorés, alors que des barres équivalentes en termes de format tirent mieux leur épingle du jeu dans ce domaine. La Soundbar 500 se concentre sur le medium aigu et elle le fait bien. En écoute musicale le grave sans être boursoufflé ni totalement absent vient soutenir correctement le reste du spectre avec une écoute agréable même si elle reste centrée sur la barre. Une fois encore, les informations d’ambiance sont correctement retranscrites pour laisser respirer la musique. Le médium a tendance à être un peu trop en avant mais ça se corrige avec les réglages de tonalite. 

Prix et concurrence

Dans les environs des 500 euros se trouve la barre Harman Kardon MultiBeam 700, mieux connectée grâce au Chromecast Audio. Si vous avez plus d’attente du côté home cinema, optez pour la LG SN8YG ou la Sony HT-G700, toutes deux avec leur caisson de basse sans fil et la compatiblité DTS. N’oublions pas la Sonos Beam assez semblable à la Bose dans l’idée : compacte, sans caisson, double assistant vocal. La Beam a l’avantage côté services audio connectés avec plus d’une centaine de services intégrés contre quatre seulement chez Bose.

L’avis de Clubic

Il y a une réelle velléité HiFi de la part de Bose avec la Soundbar 500. Une douceur que l’on ne retrouve que très rarement dans les petites barres de son. Même si les timbres ne sont pas parfaits, le revers de la médaille d’une barre que l’on a cherché à rendre la plus plate possible pour qu’elle puisse prendre place au pied de quasiment n’importe quel téléviseur. On ne peut pas reprocher à Bose de ne pas viser la polyvalence ! Simple d’utilisation sans fonction compliquée, compatible Google Assistant et Amazon Alexa, il lui manque seulement le DTS et ce serait parfait. Et puis un caisson de basse également. Mais ça, ce sera selon vos goûts et le niveau de vos attentes. 

Bose Soundbar 500

7

La Bose Soundbar 500 est une barre de son à la restitution contenue mais très agréable, jamais agressive, qui se prend facilement en main grâce à une ergonomie orientée vers la simplicité.

Les plus

  • Médium agréable
  • Hauteur en accord avec l’image
  • Facilité d’usage
  • AirPlay2
  • Alexa et Google Assistant

Les moins

  • Aucune virtualisation du son
  • Pas de DTS
  • Très limitée dans le grave

Films 6

Musique 6

Connectivité 7

Ergonomie 8

Finitions 9

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Control Ultimate Edition nécessite une connexion internet pour son installation sur Xbox
PAC-MAN est de retour pour ses 40 ans, avec 64 joueurs en simultané et en exclu Stadia
Salto : interface, contenus, fonctionnalités... promesses tenues ? Nos premières impressions en vidéo !
Coinbase publie son premier rapport sur la transparence
Forfait mobile : tout savoir des offres sur les forfaits 4G sans engagement
Halo The Master Chief Collection : un patch Xbox Series X | S dès novembre
Porsche fait évoluer la gamme Panamera, la Turbo S E-Hybrid frôle les 700 chevaux
Un forfait 4G avec 100 Go à moins de 10€, c'est possible !
Le lancement d’Ethereum 2.0 pourrait avoir lieu dans les 6 à 8 prochaines semaines
Vivo débarque en France avec quatre smartphones dont un X51 étonnant en photo
scroll top