Test Harman Kardon Citation MultiBeam 700 : une barre de son bien plus grande qu’elle en a l’air

Alban Amouroux
Spécialiste Audio Vidéo
20 septembre 2020 à 12h09
2
7

Autrefois référence incontournable de la haute-fidélité, Harman Kardon s’est tourné ces dernières années vers l’audio connectée. Des solutions plus actuelles répondant à la demande des consommateurs. Cependant, Harman Kardon reste synonyme de produits premium, tant dans la finition que dans les tarifs. La barre de son Citation MultiBeam 700 promet dans un format compact de remplacer un système home cinema complet. 

La gamme Citation rassemble tous les appareils connectés signés Harman Kardon : de la petite enceinte sur batterie aux grandes colonnes en passant par la barre de son et le caisson de basse optionnel. Mis à part cette dernière catégorie, toutes les enceintes connectées Citation partagent le même protocole, celui de Google. Il est implémenté aussi bien pour la musique via Chromecast que pour le contrôle vocal avec Google Assistant. La cohérence est de mise. Toutes ces références fonctionnent en mono, en stéréo et en multicanaux. La barre de son peut devenir une voie centrale et être complétée par des colonnes Citation en voies gauche et droite, ainsi que des petits modèles pour les canaux surround. Sans oublier le caisson bien sûr.

On se retrouve alors avec un système 5.1 sans aucun fil dont la connexion principale HDMI ARC provient de la liaison avec la barre de son. Ensuite, tout est distribué vers les autres éléments. Le coût d’une telle configuration est important, mais, à qualité équivalente, pas forcément plus qu’une installation avec amplificateur audio/vidéo et toutes les enceintes nécessaires. La gamme Citation promet la facilité de mise en œuvre et d’usage, ainsi que l’évolutivité. Revenons à la Citation MultiBeam 700, la plus petite des deux barres de son Harman Kardon connectées. Elle se destine principalement aux pièces de volume raisonnable, 20-25 m2 environ.

Caractéristiques techniques générales

  • Barre de son 5.0
  • Référence : Citation MultiBeam 700
  • Haut-parleurs : 5x large bande 50 mm, 2x tweeter 25 mm
  • Amplification : 210 Watts RMS
  • Décodages : Dolby Audio
  • Connectivité : WiFi, Bluetooth 4.3, 1x entrée HDMI ARC, 1x numérique optique, 1x mini-jack analogique

Une ligne de haut-parleurs pour un son surround simulé

La MultiBeam 700 fait partie des barres de son de petite taille avec seulement 79 cm de largeur et 65 mm de hauteur. Sa présentation est élégante avec le fameux tissu Kvadrat recouvrant la quasi-totalité de la barre. Il est disponible en gris ou en noir. La barre se pose ou se fixe au mur. Dans ce second cas, elle reste toujours à plat. Dommage, car plaquée au mur avec le dessus orienté face aux spectateurs, son afficheur devenait visible.

Comme TCL avec sa barre Ray-danz, Harman Kardon a conçu sa propre technique de diffusion sonore pour les effets surround. Elle s’appelle ici MultiBeam. Chaque côté de la barre accueille un tweeter de 25 mm au fond d’un pavillon dirigé vers les murs latéraux de la pièce par rapport au téléviseur. En face avant, les canaux gauche, central et droit sont reproduits par cinq larges bandes alignées côte à côte. 

Ces mêmes haut-parleurs jouent le rôle de woofer et donc de reproducteur des basses fréquences. Ils sont complétés à cet effet par un port bass-reflex situé en face arrière. Livrée sans caisson, la MultiBeam 700 est autonome. Le caisson de basse Citation Sub reste optionnel et vendu 800 €. Soit plus cher que la barre de son.

La connectique placée à l’arrière est décentrée sur la gauche, lorsque l’on regarde la barre face à soi. Trois prises sont présentes pour trois types d’entrées : HDMI ARC, numérique optique et audio analogique. La MultiBeam 700 est aussi Bluetooth et WiFi mais il n’y a pas de prise Ethernet pour réseau filaire.

Un petit afficheur tactile, spécialité de la gamme Citation

La mise en service de l’Harman Kardon 700 passe forcément par l’application mobile Google Home, sur Android comme iOS. Grâce au petit afficheur couleur positionné sur la barre, vous êtes guidé en parallèle afin de vérifier que tout se passe bien. L’installation est classique : association avec votre compte Google, connexion au WiFi, liaison aux services musicaux, etc. 

Une fois ceci effectué, un visuel graphique de la barre s’affiche sur son écran pour confirmer la fin de l’installation. Cet écran est tactile et donne accès à un certain nombre de réglages pour le son, des raccourcis vers Google Assistant, la sélection des sources et des modes sonores. La navigation entre les pages s’effectue en faisant glisser son doigt vers le haut ou le bas. 

Indispensable, la télécommande infrarouge offre un accès direct aux réglages du son. Il n’y a aucune autre façon de le faire car ces commandes ne sont pas présentes dans l’app Google Home. Tout cela est confirmé par l’afficheur malheureusement invisible lorsque l’on est assis dans son canapé. Nous comprenons le choix de l’avoir placé hors de vue pour ne pas gêner les séquences cinéma. Nous aurions vraiment préféré que ce joli afficheur soit en façade, quitte à ce qu’il s’éteigne au bout de quelques secondes.

Avec Chromecast intégré, il est facile d’envoyer de la musique depuis la plupart des services de musique. Pour l’univers Apple, la MultiBeam est aussi AirPlay 2. Cela en fait une enceinte connectée simple à utiliser au quotidien. Le pilotage à la voix est encore plus simple pour lancer ses playlists préférées et pour gérer le volume sonore. La captation des ordres est correcte tant que le niveau sonore de la barre n’est pas trop élevé. Sinon, il faudra pousser un peu votre voix pour vous faire entendre.

Le système MultiBeam ouvre l’espace sonore

Les réglages audio sont assez sommaires mais néanmoins plus complets que bon nombre d’autres barres dans cette gamme tarifaire. Ils sont accessibles pour certains depuis le petit écran. Il est plus pratique d’utiliser la télécommande. La touche Sound Mode fait défiler quatre pré-réglages de timbres : standard, infos, musique et film. Ils sont accompagnés d’une petite icône montrant les niveaux relatifs des différents registres grave, médium et aigu. Tout est poussé en mode film tandis que le mode musique est typé loudness avec le grave et l’aigu plus en avant. Le mode nuit sensé tout mettre en sourdine a un effet très léger. Baisser le volume sera plus bénéfique. 

Rentrons dans le vif du sujet avec le mode surround qui s’applique à tous les pré-réglages audio. Ce dernier est réussi dans le sens où il ouvre la scène sonore en grand. Le son se développe en largeur et en hauteur pour correspondre parfaitement à l’image, même sur de très grandes diagonales que la MultiBeam 700 pourra accompagner sans crainte de déséquilibre. Les plans sont suffisamment bien distincts pour que les dialogues ressortent, entourés par l’action. En l’absence de décodages multicanaux Dolby ou DTS, il n’y a pas de placement dans l’espace des effets sonores. On profite à la place d’une grande bulle sonore. Il n’y a pas non plus d’effets latéraux : le concept du MultiBeam sert avant tout à agrandir l’espace sonore et il le fait bien. 

Du côté des timbres, on ressent une excellente tension dans le grave. Bien tenu, il délivre une profondeur inattendue avec une bonne tenue en puissance, même à niveau soutenu. On ne ressent aucune impression de tassement de la dynamique alors que ce sont bien ces cinq haut-parleurs en façade qui s’occupent de toutes les fréquences. Voilà la preuve d’une excellente maîtrise de la part d’Harman Kardon. Malheureusement, comme beaucoup de barres dans ces prix, la MultiBeam 700 accepte le Dolby Audio mais ne reconnaît pas le DTS. Ce qui est le plus dommage est que l’écran n’ait pas été mis à contribution pour expliquer la raison de l’absence de son sur un programme en DTS. Afficher un conseil pour conseiller de modifier le réglage audio de la source aurait été bienvenu.

Les écoutes musicales nous ont un peu déçus : nous espérions mieux après une séance cinéma entraînante. Le mode musique s’applique automatiquement dès que l’on passe en Chromecast. Le son devient renfermé avec peu d’épaisseur et un médium-aigu manquant de vie. Il faut oublier l’idée d’appliquer le mode cinema : il redonne de l’ampleur mais au détriment de la précision, tout est bien trop flou. Finalement, un hypothétique mode « surround musique » aurait été le meilleur compromis.

Prix et concurrence

La plus proche concurrente est la Sonos Beam, dépourvue également de caisson, avec assistant vocal intégré et lecture audio réseau. Cette dernière n’a que le HDMI alors que la MultiBeam 700 propose trois entrées distinctes. Toujours autour de 500 €, la barre Harman Kardon fait face à la Sony HT-G700 compatible Dolby Atmos et DTS:X. Mais cette dernière n’est pas connectée pour la musique et les fonctions intelligentes de la maison. Pour avoir la totale, il faut se tourner vers la LG SNY8G : connectivité, caisson de basse, Atmos et DTS:X.

L’avis de Clubic

L’Harman Kardon MultiBeam 700 est une barre de son à la très belle finition disponible en noire ou en grise pour coller au mieux à votre décoration. À ce sujet, elle a reçu un iF Design Award. Côté technique, l’EISA Award 2020-2021 est également venu la récompenser. L’afficheur tactile sur le dessus est vraiment très pratique pour confirmer tout ce que la barre est en train de faire. Nous aurions toutefois préféré le voir sur la face avant, bien visible lorsque l’on est assis, ce qui serait plus logique. Harman Kardon a bien travaillé son concept de ligne de haut-parleurs associé aux tweeters aux extrémités pour une restitution qui dépasse très largement les dimensions de la barre. Même si elle ne concurrence pas un caisson de basse, sa tenue dans le grave est impressionnante. Pour nous, la MultiBeam 700 est destinée avant tout aux films plus qu’à la musique, domaine dans lequel elle est moins à l’aise malgré des capacités de lecture en réseau complètes. 

Harman Kardon Citation MultiBeam 700

7

La MultiBeam 700 est une jolie barre de son aux capacités de restitution très larges en mode surround. Elle bénéficie également de fonctions de lecture en réseau complètes et d’un afficheur tactile intéressant.

Les plus

  • Mode surround réussi
  • Tenue dans le grave
  • Chromecast & AirPlay 2
  • Finition
  • Afficheur bien pratique

Les moins

  • Afficheur non visible depuis le canapé
  • Compétences musicales
  • DTS non reconnu

Films 7

Musique 5

Connectivité 8

Ergonomie 9

Finitions 9

2
3
Partager l'article :
Voir tous les messages sur le forum

Actualités récentes

Abus de position dominante : la justice américaine ouvre une procédure contre Google
Control Ultimate Edition nécessite une connexion internet pour son installation sur Xbox
PAC-MAN est de retour pour ses 40 ans, avec 64 joueurs en simultané et en exclu Stadia
Salto : interface, contenus, fonctionnalités... promesses tenues ? Nos premières impressions en vidéo !
Coinbase publie son premier rapport sur la transparence
Forfait mobile : tout savoir des offres sur les forfaits 4G sans engagement
Halo The Master Chief Collection : un patch Xbox Series X | S dès novembre
Porsche fait évoluer la gamme Panamera, la Turbo S E-Hybrid frôle les 700 chevaux
Un forfait 4G avec 100 Go à moins de 10€, c'est possible !
Le lancement d’Ethereum 2.0 pourrait avoir lieu dans les 6 à 8 prochaines semaines
scroll top