🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech 🔴 Soldes d'été : jusqu'à - 50% sur le high-tech

Cryptomonnaie : la Chine adopte une loi visant à doter le pays de sa propre monnaie virtuelle

28 octobre 2019 à 16h00
1
drapeau-chine.jpg
© Pixabay

L'empire du Milieu, qui veut accélérer le développement de la technologie blockchain, veut lancer sa cryptomonnaie d'État et prépare le terrain en renforçant le terrain législatif.

En fin de semaine dernière, le parlement chinois a fait voter une nouvelle loi sur la cryptographie, dans le but de doter le pays de sa propre cryptomonnaie. Samedi, les médias locaux ont confirmé l'adoption du texte, qui vient récompenser un travail de fond de plusieurs années. Dès 2014, la banque centrale de Chine avait installé une équipe de recherche qui avait pour mission de travailler à l'établissement d'une monnaie virtuelle étatique, dans le but de réduire les coûts de circulation de la monnaie physique, et de renforcer le contrôle de la masse monétaire. Tout cela est désormais acté.

Des points de similitude avec Libra

La loi entrera en vigueur le 1er janvier 2020, selon un rapport chinois. L'annonce coïncide avec celle du président Xi Jinping, qui a appelé son pays à clairement miser sur la blockchain, qu'il considère comme « une technologie au cœur de l'innovation », après l'avoir qualifiée de « technologie révolutionnaire. »


Et c'est justement sur cette base qu'est développée la monnaie numérique développée par la Chine, qui sera émise par la banque centrale. Cette dernière offrirait d'ailleurs quelques points de comparaison avec Libra, la monnaie virtuelle de Facebook, puisqu'elle pourrait être utilisée sur des plateformes majeures de l'empire du Milieu comme WeChat ou Alipay.

La nouvelle loi devra en ce sens « faciliter le développement du secteur de la cryptographie et à assurer la sécurité du cyberespace et de l'information », précise-t-on du côté du parlement chinois.

La Chine devrait dégainer avant Mark Zuckerberg

La Chine pourrait alors émettre sa propre cryptomonnaie avant le lancement de Libra, qui devait initialement être proposée au public à la fin du premier semestre 2020, mais qui pourrait retardée, voire pire.


Auditionné la semaine dernière par un Sénat remonté à bloc, Mark Zuckerberg a évoqué un possible retrait de sa cryptomonnaie si des accords réglementaires tardent à être trouvés. Le projet du patron de Facebook fait l'objet d'une féroce résistance des gouvernements et régulateurs du monde entier, qui redoutent une déstabilisation du système bancaire et financier et craignent une explosion du blanchiment d'argent.

Source : Coindesk
Soyez toujours courtois dans vos commentaires.
Respectez le réglement de la communauté.
1
2
Jean_DelCapitaine
Intéressant que la série M. Robot colle autant à l’actualité.<br /> Sam Esmail est un visionnaire ou alors Xi Jinping adore Eliott.
Voir tous les messages sur le forum

Actualités du moment

À la surprise générale, Spotify enregistre des bénéfices pour son troisième trimestre
La thermosonde d'InSight rencontre de nouvelles difficultés à creuser la surface martienne
iPhone SE 2 : sortie prévue en mars 2020 ?
Clé USB 3.1 SanDisk Ultra Fit 128Go à seulement 21,98€
⚡ Vente privée Box Internet : faites des économies sur votre forfait internet
Apple retire discrètement le serveur web Zoom caché via une mise à jour sur Mac
Comment régler les couleurs de son écran PC ?
4 techniques simples pour nettoyer son PC
Alimentation de 850 W pour le multi-GPU chez Corsair
USB Type-C : tout savoir sur la nouvelle norme USB
Haut de page