Gestionnaires de photos : six logiciels en test

Stéphane Ruscher
Spécialiste informatique
10 décembre 2008 à 17h45
0

Du côté du Mac : iPhoto '08 (1/2)

Intégré à la suite iLife, distribuée avec tout nouveau Mac, iPhoto a une place particulière sur la plateforme d'Apple, puisqu'il est à peu près sans équivalent. Autrefois distribué gratuitement, le logiciel a su être adopté par les Mac users tout en faisant fréquemment l'objet de critiques, notamment au niveau de sa lenteur, dont Steve Jobs annonçait à peu près tous les ans la fin, sans que ce soit forcément suivi d'effets. Même si la version '08 a un peu plus d'un an à l'heure où nous écrivons ces lignes, il nous paraît intéressant de comparer la solution d'Apple aux logiciels pour Windows testés dans ce comparatif.

Interface

On loue souvent Apple pour la qualité de ses interfaces et iPhoto ne déroge pas à la règle : on aime ou pas le style Apple, mais il est indéniable que le logiciel fait preuve d'une certaine classe qu'on ne trouve que chez Picasa du côté de Windows. Suivant le même lifting imposé à iTunes ou au Finder de Leopard, iPhoto reprend la même disposition des éléments, et notamment le panneau latéral permettant d'accéder aux sources. La majeure partie de la fenêtre est réservée à l'affichage des vignettes, dont le niveau de zoom peut être paramétré par un potentiomètre. On trouve également une barre d'outils assez discrète au bas de l'écran donnant accès aux différentes opérations disponible pour chaque photo, et un champ de recherche dynamique (les photos sont filtrées au fur et à mesure de la saisie).

0190000001813614-photo-iphoto-interface-photos.jpg


Lorsque l'on effectue un double clic sur une photo, celle ci occupe toute la partie principale de l'interface, avec un effet de zoom du meilleur effet (elle reprend sa place avec un zoom arrière lorsqu'on revient à l'affichage des vignettes). On appréciera généralement la discrétion des icônes qui ne se multiplient jamais : ainsi, lors de l'affichage d'une photo, le logiciel ne noie pas immédiatement l'utilisateur dans une série d'icônes de retouche ou d'options diverses : un bouton permet d'accéder à l'édition, qui elle même affiche un nombre réduit d'icônes. Même les palettes d'ajustement des couleurs ou les effets apparaissent dans des fenêtres transparentes, uniquement lorsqu'on a besoin d'elles. Dernier raffinement de l'interface : le mode plein écran. Celui ci fonctionne comme celui de FastStone Image Viewer : les palettes d'outils ou la pellicule de photos n'apparaissent que lorsque la souris touche le bord inférieur ou supérieur de l'écran.

0190000001813618-photo-iphoto-affichage-photo.jpg


Gestion des photos

Par défaut, iPhoto fonctionne selon le même principe qu'iTunes, le fameux gestionnaire de musique d'Apple, c'est à dire à partir d'une bibliothèque. Le logiciel copiera ainsi tous les clichés que vous ajoutez au même emplacement centralisé. Cette méthode a le mérite d'être simple et transparente pour l'utilisateur néophyte qui n'a pas envie de s'embêter à savoir où sont situées ses photos mais les utilisateurs les plus pointus préfereront sans doute gérer eux mêmes leurs dossiers. Une fois la méthode de gestion acceptée, il faut admettre qu'iPhoto fait dans la simplicité pour organiser ses clichés. La principale nouveauté apportée par iPhoto '08 est la gestion des événements. Un événement réunit plusieurs clichés, par exemple des photos prises au cours du même jour. C'est d'ailleurs la méthode que le logiciel préconisera lors de l'importation de photos depuis un appareil : toutes les photos réalisées la même journée seront importées sous la forme d'un événement. Il est également possible de créer manuellement un événement en regroupant les photos de son choix, ou au contraire, de dissocier des photos d'un événement pour en créer un nouveau. C'est simple comme bonjour et qui plus est facilité par une visualisation assez réussie des événements, qui sont représentés sous la forme d'une icône aux coins arrondis (on sent l'influence de l'iPhone). En passant la souris sur un événement, les photos défilent, ce qui permet de visualiser rapidement ce qu'il contient. Cette disposition a été reprise depuis par iTunes pour l'affichage par artistes. Le panneau latéral de gauche permet d'afficher les événements, mais il est également possible d'afficher directement toutes les photos de la bibliothèque dans des vignettes individuelles. Outre les événements, iPhoto inclut d'autres manières de retrouver facilement ses photos. Il est ainsi possible de créer des albums (principe semblable à celui d'un événement : on glisse les photos de son choix comme on le ferait pour une liste de lecture iTunes) ou des albums intelligents, qui répondent à un ou plusieurs critères (là encore le fonctionnement est semblable aux listes intelligentes du jukebox d'Apple). Il est également possible de noter les photos (1 à 5 étoiles) et de les affubler d'un drapeau.

000000C801813628-photo-import-photos.jpg
000000C801813616-photo-iphoto-interface-v-nements.jpg
Modifié le 01/06/2018 à 15h36
Soyez toujours courtois dans vos commentaires
et respectez le réglement de la communauté.
0
0

Actualités récentes

Sony dévoile l’hybride Alpha 1, un monstre de puissance à 7 300€
L'Apple Watch Series 7 et la Samsung Galaxy Watch 4 pourraient contrôler la glycémie
Soldes 2ème démarque : pack Philips Hue Play en promo avec un code sur Rakuten
Soldes : le bracelet connecté Xiaomi Mi Band 4 encore moins cher !
Cyberpunk 2077 : CD Projekt RED déploie des outils officiels pour le support des mods
Test Chromecast avec Google TV : la nouvelle star du streaming multimédia ?
Soldes Fnac : le SSD externe Samsung T5 500 Go baisse son prix pour la 2ème démarque
B&You lance une super offre avec son forfait 200 GO à moins de 15€ 🔥
Soldes : une imprimante HP DeskJet 2721 encore moins chère chez Cdiscount
L'interface
Haut de page