Les données de 1,3 million d'utilisateurs de Clubhouse auraient fuité, le P.-D.G. dément

Clubhouse n'a pas été piraté, mais les données personnelles de ses utilisateurs se sont bien retrouvées en libre accès sur le Web.

Selon un rapport de Cyber News, les données personnelles de 1,3 million d'utilisateurs de Clubhouse auraient fuité. La même source avait déjà récemment révélé une fuite d'information concernant 500 millions d'utilisateurs de LinkedIn.

Pas de piratage, les données sont publiques

Une base de données SQL contenant les noms d'utilisateurs, les vrais noms, les compteurs de followers, la date de création du profil, l'URL de la photo, ainsi que les comptes Twitter et Instagram reliés à un profil Clubhouse aurait été publiée en ligne, sur un forum de pirates. Ce leak ne contiendrait toutefois aucune coordonnée bancaire.

Clubhouse a immédiatement réagi et tenu à clarifier la situation. Le service dément catégoriquement avoir été piraté et affirme qu'aucune faille de sécurité n'est à déplorer. Mais alors, comment toutes ces données se sont retrouvées en libre accès sur le Net ?

Le service de chat audio fait savoir que les informations rendues disponibles dans cette base de données sont publiques et visibles sur le profil des utilisateurs de l'application, donc accessibles par n'importe qui depuis l'application ou via l'API de la plateforme.

Clubhouse après Facebook et LinkedIn

Clubhouse explique que parler de fuite de données est donc « faux et trompeur ». Mais s'il apparaît que le service n'a pas été hacké, se pose tout de même une question : est-ce légitime de laisser la possibilité à n'importe qui de télécharger à si grande échelle une telle quantité d'informations sur les utilisateurs de Clubhouse ? Sans doute pas, surtout lorsque l'on sait comment et par qui peuvent être exploitées nos données aujourd'hui.

La défense de Clubhouse apparaît ainsi légère, dans le sens où le problème n'est pas de savoir si la plateforme a été piratée ou non, mais bien si elle expose ou pas les données de ses utilisateurs. Et la société vient d'avouer qu'il n'y a finalement aucun effort à fournir pour s'emparer facilement de ces informations.

Entre la fuite de données de 500 millions d'utilisateurs de Facebook et d'autant de personnes sur LinkedIn, voilà un nouvel épisode récent à ajouter à la série des fuites des données ayant pour origine les réseaux sociaux…

Modifié le 12/04/2021 à 11h30
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
3
4
Voir tous les messages sur le forum

Lectures liées

Leica lance un smartphone au Japon, mais il est moins inédit que vous ne le pensez
OnePlus devient une sous-marque d'Oppo, la fusion présagée enfin concrétisée
L'app Messages sur Android propose le chiffrement de bout en bout, voici comment l'activer
Les fiches techniques des Honor 50 SE 5G fuitent quelques heures avant leur présentation
Google prévoirait une nouvelle base de charge sans-fil pour ses smartphones, plus rapide et ventilée
realme lance ses Watch 2 et Watch 2 Pro, des montres connectées premier prix
Le realme GT se lance en France : Snapdragon 888, écran OLED 120 Hz, petit prix, le nouveau flagship killer ?
NightWatch : un dock pour transformer votre Apple Watch en un
Apple Watch Series 7 : nouveau design, mais les capteurs de température et de glucose ne sont pas prêts
Samsung contraint d'arrêter la production de Galaxy S21 FE à cause de la pénurie mondiale de puces
Haut de page